Maladie de Ménière - Causes, symptômes et traitement

Septembre 2016

La maladie de Ménière touche en Europe environ 1 personne sur 5000. La maladie de Ménière (ou syndrome de Ménière) est une maladie chronique de l'oreille interne provoquant vertiges, bourdonnements et une baisse de l'audition survenant brutalement sous formes de crises qui se répètent. Cette pathologie surviennt entre 20 et 60 ans et touche légèrement plus fréquemment les femmes.


Définition

La maladie de Ménière, ou syndrome de Ménière est une pathologie qui touche l'oreille interne, partie la plus profonde de l'oreille ayant un rôle dans l'audition, mais aussi l'équilibre. L'origine de la maladie peut être causée par une pression trop importante au niveau du liquide contenu dans le labyrinthe de l'oreille interne. D'autres causes pourraient être l'atteinte d'un nerf, ou du système nerveux central. Les symptômes touchent donc à la fois l'équilibre et l'audition et surviennent par crises entrecoupées de périodes sans aucun signe clinique.

La maladie de Ménière atteint davantage les femmes que les hommes. Elle survient le plus souvent entre 20 et 50 ans, mais peut survenir à toutes les périodes. Elle touche plus rarement les enfants et les adolescents.

Vertige de Ménière

La maladie de Ménière est une affection chronique de l'oreille interne responsable de vertiges survenant par crises. Cette maladie est actuellement assimilée comme secondaire à une augmentation de la quantité de liquide dans le labyrinthe, une structure de l'oreille interne ayant des fonctions dans l'équilibre et l'audition. Néanmoins, une tumeur localisée ou une inflammation d'un nerf sont également incriminées. Le vertige n'est qu'un des symptômes survenant au cours de ces crises successives.

Causes

Les causes de la maladie de Ménière ne sont pas encore réellement déterminées : elle est provoquée par une pathologie de l'oreille interne intervenant des l'audition, la posture et l'équilibre. Virus, allergies, anomalie du système immunitaire, traumatismes... sont les hypothèses le plus fréquemment évoquées. Il arrive que la maladie de Ménière survienne chez des personnes présentant préalablement un trouble de l'oreille comme une infection : on évoque alors un syndrome de Ménière qui disparait lorsque la cause a été traitée.

Symptômes

La maladie de Ménière se manifeste de la manière suivante :
  • des vertiges rotatoires d'apparition brutale, d'une durée de quelques minutes voire quelques heures avant une disparition spontanée ;
  • des acouphènes, sensations de sifflements ou de bourdonnements entendus, mais sans que les sons extérieurs existent ;
  • la diminution de l'audition voire une surdité ;
  • des nausées et des vomissements ;
  • parfois des malaises.


Au fur et à mesure de l'évolution de la maladie, les troubles de l'audition s'aggravent, mais la fréquence de la survenue des crises diminue.

Une seule oreille est en général atteinte au cours d'un syndrome de Ménière. Les vertiges surviennent brutalement et peuvent durer entre 15 minutes ou parfois se prolonger plusieurs heures. On constate une perte d'équilibre, une baisse de l'audition prédominant souvent sur les sons graves. Les acouphènes se caractérisent par la perception de sensations auditives anormales. Ils se manifestent par la perception de sons en l'absence de source sonore. Ces bruits sont uniquement entendus, dans plus de 95% des cas, par la personne qui en est victime. Ces sons possèdent une intensité et une durée variable, qui évoluent d'un jour à l'autre. Ils reproduisent des bruits de la vie quotidienne : bourdonnement, sifflement, musique, bruit de moteur, tondeuse à gazon... L'acouphène est le plus souvent provoqué par une lésion de l'oreille interne, où la transmission anormale du message nerveux au cerveau est interprétée comme un son.

Apparaissent des bourdonnement d'oreilles, des maux de têtes, la présence parfois de nystagmus, mouvements saccadés, horizontaux, involontaires et de faible amplitude, une fatigue et une somnolence survenant après les vertiges, une forte sensibilité aux sons ainsi que la présence parfois de nausées, vomissements ou diarrhée. Les crises survenant au cours de la Maladie de Ménière sont parfois spectaculaires pour le malade et son entourage.

Une crise peut évoluer de 30 minutes environ à 24 heures. Une crise peut se répéter plusieurs fois au cours d'une semaine et disparaître pendant plusieurs semaines ou mois. Certaines personnes présentent quelques crises par an. Les crises peuvent se prolonger pendant 5 à 20 ans.


Une crise provoque un grand épuisement physique et psychique. Une grande angoisse concernant la récidive possible. Entre les crises les troubles de l'équilibre et les acouphènes persistent. Ils sont accompagnés d'une angoisse et de troubles de l'audition qui peuvent se prolonger.

Evolution

L'évolution de la maladie de Ménière varie selon chaque personne. La perte de l'audition et les troubles de l'équilibre peuvent se prolonger de nombreuses semaines ; La fréquence des acouphènes varie et leur intensité peut être sévère pendant les crises. Ils peuvent persister très longtemps et devenir intolérables pour certaines personnes..

