Ptôse mammaire - Seins qui tombent - Définitions et causes

Septembre 2016

La ptôse mammaire désigne l'affaissement des seins, qui tombent au dessous du sillon sous-mammaire, correspondant au pli naturel situé sous les seins. Dans certaines circonstances, une intervention chirurgicale peut alors être envisagée. Celle-ci s'effectue sous anesthésie générale et nécessite un séjour hospitalier variant selon la technique opératoire, de 1 à 3 journées. Le recours à un chirurgien habilité à ce type d'intervention, inscrit à l'ordre des médecins, et exerçant ses interventions dans un contexte réellement chirurgical (clinique agréée) contribue à limiter les complications et le cas échéant, d'assurer un suivi rapide et efficace.


Description

Cette chute de la poitrine se caractérise par un positionnement trop bas de l'aréole et du mamelon. Le décolleté ou plus précisément le haut du sein parait comme désempli. L'ensemble des tissus mammaires (glande mammaire et tissus graisseux) se concentre dans la moitié voire le tiers inférieur de l'enveloppe du sein, contribuant à l'affaissement général du sac cutané. Le port d'un soutien-gorge devient indispensable pour assurer aux seins un certain positionnement, une bonne tenue. Le sein étant un symbole important de la féminité et un outil notable de séduction, certaines femmes peuvent être très affectées par la dégradation de leur poitrine.

Aucun cosmétique ne peut avoir d'impact sur l'existence d'une ptôse mammaire, que seule, la chirurgie peut corriger. La plastie mammaire, encore appelée mastopexie, permet de redonner aux seins une jolie tenue, tout en améliorant leur galbe. Cette chirurgie plastique est adaptée à chaque patiente, selon chaque type de ptôse.

Causes

Ptôse congénitale

La ptôse peut apparaitre d'emblée chez la jeune fille: l'origine est alors congénitale et la ptôse peut parfois être associée à d'autres malformations, telles que des seins asymétriques et/ou des seins tubéreux (sillon sous-mammaire anormalement haut, associé à une base du sein étroite donnant au sein une forme tubulaire typique, avec une aréole large et regardant vers le bas). Ces anomalies engendrent souvent de sévères complexes.

Hypertrophie mammaire

Le plus souvent, la ptôse est la conséquence d'une hypertrophie mammaire. L'excès de volume mammaire ne peut être assuré par le sac cutané, induisant une distension de l'enveloppe du sein et un affaissement logique.

Grossesses

La ptôse peut faire partie des séquelles d'une ou plusieurs grossesses, suivies ou non par un allaitement. Le processus a été alors le même que la ptôse provoquée par une hypertrophie mammaire, avec une distension importante de l'enveloppe du sein (la peau).

Amaigrissement

La ptôse peut aussi puiser ses origines dans un amaigrissement ayant causé la fonte mammaire. La peau du sein n'a pu se rétracter correctement sur le nouveau volume amoindri du sein, et la patiente se retrouve avec ce qu'on appelle familièrement des seins en "gant de toilette".

Age

L'âge fait aussi partie des origines de la ptôse mammaire. En vieillissant, la peau perd de son élasticité et de sa fermeté. L'enveloppe du sein se fragilise, favorisant l'affaissement général de la poitrine. Avec l'âge, l'infiltration graisseuse des tissus mammaires fait perdre au sein son galbe et sa forme originelle.

Types

Il n'existe pas qu'une seule technique chirurgicale de correction de ptôse. Avant toute intervention, il convient d'établir l'importance de la ptôse, son degré et le type de sein concerné.

Ptôse hypoplasique

Il s'agit de seins effondrés et vidés. La technique consiste à associer une plastie mammaire à la mise en place de prothèses mammaires dont le volume est adapté en fonction du souhait et de la physionomie de la patiente.

Ptôse avec hypertrophie mammaire

Il s'agit d'associer dans ce cas une plastie mammaire à une réduction mammaire.

