Vertiges - Causes, symptômes et traitement

Août 2016

Environ 15% des personnes semblent avoir présenté un vertige au moins une fois dans sa vie. Ce dernier est souvent considéré comme une urgence par les personnes qui sont victimes de vertiges alors que dans la majeure partie des cas, il s'agit d'un symptôme bénin. Le vertige correspond à une anomalie de régulation du système vestibulaire, partie de l'oreille interne intervenant dans l'équilibre et la posture. Le vertige peut être provoqué par de nombreuses causes, la plupart du temps bénignes.


Définition

Une personne sur sept environ semble avoir présenté une fois dans sa vie un vertige. Le vertige est souvent vécu comme une urgence par les personnes qui en sont victimes alors que dans la très grande majorité des cas, le vertige est une manifestation tout à bénigne. Un vertige correspond à une anomalie de régulation du système vestibulaire, partie de l'oreille interne intervenant dans l'équilibre et la posture. Le vertige résulte de sensations variées et diverses comme l'apparition d'une grande faiblesse, l'impression que la tête tourne ou que la tête est vide. Apparaissent des sensations de mouvement du corps ou de l'environnement et/ou de rotation ainsi que des pertes de l'équilibre.

Causes

Le mal des transports est provoqué par un défaut de concordance entre les informations et l'équilibre causés par un mouvement trop rapide transversal (tangage), sagittal (roulis) ou vertical. Une excitation trop forte des récepteurs sensoriels peut également en être l'origine :informations auditives opposées, peur, ballottement de l'estomac et des viscères, abus d'alcool, tabac, fatigue et froid, mauvaises odeurs.

Une forte migraine peut provoquer l'apparition de vertiges. Certains médicaments peuvent provoquer des vertiges momentanés, parmi lesquels des sédatifs, des tranquillisants, mais également le café, l'alcool, les drogues

Une poussée d'hypertension artérielle peut être à l'origine de vertiges.

L'angoisse, le stress peuvent représenter des facteurs d'aggravation ou d'apparition de vertiges chez certaines personnes.

Des troubles visuels comme une vision double peuvent entrainer des vertiges.

Des lésions du rachis cervical, un Accident vasculaire cérébral et une Ischémie cérébrale avec une diminution du flux sanguin cérébral à l'arrière du cerveau, une augmentation de la pression à l'intérieur du crâne, des lésions du nerf acoustique ou un traumatisme crânien peut provoquer des lésions de l'oreille interne à l'origine de vertiges ainsi qu'une tumeur du cervelet ou du nerf auditif.

Une infection virale de l'oreille interne peut provoquer des vertiges : Une névrite vestibulaire, paralysie du nerf de l'équilibre peut être provoquée par un virus comme le zona, la varicelle ou l'herpès

La Maladie de Ménière est une maladie chronique de l'oreille interne provoquant vertiges, bourdonnements d'oreilles et une perte progressive de l'audition pouvant aboutir à une surdité.

Les vertiges survenant chez les personnes âgées peuvent avoir d'autres causes qui interfèrent souvent entre elles comme par exemple une baisse brutale de la tension artérielle (hypotension orthostatique, survenant, lors du passage de la position couchée ou assise à la position debout, une poussée d'hypertension artérielle, hypoglycémie, un accident vasculaire cérébral, l'angoisse, la solitude....
Certaines pathologies neurologiques ou surdosage de médicaments peuvent également provoquer des vertiges.

Symptômes

Le vertige est fréquemment accompagné de nausées, d'un déséquilibre et d'un trouble de la marche.

Différents types de vertiges

Vertige physiologique

Le vertige physiologique concerne l'équilibre du corps et se produit quand le cerveau est soumis à un dérèglement. Il est ponctuel, bref et passager et peut survenir en cas de mal de mer, de position de la tête en arrière, ou lorsqu'on est dans une situation de hauteur, comme lorsqu'on se penche sur un balcon situé à un étage très élevé.

Vertige psychologique

Le vertige psychologique n'est pas un problème d'ordre physiologique. Il est récurrent chez les personnes souffrant d'agoraphobie ou restant cloîtrée longtemps.

Vertige pathologique

Le vertige pathologique découle de problèmes du système visuel ou vestibulaire (appareil auditif). Le vertige pathologique touche le système nerveux central. Il est prévisible et peut être assimilé à une maladie chronique.