Diagnostic

Le diagnostic de la maladie de Ménière se pose après la description des signes cliniques cités ci-dessus, car il est rare que la crise soit observée directement par le corps médical. Certains examens complémentaires aident au diagnostic comme l'impédancemétrie ou l'IRM qui reviennent normaux et sont pratiqués pour éliminer une autre cause, notamment une tumeur. L'audiogramme qui teste les capacités de l'audition est souvent normal au début de la maladie, et sa répétition permet de voir l'apparition progressive d'une surdité.

Traitement

Le traitement de la maladie de Ménière se base à la fois sur le traitement des crises, mais aussi le traitement de fond de la maladie. En cas de crise, le repos au calme est nécessaire, car aucun traitement spécifique n'est connu. L'angoisse souvent associée peut être au mieux diminuée par des anxiolytiques.

Pour le traitement de fond, une prise en charge psychologique, parfois complétée d'un traitement contre l'angoisse si nécessaire, peut être utilisée. Dans certains cas avec un important retentissement, une prise en charge chirurgicale faisant appel à différentes techniques est proposée pour décomprimer le labyrinthe. Certaines de ces techniques se font au prix d'une surdité définitive.

Une diminution de la consommation de caféine, d'alcool et de chocolat, un régime pauvre en sel ainsi qu'une vie calme et sereine peuvent améliorer le quotidien des malades.

L'utilisation d'appareils auditifs spécialisés peuvent améliorer les sensations provoquées par les acouphènes et parfois même d'améliorer l'audition. La Relaxation est également une méthode qui peut diminuer les effets des acouphènes.

Traitement de fond

Même si aucun traitement ne peut guérir définitivement la maladie de Ménière, ils peuvent néanmoins améliorer le quotidien des malades.
Différents médicaments permettent de diminuer l'intensité des manifestations et de mieux supporter la maladie de Ménière. Pendant une crise, il est nécessaire de s'isoler dans l'obscurité et se reposer le temps que la crise s'estompe.

Différents médicaments peuvent soulager les vertiges ainsi que les autres manifestations qui les accompagnent comme les nausées et les vomissements.

Les anxiolytiques provoquent une diminution de la sensibilité du système vestibulaire. Des médicaments antivertigineux comme le Tanganil peuvent soulager certaines crises. Ils peuvent être prescrits sous la forme d'une intraveineuse en cas de crise sévère.

Les médicaments anti-vomissements, prescrits le plus souvent pendant quelques jours, peuvent être proposés par le médecin sous la forme de patch, de suppositoires, ou sous forme de comprimé ou gélule si la crise est modérée. Ils peuvent être prescrits sous la forme d'une intraveineuse en cas de crise sévère.

Des médicaments diurétiques sont parfois prescrits sous la forme de perfusion intraveineuse lorsque les crises sont très violentes.

Des produits osmotiques comme le Mannitol (sous la forme de perfusion) ou le Glycérol (par voie orale), permettent également de soulager les crises.

Rééducation vestibulaire

En cas d'inefficacité des médicaments, les personnes atteintes peuvent entreprendre une rééducation vestibulaire. Les exercices vestibulaires permettent de renforcer certains mécanismes à l'origine des déséquilibres se produisant dans la Maladie de Ménière. Plus de 30 à 40 séances annuelles sont souvent nécessaires.Différents exercices sont proposés en utilisant un fauteuil rotatoire, des lunettes spéciales, une plate forme dynamique ou un trampoline par exemple : il est ainsi possible de travailler les mouvements oculaires.

Traitement pressionnel

Le traitement pressionnel peut être envisagé lorsque les traitements médicamenteux ou la rééducation vestibulaire n'ont pas apporté d'améliorations. La mise en place d'un drain, tube traversant le tympan, effectué sous anesthésie locale ou générale, peut atténuer l'intensité et la fréquence des crises.

Traitement chirurgical

Un traitement chirurgical peut être proposé aux personnes présentant une forme sévère de la maladie de Ménière malgré l'essai des différents traitements. Différentes interventions chirurgicales sont proposées : la décompression sacculaire, ainsi que la labyrinthectomie chimique, la labyrinthectomie chirurgicale ou la neurotomie vestibulaire qui détruisent complètement l'oreille interne ou le nerf vestibulaire rendant l'audition impossible.

Soutien psychologique

La maladie de Ménière peut impliquer des répercussions sur la vie quotidienne, personnelle et professionnelle et avoir des répercussions psychologiques importantes. Un soutien psychologique peut ainsi apporter une aide considérable aux malades afin d'apprendre à supporter cette pathologie et à mieux vivre avec la maladie de Ménière.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Pour en savoir plus

  • Le traitement de fond de la maladie de Ménière.
  • Traitement de la crise de la maladie de ménière.
  • Maladie de ménière : le soutient psychologique.

A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé « Maladie de Ménière - Causes, symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.