Diprostene - Indications, posologie et effets secondaires

Février 2017


Diprostene ® est un médicament qui appartient à la famille des corticoïdes. Il est prescrit dans le traitement de la rhinite allergique (rhume des foins) lorsque les autres traitements disponibles ont échoué. On l'utilise aussi pour traiter certaines maladies cutanées et rhumatologiques.

Indications


Diprostene ® est un médicament injectable qui s'administre par voie intramusculaire. Il est indiqué chez les patients atteints de rhinite allergique qui ne sont pas parvenus à se soigner malgré l'adoption d'un autre traitement. Il est également administré localement lorsque l'affection nécessite une forte concentration de corticoïde, notamment dans le cas de certaines sinusites qui requièrent un drainage, certaines affections cutanées (cicatrices chéloïdes) et rhumatologiques (arthrites, arthroses, bursites, tendinites, maladie de Dupuytren). On recommande 1 injection de 1 ml dans le traitement de la rhinite allergique (renouvelable 1 fois) et 1 injection d'entre ¼ et 2 ml pour un usage local.

Contre-indications


Diprostene ® est contre-indiqué chez les personnes hypersensibles à un de ses constituants, chez celles qui présentent des troubles psychotiques non traités, une maladie causée par un virus (varicelle, herpès, hépatite, zona) ou des problèmes de coagulation. Diprostene ® ne doit pas être administré en cas d'infection (excepté les infections indiquées précédemment) ni aux nouveau-nés ou aux enfants prématurés car il contient de l'alcool benzylique.

Effets indésirables


Diprostene ® est susceptible d'entraîner des effets indésirables, en particulier des troubles cardiaques. Les autres effets indésirables rapportés incluent l'hypertension artérielle, l'insuffisance cardiaque, l'hypokaliémie (faible taux de potassium dans le sang), le syndrome de Cushing, les ostéoporoses, les atrophies musculaires, les pancréatites (inflammations du pancréas), les ulcères au niveau de l'estomac ou de l'intestin, les perforations digestives, les affections cutanées (purpura, acné, hématomes, cicatrisation ralentie) et oculaires (cataracte, glaucome) ainsi que les troubles psychiques.

Grossesse


Les corticoïdes ne sont pas contre-indiqués en cas de grossesse, aucune étude n'a révélé qu'ils augmentaient le risque de malformation. Cela dit, un retard de croissance intra-utérin est possible si le traitement se prolonge tout au long de la grossesse.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff. Dernière mise à jour le 20 décembre 2013 à 17:03 par Jeff.
Ce document intitulé « Diprostene - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.