Transplantation d'organes - Définition

Octobre 2017


Définition


La greffe d'organes (ou transplantation d'organes) a pour but de remplacer un organe défaillant par un organe sain provenant du malade lui-même, c'est le cas de l'autogreffe, ou d'un donneur (allogreffe). La personne qui bénéficie de ce transplant compatible (ou greffon) est appelée receveur.

Procédure


Hormis en cas d'urgence, une transplantation d'organe implique l'inscription du receveur sur une liste d'attente. Un greffon peut être prélevé sur un donneur décédé ou en état de mort cérébrale, mais peut également provenir d'une personne vivante, volontaire, ayant ou non un lien de parenté avec le receveur.

Rejet


En cas d'incompatibilité entre le système immunitaire du donneur et celui du receveur, il y a rejet de greffe au cours duquel des anticorps sont produits par le système immunitaire du receveur pour détruire le greffon. Un rejet de greffe peut être chronique, aigu ou suraigu.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Transplantation d'organes - Définition » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.