Urémie

Décembre 2016

L’urémie chronique ou aiguë est le symptôme d’une insuffisance rénale grave. Elle provoque des troubles désagréables du type nausées et vomissements et peut entraîner un coma en l’absence de traitement. La dialyse fait disparaître ces symptômes mais ne soigne pas.


Définition

L'urémie est le terme médical utilisé pour qualifier la quantité d'urée contenue dans le sang. En temps normal, l'urée constitue un catabolite présent dans le sang et évacué dans l'urine. À l'inverse, un taux d'urémie trop élevé entraîne de graves conséquences pouvant aller jusqu'à la mort du patient. Pour pallier une insuffisance rénale, il est donc primordial de pratiquer une dialyse péritonéale ou d'une hémodialyse. Un arrêt brutal engendre une élévation de l'urémie et, par conséquent, le décès du patient dans un délai relativement rapide.

L’urée est une substance très riche en azote, qui résulte de la destruction par l’organisme des protéines que nous mangeons. Elle est synthétisée par le foie est se diffuse dans les liquides corporels, pour être essentiellement éliminée ensuite par les reins. L’urémie désigne le taux d’urée dans le sang. Par extension, on parle d’urémie, chronique ou aiguë, lorsque le taux d’urée dans le sang est anormalement élevé. Le taux normal d’urée se situe entre 3,3 et 6,6 millimoles par litre de sang. A noter que les personnes ayant un régime alimentaire riche en viande sont susceptibles d’avoir un taux plus haut que la moyenne, sans que cela doive susciter d’inquiétude.

Causes

L’urémie est le signe d’une insuffisance rénale grave. En temps normal, les reins éliminent l’essentiel de l’urée, qui est donc évacuée dans les urines. Lorsque les reins fonctionnent moins bien, ils éliminent moins d’urée, qui reste donc présente dans le sang, où elle s’accumule au fur et à mesure. L’insuffisance rénale, quant à elle, peut être due à une maladie des reins ou à une pathologie plus large qui touche tout l’organisme. C’est le cas du diabète par exemple.

Symptômes

Au début, l’urémie trop élevée est asymptomatique. Au-delà de 40 millimoles par litre, elle se manifeste de diverses façons :
  • Perte de poids.
  • Nausées et vomissements.
  • Envie constante de dormir.
  • Moins de réactivité au niveau du raisonnement.

Diagnostic

Le diagnostic s’établit à partir d’une prise de sang, qui permettra de déterminer le taux d’urée.

Complications

Non traitée, l’urémie peut entraîner un coma voire même la mort.

Traitement

  • Contrôle de la tension artérielle.
  • Régime limité en potassium, calcium et protides.
  • Si ces solutions ne suffisent pas, il faudra suivre une dialyse : une machine remplace les reins, trois fois par semaine pendant plusieurs heures, pour filtrer le sang et ôter les impuretés.
  • Certains patients peuvent bénéficier d’une greffe de reins, qui leur permettra de fonctionner de nouveau de façon autonome, sans dialyse. Mais si leurs reins ont été détruits à cause d’une maladie qui persiste, la greffe finira elle aussi par en pâtir.

A voir également :

Publi-information
Ce document intitulé « Urémie » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.