Grossesse gémellaire - Grossesse multiple - Risques et prévention

Octobre 2017

Une grossesse multiple est le développement simultané de plusieurs fœtus dans la cavité utérine. La grossesse gémellaire est considérée comme une grossesse à risques. Quelles sont ses spécificités, les complications possibles et les modalités de surveillance ?

Grossesse gémellaire

Une grossesse gémellaire peut résulter de l'implantation d'un œuf unique (monozygote), de deux œufs (dizygote), de trois œufs (trizygote) dans le même placenta ou non. Selon leur nombre, les nourrissons issus d'une grossesse multiple sont appelés jumeaux, triplés, quadruplets, etc.

Accouchement prématuré

Les risques d'accouchement prématuré sont plus élevés dans le cas d'une grossesse multiple. Celle-ci est favorisée par la fécondation in vitro (FIV).

Facteurs favorisants

Il n’est pas possible de prévoir une grossesse gémellaire, mais certains facteurs peuvent augmenter les chances d’avoir des jumeaux. La génétique : une femme a plus de chances d’être enceinte de jumeaux si des grossesses gémellaires ont déjà eu lieu dans sa famille. L’âge : les ovaires peuvent libérer plusieurs ovules pour compenser la baisse de qualité des ovocytes liée à l’âge. Les recours à la fécondation in-vitro (FIV) et à la PMA (procréation médicalement assistée) favorisent également les grossesses gémellaires.

Jumeaux monozygotes ou dizygotes

Les jumeaux monozygotes ou « vrais jumeaux » possèdent le même patrimoine génétique et sont de même sexe. Ils sont issus d’un seul ovule fécondé par un spermatozoïde. L’œuf se sépare en deux après la fécondation, et chaque jumeau dispose de son propre placenta et sac amniotique. En cas de séparation tardive (plusieurs jours après la fécondation), les jumeaux partagent le même placenta.
Les jumeaux dizygotes ne sont pas forcément du même sexe. Ils sont issus de deux ovules différents, fécondés par deux spermatozoïdes. Il s’agit de la situation la plus fréquente en cas de grossesse gémellaire. Contrairement aux jumeaux monozygotes, les jumeaux dizygotes ne partagent pas exactement le même patrimoine génétique : leur ressemblance n’est que fraternelle.

Risques

Le principal risque d’une grossesse gémellaire est un accouchement prématuré à cause du manque de place et de la distension utérine : à 32 semaines, l’utérus a déjà la même taille que l’utérus d’une femme enceinte d’un seul enfant et dont la grossesse arrive à terme. L’accouchement précoce peut être spontané ou déclenché par le corps médical. Il n’est pas systématique mais il est recommandé à 36 semaines en cas de jumeaux monozygotes partageant le même placenta.
Les autres risques liés à une grossesse gémellaire sont le retard de croissance, le syndrome transfuseur-transfusé (débit sanguin inégal entre les jumeaux), et l’hypertension artérielle pour la mère.

Prévention et surveillance

Une grossesse gémellaire nécessite un diagnostic précoce, une surveillance étroite et du repos.
Les grossesses multiples peuvent être mises en évidence dès la première échographie, avant le 3ème mois. Dès la 22ème semaine, une échographie est réalisée chaque mois. Deux échographies mensuelles peuvent s’imposer si les jumeaux partagent le même placenta.
Des consultations hebdomadaires sont conseillées pendant les dernières semaines de la grossesse.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Grossesse gémellaire - Grossesse multiple - Risques et prévention » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.