Electrocardiogramme (ECG) - Diagnostic de l'infarctus

Septembre 2017

L'électrocardiogramme (ECG) est un examen indolore pratiqué dans le cadre du dépistage ou du diagnostic de différentes cardiopathies. Lors de cet examen, des électrodes sont posées sur la poitrine, les poignets et les chevilles. Elles permettent d'enregistrer l'activité électrique du cœur.
L'électrocardiogramme est l'examen majeur en cardiologie qui permet d'effectuer des diagnostics précis notamment celui d'infarctus, de troubles du rythme, de l'infarctus du myocarde ou de péricardite.


Définition

Un électrocardiogramme (ECG) désigne l'examen permettant l'enregistrement du rythme cardiaque. L'ECG consiste à étudier précisément l'activité du cœur, grâce à des électrodes posées sur la poitrine, les poignets et les chevilles. Cette activité est mesurée en plusieurs points du cœur, appelés dérivations, et elle est enregistrée sous la forme d'une courbe pour chacune d'entre elles. 12 dérivations sont classiquement apparentes sur le tracé et peuvent être étendues à 18 dans certaines circonstances. L'électrocardiogramme est pratiqué en cas de suspicion de maladie cardiaque, suite à une douleur thoracique par exemple faisant suspecter un infarctus du myocarde, pour surveiller l'évolution d'une pathologie ou pour s'assurer de l'absence d'anomalie. L'examen est rapide et indolore. L'ECG permet de découvrir des troubles du rythme cardiaque, des troubles de la conduction cardiaque, des signes de souffrance cardiaque...

Indications

L'électrocardiogramme est généralement pratiqué en cas de survenue de douleurs thoraciques. L'électrocardiogramme permet de confirmer dans 90% des cas le diagnostic de l'infarctus du myocarde. Il complète d'autre examens comme le dosage des enzymes cardiaques. Cet examen est utilisé pour mettre en évidence d'autres pathologies cardiaques :
  • péricardite,
  • troubles du rythme du cœur : ralentissement de la fréquence cardiaque (bradycardie) ou accélération de la fréquence cardiaque (tachycardie).


Autres indications courantes :


La Société Française de Cardiologie recommande aux médecins du sport de pratiquer un ECG de repos de 12 dérivations chez tout demandeur de licence d'un sport de compétition, selon les modalités suivantes :
  • l'ECG doit être pratiqué à partir de 12 ans,
  • il doit être renouvelé ensuite tous les trois ans,
  • puis tous les 5 ans à partir de 20 ans jusqu'à 35 ans.


A noter que cet examen de dépistage n'est pas totalement efficace et comporte des risques de faux négatifs (pathologies cardiaques non dépistées).

Efficacité

L'apparition d'une douleur de la poitrine associée à des modifications caractéristiques de l'électrocardiogramme permet dans 90% des cas à diagnostiquer un infarctus du myocarde.

Principes

L'électrocardiogramme enregistre l'activité électrique du cœur. La stimulation électrique d'une cellule musculaire cardiaque entraîne l'apparition d'une activité électrique et mécanique qu'il est possible d'enregistrer.

L'électrocardiogramme est un examen rapide, durant quelques minutes et indolore. Il peut être fait au cours d'une consultation, en milieu hospitalier, à domicile ou sur la voie publique lors de situations d'urgence. Le patient est allongé sur le dos. Les électrodes, une douzaine au minimum, sont appliquées sur la peau, préalablement enduites d'une pâte conductrice. L'enregistrement s'effectue sur un papier millimétré.

L'électrocardiogramme permet de localiser l'artère du cœur qui est bouchée et de déterminer le type d'infarctus : les infarctus antérieurs, les infarctus inférieurs et les infarctus de la paroi latérale du cœur.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé


En savoir plus

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Electrocardiogramme (ECG) - Diagnostic de l'infarctus » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.