Allergie à l'arachide : désensibilisation enfin efficace ?

Février 2017


L'allergie aux cacahuètes touche environ 1% des enfants et constitue la principale cause de décès chez les enfants présentant une allergie alimentaire. 10 millions de personnes environ seraient allergiques aux.
Dans la majorité des cas et selon les résultats du bilan allergologique, le seul traitement consiste à ne pas consommer d'arachide, et ceci le plus souvent même sous forme de trace, ce qui implique une surveillance permanente de tous les aliments et plats.

Manifestations de l'allergie à l'arachide

Les symptômes provoqués par une allergie à l'arachide varient beaucoup selon les allergiques, pouvant provoquer une urticaire, un œdème de Quincke, un asthme, un eczéma ou un choc anaphylactique, manifestation la plus sévère de l'allergie pouvant parfois conduire à une issue tragique.

L'enquête britannique

Une équipe britannique de Cambridge a publié en Janvier 2014 dans le Lancet une étude effectuée auprès d'enfants allergiques à l'arachide qui a montré qu'une désensibilisation à l'arachide pouvait leur permettre de consommer des doses de cacahuètes bien supérieures à celles trouvées dans les aliments contaminés accidentellement.

Principes de la désensibilisation

La désensibilisation permet de réhabituer progressivement l'organisme à tolérer l'allergène auquel il est sensible. Elle réduit les risques de voir apparaître de nouvelles allergies, permet de diminuer la consommation de médicaments symptomatiques et évite également l'aggravation de l'allergie. Elle est proposée aux personnes allergiques aux acariens, pollens, hyménoptères, moisissures et dans une moindre mesure aux chats et aux chiens. La désensibilisation n'est pas encore proposée de manière systématique aux personnes présentant une allergie alimentaire. Quelques services d'allergologie proposent des protocoles d'induction alimentaires, appelé ITO, permettant une réintroduction progressive de l'aliment auquel la personne est allergique.

Méthodologie de l'enquête

99 enfants allergiques ont participé à l'étude. Des doses croissantes de farine de cacahouète ont été donné aux enfants afin de réhabituer leur système immunitaire à tolérer l'arachide. Le protocole débutait en consommant 1/70 é de cacahouète, soit 2 mg pour arriver au bout de 6 mois à 5 cacahuètes, soit 800 mg. Les quantités augmentaient tous les 15 jours pendant 6 mois. À chaque augmentation de la quantité de farine de cacahouète, ce qu'on appelle le changement de palier, l'enfant devait se rendre dans le service hospitalier afin de prendre la première dose sous contrôle médical. Cette recommandation permettait ainsi de pouvoir réagir rapidement en cas de survenue de réactions violentes. Les doses identiques étaient prises au domicile.

Effets indésirables

Peu d'effets secondaires ont été observés : seuls 20% des enfants ont présenté des effets secondaires le plus souvent modérés comme par exemple des démangeaisons au niveau de la bouche, et parfois une crise d'asthme.

Résultats

Au bout de six mois, plus de 84% des enfants pouvaient consommer chaque jour 5 cacahuètes et près d'un enfant sur deux pouvait en manger 10. Selon les auteurs de l'étude, la tolérance d'une dose correspondant à 5 cacahuètes élimine tout risque vital en cas de consommation accidentelle d'arachide.

Conclusion

Ce protocole a permis la mise en place d'une tolérance à l'arachide et a considérablement amélioré la vie quotidienne des familles. D'autre part, les doses tolérées au bout de 6 mois étaient bien supérieures aux quantités présentes à l'état de traces ou dans des aliments contaminés accidentellement, ce qui mettait les enfants à l'abris de voir survenir des réactions très violentes comme un choc anaphylactique. D'autres études sur un plus grand nombre de personnes sont nécessaires pour confirmer cet essai très encourageant.

Attention : équipes entrainées

Ce type de protocole de désensibilisation ne doit être que sous le contrôle d'équipes médicales maitrisant parfaitement ce type de protocole.

Ne pas faire seul

Il est important de préciser qu'il est totalement déconseillé d'effectuer une désensibilisation de ce type seul, chez soi, sans contrôle médical.

Crédit photo : Nimbus - Fotolia.com.

Dossier allergies alimentaires

Dossier allergies alimentaires

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde. Dernière mise à jour le 4 décembre 2015 à 18:09 par p.horde.
Ce document intitulé « Allergie à l'arachide : désensibilisation enfin efficace ? » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.