Clostridium difficile - Symptômes et traitements

Avril 2017

Le clostridium difficile, encore appelé CD, est une bactérie, de type bacille à Gram positif anaérobie et sporulé. Elle représente la première cause de diarrhées infectieuses nosocomiales de l'adulte et est responsable d'environ 20% des diarrhées survenant lors de la prise d'antibiotiques. Cette bactérie est inoffensive chez les personnes ne présentant pas de pathologies.


Définition

Clostridium difficile est une bactérie retrouvée chez une grande majorité des personnes et faisant partie de la flore digestive. Lors de la prise d'antibiotiques, provoquant une perturbation de la flore intestinale, le CD trouve alors un terrain favorable chez certaines personnes pour se développer facilement. Une souche très virulente de Clostridium difficile, la souche 027, est à l'origine d'épidémies dans plusieurs pays.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Symptômes

Le clostridium difficile entraine une diarrhée accompagnée le plus souvent de fièvre et de douleurs abdominales ressemblant à des crampes. Peuvent également s'observer la présence de sang dans les selles. Peuvent survenir ensuite plus rarement des complications comme une déshydratation, une inflammation sévère du colon, appelée colite pseudo membraneuse ou un décès.

Personnes à risques

Les personnes immunodéprimées ainsi que les personnes âgées de plus de 65 ans effectuant des séjours hospitaliers ou dans des maisons de retraite peuvent être plus facilement infectées par cette bactérie. La prise de certains antibiotiques, comme l'amoxicilline, la clindamycine et les céphalosporines, favorisent l'infection nosocomiale. En effet, les antibiotiques déséquilibrent la flore intestinale et permettent à la bactérie de se multiplier.

Transmission

La contamination s'effectue lors du contact avec les mains contaminées de la personne présentant une diarrhée liée au clostridium difficile ou en touchant les objets souillés par la bactérie.

Diagnostic

Le diagnostic de Clostridium difficile s'effectue en effectuant un examen des selles permettant de mettre en évidence les toxines produites par le clostridium difficile dans les selles.

Etablissements de soins ou Epahd

La majorité des cas d'infection à C. difficile surviennent dans les établissements de soins et les Epahd (maisons de retraite) où la bactérie se transmet facilement par contact avec des mains souillées par le microbe ou par des instruments contaminés et où les patients reçoivent souvent des antibiotiques en raison de leur plus grande fragilité.

Précautions

La personne infectée est placée dans une chambre seule afin d'éviter de transmettre la bactérie à d'autres personnes. Le personnel et les visiteurs doivent porter des gants et des blouses avec des manches longues. L'environnement doit être désinfecté quotidiennement avec de l'eau de javel. Ces mesures doivent être respectées au moins 72 heures après l'arrêt de la diarrhée. L'hygiène des mains du patient, de la famille et bien sur du personnel de l'établissement, sera particulièrement rigoureuse, surtout après être allé aux toilettes. Un lavage rigoureux suivi d'une application d'un produit hydro-alcoolique est indispensable.

Traitement

Aucun traitement médicamenteux n'est prescrit lorsque les manifestations sont bénignes. En effet, les manifestations disparaissent lorsque le patient arrête de prendre des antibiotiques en cause dans cette infection nosocomiale. Lorsque les symptômes sont plus sévères, d'autres antibiotiques sont prescrits lorsque la toxine est retrouvée lors de l'examen des selles.

Diminuer le risque dans les établissements de soins

La prescription et le choix des antibiotiques doivent être envisagés avec beaucoup de réflexion afin de limiter leur usage et d'éviter de favoriser la résistance des bactéries. D'autre part, l'hygiène, particulièrement celle des mains, doit être une nécessité absolue. Le personnel et les proches doivent impérativement se laver les mains avant d'embrasser ou de serrer les mains d'une personne effectuant un séjour dans un établissement de soin ou dans une maison de retraite mais également après être allée aux toilettes afin d'éviter de contaminer des objets, des boites de médicaments ou des aliments que la personne pourrait toucher.

Bactéries devenant de plus en plus résistantes : lavage des mains

Le lavage des mains est indispensable en raison des bactéries de plus en plus résistantes.



Sources
  • L'étude ICD RAISIN 2009 : incidence et caractérisation des souches responsables d'infection à Clostridium difficile (ICD

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Clostridium difficile - Symptômes et traitements » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.