Vertige positionnel paroxystique bénin

Un vertige paroxystique positionnel bénin, abrévié VPPB, est ce qui cause le tiers des vertiges chez les personnes qui y sont sujettes. Le vertige positionnel paroxystique bénin, est provoqué par des mouvements de la tête dans certaines positions : bouger la tête, au moment du lever... Il survient souvent chez des personnes âgées. Le vertige apparaît quelques secondes après le mouvement et se prolonge durant quelques secondes. Ce type de vertiges apparaît brusquement et dure entre 3 et 20 secondes, généralement après un mouvement giratoire de la tête. Il peut s'accompagner de nausées et provoquer un déséquilibre lors de la marche. Il s'agit d'un trouble ORL dû à une masse qui se déplace à l'intérieur d'un canal de l'oreille interne. La kinésithérapie peut atténuer les vertiges paroxystiques positionnels bénins.

Vertiges centraux et périphériques

Les vertiges sont une sensation de déplacement de soi-même ou de son environnement alors qu'aucun mouvement n'est en cours. L'impression est rotatoire dans le vertige vrai, comme si la tête ou les objets extérieurs tournaient. De nombreuses causes de « faux » vertiges sont possibles et ils peuvent être provoqués par le stress, une position en hauteur (vertige paroxysmique de position), une baisse brutale de la tension artérielle (hypotension orthostatique)... Selon leur origine, les vertiges vrais peuvent être :
  • centraux c'est-à-dire touchant le système vestibulaire responsable de l'équilibre, situé au niveau du cerveau : atteinte du nerf vestibulaire dans le tronc cérébral, AVC (accident vasculaire cérébral), sclérose en plaques, tumeur, intoxications...
  • périphériques : atteinte de l'oreille interne au niveau du labyrinthe, structure impliquée dans l'équilibre en cas d'inflammation de cette structure, traumatisme, inflammation de la partie initiale du nerf (névrite vestibulaire), tumeur touchant ce nerf, appelée neurinome du VIII (le nerf vestibulaire est le 8ème nerf crânien).


Le patient se plaint d'étourdissements et ressent l'impression que ce qui l'entoure (ou lui-même) tourne, temporairement ou en permanence. D'autres signes cliniques peuvent être présents et orienteront vers une cause plutôt qu'une autre. En cas d'apparition progressive et de signes neurologiques associés comme des troubles moteurs, des tremblements, des troubles de la mobilité des yeux, une origine au niveau du cerveau sera suspectée. Si le début est plutôt soudain, et que des vomissements ou nausées sont présents, ainsi que des troubles de l'audition, l'oreille interne est plus fréquemment évoquée.

Vertiges cervicaux

Les vertiges positionnels sont des vertiges dont l'apparition est due à une mobilisation du sujet ou d'une de ses parties du corps. Parmi les plus fréquents, on retrouve le vertige cervical lorsque l'individu éprouve une sensation d'instabilité et de perte de l'équilibre lors des mouvements de la tête. Il peut notamment se produire lorsque le patient couché sur le dos, a la tête pendante en arrière, plus basse que le tronc. Ces vertiges peuvent parfois s'accompagner de douleurs au niveau des vertèbres cervicales. Le vertige peut durer tant que la position est maintenue, ou s'amender spontanément.

Vertiges rotatoires

Les vertiges rotatoires sont pour la personne atteinte, l'impression que les objets et la pièce qui l'entourent se mettent brusquement à tourner autour de lui. Aussi appelés vertiges vrais, ils s'accompagnent souvent de nausées et vomissements. Leurs causes sont multiples mais concernent généralement des atteintes de l'oreille interne (labyrinthe ou vestibule). Leur durée est variable, allant d'un bref instant à plus de 48h selon leurs origines. Le traitement de la phase aigüe est généralement médicamenteux avec une mise en repos, dans l'obscurité.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Diagnostic

L'examen clinique ne permet pas toujours de déterminer la cause des vertiges. Les investigations peuvent être longues et nécessiter des examens complémentaires : audiométrie et impédancemétrie qui testent l'audition, tests biologiques, imagerie. Le recours à des épreuves vestibulaires utilisant de l'eau de différentes températures, mise à l'intérieur des oreilles, pourra générer un nystagmus, c'est-à-dire de fins mouvements oscillatoires des yeux. L'analyse de leur fréquence aide au diagnostic.

Traitement

Le traitement dépend de la cause des vertiges. Il ira de l'absence de traitement ou des manœuvres de manipulation spécifiques dans les vertiges positionnels paroxystiques bénins, à la chirurgie en cas de tumeur, en passant par des traitements antibiotiques en cas d'infection.

A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé « Vertiges - Causes, symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.