Allergies respiratoires - Connaître les facteurs aggravants

Juin 2017

De nombreux facteurs, comme par exemple le tabac ou la pollution domestique, peuvent aggraver ou déclencher des allergies respiratoires. Les connaître permet dans de nombreuses situations d'éviter des situations désagréables.


Définition

Les allergies respiratoires se définissent par l'apparition de manifestations allergiques survenant au niveau du nez, (la rhinite allergique), des yeux (conjonctivite allergique) ou des bronches (asthme). Elles sont liées en grande majorité à des acariens, des pollens, des animaux ou des moisissures. Le latex, les aliments et les médicaments peuvent également entrainer des manifestations respiratoires. Ces manifestations peuvent gâcher la vie quotidienne de millions de personnes.

Pollution atmosphérique

La pollution atmosphérique représente un facteur de risques des pathologies respiratoires, notamment celles liées aux allergies. Près d'un tiers des causes de l'asthme en France seraient liés à cette pollution. Elle est également un facteur de risques d'infarctus du myocarde, d'accidents vasculaires cérébraux, de la baisse de la fertilité masculine, de l'augmentation de la mortalité intra-utérine et des naissances prématurées.

Pollens

Pollens et pollution atmosphérique

Les particules fines jouent un rôle majeur dans l'aggravation des allergies provoquées par les pollens. En effet, elles fragilisent les grains de pollens et favorisent la libération des protéines allergisantes et permettent à certains pollens d'atteindre plus facilement les petites voies respiratoires favorisant l'apparition de l'asthme. La pollution atmosphérique joue un rôle de co facteurs lors des pics de pollens. En effet, les particules fines émises par les moteurs diésels se fixent sur les pollens, fragmentent leurs coques permettant ainsi aux protéines allergisantes d'être libérées. Cette situation peut représenter un cocktail explosif.

Pollens et orages

Pollens et alcool

Une étude suédoise de 2004 met en évidence le facteur aggravant des rhinites et asthmes de la consommation d'alcool.

Polluants domestiques

Nous passons généralement plus de 80% de notre temps, dans nos habitations ou sur nos lieux de travail. Certains polluants y sont présents à des concentrations 10 fois supérieures qu'à celles de l'extérieur. Citons par exemple, le monoxyde d'azote, le dioxyde d'azote, le.
Dioxyde de souffre SO2, les Composés organiques volatiles, et le Formaldhéhyde. Ces polluants représentent un facteur d'aggravation des manifestations allergiques.

Tabac

Le tabac, premier des polluants domestiques, augmente les risques de rhinite allergique, de conjonctivite allergique et d'asthme. Les allergiques et les asthmatiques peuvent ainsi être davantage et plus souvent gênés lorsqu'ils fument. D'autre part, les victimes du tabagisme passif ou ultra passif sont également touchées par cette aggravation.

Stress

Le stress peut aggraver les manifestations respiratoires allergiques, comme la rhinite et l'asthme :L'exemple tout à fait étonnant et exceptionnel de cette personne allergique aux pollens de graminées se rendant au cinéma en plein mois de décembre, période sans aucun pollens dans sa région, et déclenchant une véritable crise de rhinite en voyant dans le film un champ de colza illustre bien que les relations entre le psychisme et les allergies, comme avec de nombreuses maladies d'ailleurs, sont étroites.

Ne pas aérer suffisamment et trop chauffer

Trop chauffer favorise le développement des acariens aggravant ainsi les manifestations allergiques qui y sont liées. Le manque d'aération régulier des habitations favorise la pollution domestique.

Crédit photo : © rob245 - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Allergies respiratoires - Connaître les facteurs aggravants » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.