Midazolam - Indications, posologie et effets secondaires

Mai 2017


Le midazolam est une molécule qui appartient au groupe des benzodiazépines. Cette substance d'action sédative courte est disponible sous forme injectable (intraveineuse, intramusculaire ou rectale) et sous forme de solution buccale en seringue pré-dosée (1 dose à déposer dans la bouche entre la gencive et la joue lors d'une crise convulsive chez l'enfant).

Utilisations


Le midazolam est utilisé dans différentes circonstances. Il est administré en cas d'anesthésie (dans un but diagnostique ou thérapeutique et en compléments d'anesthésiques plus puissants) et en réanimation. Il est tout à fait indiqué dans le cadre de soins palliatifs en tant que sédatif. Il permet en effet de calmer l'anxiété et les tensions musculaires, notamment des patients qui sont en phase terminale et pour qui cette situation est particulièrement insupportable. De même on l'utilise en unité de soins intensifs, notamment auprès des enfants. On emploie également le midazolam pour le traitement des crises d'épilepsie et les convulsions chez les plus jeunes.

Propriétés


Le midazolam possède des propriétés anxiolytiques (contre l'anxiété), somnifère et sédative, anticonvulsivante et myorelaxante (il entraîne un relâchement musculaire). Cette substance est d'action courte. Après une action sédative et hypnotique intense, ses effets s'estompent rapidement. À noter qu'il entraîne également une amnésie de courte durée lorsqu'il atteint son pic d'activité.

Effets indésirables


Le midazolam est susceptible d'entraîner de nombreux effets indésirables. Il peut notamment entrainer des réactions allergiques généralisées jusqu'au choc anaphylactique, des troubles psychiatriques (confusion, hallucinations, euphorie, agressivité, hyperactivité, accès de colère...) et des troubles neurologiques (mouvements involontaires, spasmes, tremblements...). Par ailleurs, le midazolam peut provoquer une dépendance et donc un syndrome de sevrage, en particulier après une utilisation par voie intraveineuse prolongée et lorsqu'il est arrêté brutalement. De plus, le midazolam peut déclencher des troubles cardiaques, des affections nerveuses, des troubles respiratoires, digestifs, cutanés ou encore des problèmes plus généraux (fatigue, douleurs, intoxication).

Médicaments contenant du midazolam


Plusieurs médicaments contiennent du midazolam. C'est notamment le cas de tous les génériques de midazolam proposés par les laboratoires : Accord ®, Aguettant ®, Mylan ®, Panpharma ® et Sandoz ®. On retrouve également cette substance dans le Buccolam ® sous forme de solution buccale et à plusieurs dosages différents (de 2,5 à 10 mg).

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Midazolam - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.