Douleurs du genou - Causes, diagnostic et traitement

Mai 2017

Les douleurs du genou peuvent avoir de nombreuses causes, comme l’arthrose ou des Lésions méniscales. Un certain nombre d’examens sont nécessaires pour effectuer un diagnostic précis. De plus en plus de personnes consultent leur médecin pour des douleurs du genou. Le point sur les raisons de cette augmentation constatée depuis ces dix dernières années


Définition

Le genou est une articulation importante de l’organisme, car il assure la jonction entre la cuisse et la jambe. L’articulation du genou, pivot du corps, permet une bonne répartition du poids du corps et joue un rôle majeur dans la flexion de la jambe. L'articulation du genou représente l'ensemble constitué par l'extrémité inférieure du fémur, l'extrémité supérieure du tibia ainsi que la rotule située en avant.

Causes

Une douleur au genou a différentes causes. Elle est assez fréquente, le genou étant une articulation porteuse. La douleur au genou peut être d'origine traumatique, infectieuse ou pathologique. Kyste poplité, tendinite, entorse, déchirure du ménisque, arthrite, arthrose et maladie d'Osgood-Schlatter sont autant de causes susceptibles d'entraîner des douleurs dans un genou.

Arthrose

L’arthrose du genou, provoquée par une détérioration du cartilage de l'articulation du genou, provoque des manifestations invalidantes, comme des douleurs et l'impossibilité de pratiquer certains sports. Les douleurs sont les principale smanifestations de l'arthrose du genou. Elles s'aggravent lors d'un effort et se calment au repos et gênent l'extension et la flexion du genou. Apparaissent également une raideur et une limitation des mouvements, des craquements, des épisodes de dérobement du genou, une boiterie et parfois une déformation du genou atteint.Le vieillissement de la population explique en partie l’apparition de plus en plus de cas de personnes présentant une arthrose. D’autre part, la surcharge pondérale représente un facteur de risque de développer plus précocement une arthrose du genou.

Accidents et traumatismes

Les traumatismes du genou, entorses et fractures, sont devenus eux aussi de plus fréquents en raison du développement des activités sportives. Les fractures du genou surviennent le plus souvent à la suite d'un accident sur la voie publique mais également lors des manifestations d’une ostéoporose avancée.
L'entorse du genou correspond à une atteinte des ligaments permettant la stabilité de l'articulation du genou et fait suite à un traumatisme ,provoquée la plupart du temps grande par la pratique d’un sport, comme par exemple le basket-ball, le rugby, le football, et le ski qui représente responsable d’un tiers des entorses de genou. Les ruptures des ligaments sont plus sévères lorsque les ligaments croisés sont touchés.

Infections

Une arthrite, qu’elle soit d’origine septiques lors d’une infection à staphylocoque par exemple ou une arthrite d’origine virales peut également provoquer des douleurs du genou.

Inflammation

Des pathologies inflammatoires comme par exemple la Polyarthrite rhumatoïde ou la Spondylarthrite ankylosante peuvent également provoquer des douleurs du genou.

Lésions méniscales

Les ménisques , coussinets de cartilage et les ligaments rendent l'articulation du genou plus stable. Leur élasticité et leur forme permettent de mieux répartir les contraintes. Ils absorbent les chocs et les frottements entre les os de l'articulation du genou Des lésions des ménisques, peuvent également provoquer des douleurs du genou qui sont quotidiennement soumis à rude épreuve. Les ménisques , peuvent présenter des signes d'usure à partir de 40 ans ou avant chez les sportifs ou chez les personnes présentant une surcharge pondérale.Peuvent survenir une fissure ou un détachement d’une partie du ménisque.

Autres causes

D’autres pathologie comme un hydarthrose essentielle , une Hémarthrose ou une algodystrophie peuvent être à l’origine de douleurs du genou.

Diagnostic

Radiographie des genoux

Une radiographie des genoux est souvent suffisante : elle doit être effectuée debout de face et de profil et avec une vue axiale des rotules à 30 ou 45° de flexion. Une radio dite en Schuss, correspondant à un cliché postéro-antérieur à 30° de flexion est parfois demandée.

IRM et scanner

Un IRM ou un scanner peuvent être demandés mais ne doivent pas l’être de manière trop systématique, ces examens pouvant être inutiles. En effet après 40 ans, la plupart des genoux présentent quelques signes dégénératifs sans aucun caractère pathologique.

Prélèvement du liquide synovial

En cas de gonflement persistant, le prélèvement de liquide synovial permet d’orienter le diagnostic entre une cause mécanique, inflammatoire ou infectieuse.

Arthroscopie

L'arthroscopie s’effectue en pratiquant une petite incision permettant d’introduire une caméra en fibres optiques dans la cavité articulaire. Reliée à une caméra, la caméra permet de visualiser les structures de l'articulation du genou. Cet examen permet également d’effectuer une intervention chirurgicale en pratiquant une seconde incision, permettant d’insérer des instruments chirurgicaux miniaturisés permettant ainsi de réparer, les structures du genou abîmé, comme le ménisque, un ligament ou le cartilage.

Cette technique chirurgicale, de plus en plus réalisée est remise en cause en raison des risques d’effets secondaires et d’une amélioration modérée des douleurs et de la gêne fonctionnelle sont modérément améliorées. D’autre part, cette intervention, beaucoup moins efficace pour les patients plus âgés qui ont des ménisques certes usés mais qui protègent encore les os de l'articulation peut provoquer une décompensation vers l'arthrose, situation augmentant ainsi le risque de poser plus précocement une prothèse.

Conseils

Devant l’apparition de douleurs du genou, il est indispensable de perdre du poids en cas de surcharge pondérale, de limiter voir de stopper les mouvements et activités, quotidiennes et sportives, présentant un risque pour le genou, mais également d’effectuer des séances de renforcement des muscles protégeant l'articulation.

Traitements

Une douleur au genou aiguë implique une consultation médicale d'autant plus si elle est accompagnée d'un gonflement de l'articulation, si elle gêne la marche ou entraîne une claudication. Un traitement d’antalgiques et d’anti-inflammatoires sous forme de comprimé ou gélules est souvent suffisant. Des injections de corticoïdes et/ou d'acide hyaluronique sont parfois conseillées afin de lubrifier l'articulation. L’intervention chirurgicale ne peut être envisagée qu’en cas d’échecs de ces traitements et ceci malgré le suivi des conseils.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Douleurs du genou - Causes, diagnostic et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.