Bouton de Fièvre (herpès labial) - Causes et traitement

Août 2016

Egalement appelé herpès labial, le bouton de fièvre correspond à une atteinte cutanée occasionnée par le virus dit herpes simplex virus 1 (HSV1).



Causes

Souvent contractée pendant l'enfance, cette primo-infection passe inaperçue dans un premier temps car le virus s'endort. Ce n'est que lors de sa réactivation que les signes cliniques apparaissent. L'herpès labial est couramment dénommé bouton de fièvre car il se manifeste sous la forme de petites vésicules dans lequel est contenu le virus. En règle générale, le bouton de fièvre s'accompagne d'une augmentation modérée de la température corporelle. Extrêmement contagieux, l'herpès labial doit faire l'objet d'un traitement local.

Traitements locaux

Des traitements locaux, les médicaments antiviraux, peuvent être proposés aux personnes présentant un herpès labial. Les médicaments antiviraux à usage local agissent sur le virus herpes simplex à l’origine de l’herpès labial en bloquant sa multiplication.

Les traitements locaux peuvent diminuer le temps de contagion, raccourcir la poussée et diminuer son intensité. Les traitements locaux ne peuvent pas éliminer le virus de l’herpès, éviter la répétition ou la fréquence des crises. Les traitements locaux doivent être utilisés le plus précocement possible dès les premiers signes avant coureurs présents avant l'apparition des vésicules : sensation de brûlure, tension et picotements au niveau des lèvres. Ces traitements sont inefficaces s’ils sont utilisés trop tard, lorsque la croute apparait au moment de la cicatrisation.

La durée habituelle de traitement est 4 à 10 jours. Le traitement s’interrompt lors de l’apparition des croûtes témoignant de la cicatrisation. Toujours lire la notice avant l’utilisation de médicaments, et ceci pour tous les médicaments utilisés.

Les antiviraux à usage local agissent sur le virus herpes simplex à l'origine de l'herpès labial en bloquant sa multiplication.
  • Aciclovir 5%, crème : Ne pas utiliser chez l'enfant de moins de 6 ans. Ne pas appliquer la crème dans l'oeil, la bouche ou le vagin. Appliquer la crème plusieurs fois par jour et ne pas hésiter à déborder autour de la lésion. Se laver les mains avant et après chaque application afin d'éviter de transmettre l'infection.
  • Penciclovir 1%, crème: Ne pas utiliser chez l'enfant de moins de 15 ans. Ne pas appliquer la crème dans l'oeil, dans la bouche, dans le vagin.Appliquer la crème plusieurs fois par jour en débordant autour de la lésion. Se laver les mains soigneusement avant et après chaque application afin d'éviter de transmettre l'infection.


D'autres traitements peuvent constituer une alternative à ces médicaments traitant l'herpès labial : En parler avec un pharmacien ou le pharmacien. Ne pas utiliser de traitement local vendu sans ordonnance en cas de doutes sur la nature de la lésion et lorsque la poussée semble plus sévère qu'habituellement.

Il est nécessaire d'arrêter le traitement local en cas d'aggravation des lésions ou d'absence de cicatrisation après 10 jours d'évolution. Dans tous ces cas demander l'avis du pharmacien ou d'un médecin. Ce qu'il faut éviter de faire pendant un traitement de l'herpès labial : Arracher la croûte retarde la cicatrisation. Désinfecter le bouton de fièvre avec de l'alcool ou des produits contenant de d'alcool car ceux-ci provoquent une irritation et entretiennent l'herpès. Mettre un fond de teint pour masquer les lésions en raison d'un risque de retard de la cicatrisation. Traiter les lésions avec des produits locaux contenant des corticoïdes.

Traitement homéopathique

Certains médecins recommandent un traitement homéopathique pour soulager ou prévenir l'Herpès labial. L'homéopathie peut représenter pour certaines personnes une alternative ou un complément d'un traitement classique.
  • Vaccinotoxinum est nécessaire de prendre ce traitement dès l'apparition des premières manifestations.
  • Rhus toxicodendron est conseillé en cas de présence de vésicules.
  • APIS est à utiliser en cas de sensation de piqûre et d'œdème des lèvres.

Complications

Le virus de l'herpès présent autour de la bouche peut se propager à d'autres parties du visage. Il peut aussi s'étendre vers d'autres zones de son corps, comme par exemple les yeux, le nez, la peau ou les voies génitales.

Herpès ophtalmique

L'herpès ophtalmique survient au niveau des yeux : L'herpès oculaire peut aboutir à la perte de la vision de l'oeil atteint si un traitement adapté n'est pas prescrit très rapidement. Devant l'apparition d'un oeil douloureux, l'avis et l'examen d'un ophtalmologiste sont indispensables pour effectuer un diagnostic et mettre en route un traitement. Certains médicaments et collyres sont contre-indiqués en cas d'herpès ophtalmique.

Transmission

Le virus étant très contagieux, celui ci peut être transmis à d'autres personnes. Il faut ainsi éviter d'embrasser une personne présentant une poussée d'herpès labial.

Prévention

Un traitement préventif, comprenant par exemple Vaccinotoxinum ou Natrum muriaticum, prescrit par un médecin à raison d'une dose par semaine, peut être proposé pour éviter l'apparition d'un Herpès labial. Par ailleurs, certaines mesures d'hygiène sont à observer, comme ne pas partager d'objets tels que des verres ou une brosse à dent ayant été en contact avec la salive d'une personne infectée par le virus de l'herpès. Eviter l'exposition solaire et se protéger les lèvres avec un stick labial dont l'indice de protection est au minimum de 50. Éviter les contacts avec les enfants, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées comme par exemple celles présentant un cancer.

A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé « Bouton de Fièvre (herpès labial) - Causes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.