Strabismes accommodatifs - Définitions, formes et traitements

Février 2017

Le strabisme accommodatif est une pathologie d'apparition précoce qui comprend plusieurs formes cliniques aux manifestations relativement proches. Le diagnostic différentiel est essentiel afin de mettre en oeuvre un traitement adapté.



Strabismes accommodatifs : définitions et caractéristiques

Les strabismes accommodatifs

Les strabismes accommodatifs regroupent un ensemble de troubles visuels d'expressions proches, qui surviennent chez le jeune enfant entre l'âge de 18 mois et 2 ans. Ces différents types de strabismes ont généralement pour point commun une hypermétropie non corrigée (voir plus bas). Le diagnostic différentiel des strabismes accommodatifs est une condition indispensable à la réussite du traitement.

Définition de l'accommodation ?

L'accommodation désigne la capacité des yeux d'augmenter de façon synchrone leur pouvoir dioptrique afin de restituer le plus nettement possible l'image d'un objet, quel que soit sa distance. Cette capacité de «?mise au point? » assure la netteté permanente de l'image rétinienne. L'accommodation et la convergence des yeux sont deux mécanismes associés. L'accommodation est un processus physiologique qui débute dès l'âge d'un mois et demi, et devient progressivement plus précis.

Lien avec l'hypermétropie

En cas d'hypermétropie, l'accommodation est fortement sollicitée. Ce mécanisme entraîne une tendance à la convergence, qui peut aboutir à un strabisme convergent, d'abord intermittent puis permanent.

Mesure du rapport AC/A

Le rapport de l'accommodation-convergence sur l'accommodation (AC/A) permet de mesurer la force du lien entre accommodation et convergence. Un examen permet de déterminer le rapport AC/A qui renseigne sur la quantité de convergence accommodative pour une dioptrie d'accommodation. La mesure du rapport AC/A est importante pour déterminer les formes cliniques d'un strabisme accommodatif.

Diagnostic du strabisme accommodatif

Le diagnostic se pose a posteriori, après prescription d'une correction optique totale, qui est également utilisée comme traitement (voir plus bas).

Types et formes cliniques

Strabisme accommodatif pur

Le diagnostic de strabisme accommodatif pur est posé d'après les résultats du traitement qui repose sur le port d'une correction optique totale. Si celle-ci corrige entièrement le trouble de la vision binoculaire, le strabisme est uniquement à composante accommodative.

Strabisme accommodatif partiel

Dans ce cas la correction optique totale amène une forte diminution du strabisme, mais un angle résiduel subsiste.

Formes cliniques

Le traitement des strabismes accommodatifs dépend de leur forme clinique : forme avec ou sans excès de convergence, partielle ou pure, avec rapport AC/A normal ou élevé. Ces formes comprennent également le microstrabisme avec rapport AC/A élevé et le strabisme divergent avec élément accommodatif.

Traitement

Correction optique totale

Le port d'une correction optique totale (verres bifocaux ou progressifs) permet de corriger l'hypermétropie et donc de traiter les strabismes accommodatifs purs. Ce traitement peut être insuffisant dans certains cas (strabisme accommodatif partiel).

Chirurgie

La correction optique de l'hypermétropie peut dans certains cas réduire l'angle de strabisme, mais laisse subsister un angle résiduel. Selon l'importance de l'angle résiduel, un traitement chirurgical peut être indiqué.

Complications

Le risque de complications le plus fréquent d'un strabisme accommodatif est celui d'une amblyopie de l’œil.

Crédit photo © aijohn784 - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde. Dernière mise à jour le 30 mai 2016 à 09:39 par Jeff.
Ce document intitulé « Strabismes accommodatifs - Définitions, formes et traitements » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.