INIPOMP - Indications, posologie et effets secondaires

Avril 2017

Commercialisé sous la forme d'un comprimé gastro-résistant, Inipomp ® 20 mg est un anti-sécrétoire gastrique (ou « inhibiteur sélectif de la pompe à proton ») composé de Pantoprazole. En d'autres termes, il diminue la production d'acide par l'estomac. Il est utilisé dans le traitement et la prévention des œsophagites, ainsi que dans la prévention des ulcères gastriques dans le cadre des traitements par AINS. Il est pris en charge à 65% par la sécurité sociale.

Indications

Le médicament Inipomp ® est indiqué chez l'adulte et l'enfant à partir de 12 ans. Il est principalement employé pour soigner les œsophagites (inflammations de l'œsophage) provoquées par des remontées d'acide de l'estomac vers l'œsophage. Le médicament lutte également contre les divers symptômes de l'œsophagite (douleur, sensation de brûlure) et en limite les risques de rechute. Il arrive également qu'Inipomp ® soit utilisé à titre préventif, chez les personnes suivant un traitement à base d'anti-inflammatoires non stéroïdiens : le médicament empêche alors la formation d'ulcères à l'estomac et au duodénum.

Contre-indications

Inipomp ® ne doit pas être employé chez l'enfant de moins de 12 ans et chez toute personne présentant une allergie à l'un des composants du médicament. Il ne peut pas être employé en même temps qu'un traitement à base d'atazanavir, une substance contenue dans plusieurs médicaments anti-VIH. Inipomp ® doit être utilisé avec beaucoup de précaution chez les personnes souffrant d'une insuffisance hépatique sévère : une surveillance médicale des patients est généralement nécessaire. Il est également à manier avec prudence chez les personnes suivant un traitement de longue durée à base d'AINS, souffrant d'une carence en vitamine B12 et chez les femmes enceintes ou allaitantes. Dans tous les cas, il ne peut être délivré que sur ordonnance. Il est aussi judicieux d'indiquer au médecin tous les traitements médicamenteux en cours car Inipomp ® peut interagir avec plusieurs médicaments notamment les anticoagulants à base de phenprocoumone et de warfarine.

Effets indésirables

Les effets indésirables les plus courants de ce médicament sont des troubles digestifs (ex. : diarrhée, constipation), des douleurs localisées dans la partie supérieure de l'abdomen et des céphalées. D'autres effets indésirables existent mais demeurent beaucoup plus rares, les plus notables étant les suivants : hallucinations, vertiges, douleurs articulaires et/ou musculaires, réactions allergiques bénignes (ex. : boutons) ou très graves (ex. : oedème de Quincke), dépression, oedèmes périphériques, troubles visuels, lésions hépatiques sévères, jaunisse.

Mode d'administration et posologie

La posologie courante est d'un comprimé par jour, à avaler avec un peu d'eau avant de manger (il ne faut pas croquer le comprimé, ni le réduire en poudre). Il faut suivre ce traitement habituellement de 2 à 4 semaines pour atteindre la guérison. À noter toutefois que la posologie peut varier selon la gravité du cas : il faut parfois jusqu'à 4 semaines supplémentaires pour guérir. En cas de récidive, il est recommandé dans certains cas de prendre 2 comprimés par jour jusqu'à l'arrêt des symptômes. Pour les traitements d'entretien et les traitements préventifs, la posologie classique est de 1 comprimé par jour.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « INIPOMP - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.