Buprénorphine - Indications, posologie et effets secondaires

Décembre 2017

La molécule de buprénorphine est un opiacé (dérivé de l'opium) de synthèse. Elle est principalement employée comme traitement de substitution aux opiacés ou, dans certains cas, comme antalgique.


La buprénorphine est un médicament dont les effets sont identiques à ceux de l'opium. Elle est utilisée comme traitement de substitution dans le sevrage des patients dépendants aux dérivés de l'opium (morphine, héroïne). Elle agit en supprimant l'effet de manque (agitation, irritabilité, douleurs...). En rhumatologie, la buprénorphine est utilisée pour son effet antalgique puissant lorsque les autres médicaments ne sont plus suffisants pour soulager la douleur. La buprénorphine se présente sous forme de comprimé à faire fondre sous la langue (administration sublinguale). En fonction du traitement (contre la douleur ou aide au sevrage), il existe des associations avec d'autres médicaments et des dosages différents. Ce médicament est délivré sur ordonnance médicale pour une durée de 28 jours.

Utilisations

La buprénorphine est surtout utilisée pour réduire l'effet de manque des toxicomanes cherchant à se débarrasser de leur dépendance aux drogues opiacées, dont fait notamment partie l'héroïne. La buprénorphine est aussi un puissant anti-douleur : son administration est réservée aux soins des douleurs très intenses, par exemple chez les grands brûlés. Elle appartient aux antalgiques opioïdes de palier 3, tout comme la morphine.

Propriétés

La buprénorphine est ce qu'on nomme un « agoniste partiel des opioïdes ». En d'autres termes, elle se fixe aux récepteurs micro cérébraux, tout comme le font les drogues opiacées, ce qui évite la sensation de manque, mais elle ne déclenche pas les graves effets indésirables rencontrés avec ces drogues et les agonistes complets des opioïdes. En temps normal, la buprénorphine ne peut donc pas déclencher une dépression cardio-respiratoire en cas de surdosage.

Contre-indications

La buprénorphine est contre-indiquée chez l'enfant de moins de 15 ans et les personnes souffrant d'insuffisance respiratoire ou hépatique sévère. Elle est également contre-indiquée en cas d'antécédents allergiques à la buprénorphine, d'intoxication alcoolique aigüe ou de delirium tremens (symptôme du sevrage alcoolique brutal). Enfin, la buprénorphine ne doit pas être utilisée en association avec d'autres antalgiques de palier 3 ou en association avec de la méthadone (autre opiacé de synthèse également utilisé comme traitement de substitution à l'héroïne).

Médicaments contenant de la buprénorphine

La buprénorphine est commercialisée sous forme de comprimés à faire fondre sous la langue : la prise orale limite les risques de surdosage involontaire. Parmi ces comprimés, on peut notamment citer le Suboxone ®, le Subutex ®, le Buprénorphine Teva ®, le Buprénorphine Sandoz ®, le Buprénorphine Mylan ®, le Buprénorphine Arrow ® et le Buprénorphine Biogaran ®. Le Temgesic ® existe quant à lui sous deux formes : en comprimés disponibles en pharmacie sous ordonnance et en solutions injectables, réservées à un usage hospitalier.

Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Buprénorphine - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.