Allergènes masqués dans les cosmétiques - Prudence

Avril 2017

20% des personnes présentant un eczéma de contact sont allergiques aux cosmétiques. Une enquête effectuée dans le service de dermatologie du CHU de Nancy et présentée au Congrès francophone d'allergologie d'Avril 2014, fait le point sur la présence d'allergènes masqués dans les cosmétiques.


Pourquoi ?

La présence de nouveaux ingrédients, la mode du bio, les produits vendus sur internet permettant d'effectuer des recettes chez soi et le changement de composition des produits utilisés par les industriels expliquent en grande partie la présence d'allergènes masqués dans les cosmétiques, allergènes dont l'utilisateur ignore la présence.

Sensibilisation à un produit utilisé depuis longtemps

Contrairement aux idées reçues, une sensibilisation à un cosmétique utilisé depuis des années est tout à fait possible. D'autre part, un changement de formule dans la composition du produit peut également être en cause lors de l'utilisation d'un produit habituellement bien toléré.

Remplacement des parabens par la méthyllisothiazolinone(MIT)

Les parabens, molécules peu allergisantes, ont été remplacées peu à peu par la méthyllisothiazolinone, allergène récent qui peut provoquer des manifestations plus sévères.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Utilisation d'huiles essentielles

L'application d'huiles essentielles comme celles contenant du jasmin, de la citronnelle, ou de l'huile de clou de girofle peuvent entraîner des manifestations allergiques cutanées.

Hypoallergénique : grande prudence

Selon les auteurs, les mentions hypoallergéniques ou « testés sous contrôle dermatologique » ne permettent pas d'éliminer complètement une allergie.

Produits Bio

Le label Bio ne garantit pas que celui-ci ne peut pas entraîner de réactions allergiques, en raison notamment de la présence fréquente d'huiles essentielles pouvant être à l'origine d'allergies.

Sans conservateurs

Certains produits dénommés sans conservateurs contiennent en fait des substances allergisantes comme certaines plantes, huiles essentielles et solutions alcoolisées.

Sensibilité à des produits locaux

Il est parfois possible qu'une allergie aux cosmétiques soit évoquée alors que le responsable est la crème utilisée pour traiter une réaction cutanée comme par exemple un désinfectant ou un dermocorticoides.

Les tests

Il faut bien sûr effectuer la batterie standard européenne qui comprend 26 allergènes les plus fréquemment responsables des dermatites de contact allergiques mais également tous les produits utilisés par la personne allergique même ceux qu'elle utilise depuis des années, les produits bio, hypoallergéniques, naturels, sans conservateur, huiles essentielles... Il faut faire preuve de grande prudence également avec les produits achetés sur internet. Il est parfois nécessaire d'effectue des tests avec les ingrédients utilisés par le fabricant pour la fabrication d'un cosmétique. Il faut également connaitre également parfaitement le nom de l'allergène et le code INCI, la nomenclature officielle des matières premières cosmétiques ;

© luca fabbian - Fotolia.com.



Sources : Allergènes masqués dans les cosmétiques, J. Waton, service dermatologie CHU Nancy.

Revue française d'allergologie, Avril 2014, Congrès francophone d'allergologie

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé «  Allergènes masqués dans les cosmétiques - Prudence » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.