Cocaïne et santé : attention à l'AVC

Mars 2017



La cocaïne, poudre blanche extraite de la feuille de cocaïer, est une drogue dure de plus en plus consommée. Ses effets sur la santé restent encore trop méconnus d'autant que cette drogue est souvent coupée avec d'autres produits détournés de leur usage, comme la phénacétine, antidouleur non commercialisé en France aux effets cancérigènes. Cette drogue provoque un sentiment d'euphorie et de toute puissance intellectuelle et physique mais également une indifférence à la douleur et à la fatigue

Effets secondaires et risques


La cocaïne peut provoquer des états d'anxiété profonde accompagnés d'épisodes de grande panique et d'états dépressifs, des crises d'épilepsie et des allergies. Des lésions perforantes peuvent apparaître sur les cloisons nasales.

Troubles cardiaques


La cocaïne peut provoquer des troubles cardiaques, notamment chez les fumeurs : peuvent apparaître une angine de poitrine, des troubles?du rythme cardiaque, ?des douleurs thoraciques et un infarctus.

Troubles psychiques et dépendance


Les consommateurs de cocaïne peuvent présenter des troubles de l'humeur, des actes de violences et d'agression sexuelle, des épisodes de délires paranoïaques et des attaques de panique. D'autre part la consommation de cette drogue entraine rapidement une dépendance.

Risques de transmission virus VIH, Hépatite B et C


Le recours aux seringues peut être un facteur de transmission de l'hépatites B et C et du virus VIH.

Cocaïne et alcool : aggravation des dangers


Le mélange d'alcool et de cocaïne peut provoquer des anomalies hépatiques et un coma éthylique. D'autre part, le risque de développer une dépendance à l'alcool est aggravé.

Femmes enceintes


Une femme enceinte consommant cette drogue peut faire une fausse couche et accouchement prématuré. Son bébé risque de subir un retard de croissance ainsi que des troubles cardiaques et neurologiques.

AVC


Selon le Dr Yu-Ching-Cheng, à l'origine d'une étude évaluant les risques de survenue d'un AVC chez les consommateurs de cocaïne et présentée au congrès de l'Américan Strocke Association, « Sniffer de la cocaïne augmenterait ce risque de 700% dans les 24h. ». Ce risque, notamment lié à la constriction des vaisseaux sanguin et à une augmentation de la pression artérielle, semble supérieur aux autres facteurs de risques bien connus que sont le tabagisme, le diabète et l'hypertension artérielle.



sources : INPES, Drogues-info-service

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Cocaïne et santé : attention à l'AVC » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.