Botox - Indications et contre-indications

Mai 2017

La toxine botulique généralement dénommée par son nom de commercialisation "Botox" ou "Vistabel" est une substance excrétée par une bactérie, clostridium botulinum, responsable du botulisme, toxi-infection alimentaire responsable de paralysies musculaires. La toxine est en effet responsable d'un blocage de la libération d'acetylcholine, un neuromédiateur permettant la transmission de l'influx nerveux aux muscles. En médecine, cette toxine peut être injectée localement dans des muscles afin de provoquer leur paralysie temporaire.


Applications en esthétique

La toxine botulinique peut être injectée dans différents muscles, notamment du visage afin de lutter contre les rides d'expression, liées aux contractions musculaires du visage (ride du lion entre les sourcils, rides du front, rides de la patte d'oie au coin des yeux...).

Cet acte est un geste médical qui doit être effectué par un médecin entraîné. Il existe en effet un risque de diffusion de la toxine aux muscles ou aux nerfs avoisinants ce qui peut provoquer leur paralysie (ptosis de la paupière, regard méphistophélique...). Ces effets secondaires sont le plus souvent régressifs mais ils sont gênants.

Durée

L'effet de la toxine sur les rides est d'environ 6 mois, ensuite il s'estompe et une nouvelle injection est nécessaire si l'on souhaite le prolonger.

Utilisations possibles

Esthétique

Les injections de toxine botulique sont indiquées pour estomper les rides situées sur la partie haute du visage. Il s'agit des rides horizontales sur le front, des rides du lion entre les sourcils, et des rides de la patte d'oie au coin des yeux. En général, les effets durent de 6 à 8 mois. Des séances d'entretien sont conseillées pour plus d'efficacité.

Hyperhidrose

Les injections de Botox peuvent être réalisées au niveau des aisselles, des mains et des pieds pour traiter la transpiration excessive en inhibant la stimulation des glandes sudoripares. Ce traitement est préconisé lorsque l'hyperhidrose s'avère particulièrement sévère, et les autres médicaments inefficaces.

Dystonie

La dystonie est un trouble du tonus musculaire, qui se traduit par des spasmes et des mouvements anormaux. Le Botox ne permet pas d'en guérir totalement, mais d'en soulager les symptômes en paralysant le ou les muscle(s) atteint(s).

Incontinence urinaire

L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé a autorisé en 2011 l'utilisation de la toxine botulique pour traiter l'incontinence urinaire chez les personnes atteintes d'une maladie neurologique, notamment la sclérose en plaques. Les injections sont réalisées sous endoscopie, à renouveler tous les 6 à 9 mois.

Bruxisme

Le bruxisme est un trouble des muscles de la mandibule, causant le grincement ou le serrement des dents, de façon involontaire et le plus souvent la nuit. L'injection de toxine botulique au niveau de la mâchoire réduit la force de contraction des muscles. Pour prolonger les effets du traitement, des injections sont recommandés tous les 6 mois environ.

Contre-indications

Les injections de Botox sont déconseillées aux femmes enceintes, même en début de grossesse, ou en période d'allaitement. L'association avec un traitement anticoagulant, anti-inflammatoire, ou à base d'antibiotiques de la classe des Aminosides n'est pas non plus recommandée. Le Botox est contre-indiqué aux personnes souffrant d'une pathologie neuromusculaire comme la myasthénie et le syndrome de Lambert-Eaton. Il est également déconseillé aux sportifs de haut niveau, car les injections peuvent faire perdre 1% du tonus musculaire. Il est recommandé de demander un avis médical en cas de doute.

Photo : © chesterF - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Botox - Indications et contre-indications » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.