Ptôse avec asymétrie mammaire

Il s'agit de réaliser une plastie mammaire et de symétriser les seins, soit par augmentation mammaire soit par réduction mammaire. La stratégie est élaborée en fonction du souhait de la patiente en concertation avec les conseils du plasticien.

Consultation préopératoire

Comme toute intervention, esthétique ou non, un bilan préopératoire complet est effectué selon les prescriptions. Par mesure de précaution, une mammographie peut être demandée. La consultation avec le chirurgien esthétique est primordiale: l'absence de contre-indication est vérifiée, les arguments anatomiques sont analysés et le chirurgien esthétique doit vous expliquer en termes clairs en quoi va consister la stratégie d'intervention. Il vous sera demandé de ne prendre ni aspirine, ni anti-inflammatoires, ni anti-coagulants les jours précédant l'opération. L'éviction du tabac doit être totale afin de notamment diminuer les risques de nécrose. La consultation avec l'anesthésiste doit avoir lieu au minimum 48 heures avant l'intervention.

Mode d'action de la chirurgie de la ptôse mammaire

La durée de l'hospitalisation diffère de 1 à 3 jours selon la patiente et l'importance des gestes chirurgicaux effectués. L'intervention dure environ une heure et l'anesthésie est générale.

Objectifs

Avant l'entrée au bloc, le chirurgien dessine les tracés d'incisions sur les seins de la patiente. L'opération consiste à reconcentrer la glande mammaire afin d'obtenir une glande galbée et ronde. Les excès de peau sont retirés. Le mamelon et l'aréole sont ascenssionnés. Le chirurgien redrape la peau saine et restante sur les tissus glandulaires resculptés, de façon à obtenir un sein regalbé, avec un déroulé le plus harmonieux possible.

Les différents gestes

La correction de la ptôse mammaire peut associer plusieurs gestes:
  • Une éventuelle asymétrie est corrigée dans le même temps opératoire.
  • Lors d'une hypertrophie, le chirurgien réalise une plastie mammaire conjuguée à une réduction mammaire.
  • En cas d'insuffisance de volume, la plastie mammaire est associée à la mise en place d'implants mammaire ou à une augmentation mammaire par injection de graisse ou lipofilling.

Les cicatrices

Trois types de cicatrices sont envisageables. Leur choix dépend de l'importance et du degrés de ptôse, ainsi que du volume du sein.

La cicatrice péri-aréolaire

La cicatrice péri-aréolaire est une cicatrice circulaire qui se situe sur la zone frontalière entre la partie pigmentée de l'aréole et la peau plus claire du sein. Cette cicatrice est une des plus discrètes et devient quasi imperceptible à terme. Elle est utilisée lors de ptôse légère.

La cicatrice verticale

A la cicatrice péri-aréolaire qui est constante, s'ajoute une cicatrice verticale située du pôle inférieur de l'aréole au sillon sous mammaire. Cette cicatrice fréquente est destinée aux ptôses modérées. Avec une évolution positive et à terme, la cicatrice verticale s'estompe progressivement pour avoir un aspect proche d'une fine vergeture blanche.

La cicatrice en "T" inversé

La cicatrice en "T" inversé est encore communément appelée cicatrice en "ancre de marine": A la cicatrice verticale, s'ajoute une cicatrice horizontale camouflée dans le pli naturel du sillon sous-mammaire. Cette cicatrice est de moins en moins utilisée et ne concerne que les cas de ptôses associées à une hypertrophie mammaire sévère (comme les gigantomasties).

Evolution

Les cicatrices vont évoluer progressivement. Fines au début, elles pourront devenir plus visibles et rouges au bout de quelques semaines (c'est la phase hyperphasique). Elles s'aplatissent peu à peu, blanchissent au bout de plusieurs mois, pour prendre leur aspect définitif au bout de une année. Pour une cicatrisation optimale, des soins post-opératoires pourront vous être prescrits. Il est demandé une éviction totale du soleil et des UV au niveau des cicatrices (application d'un écran total et port d'un soutien-gorge à la plage).

Risques

Les risques liés à l'anesthésie sont exposés par le médecin anesthésiste: accidents thromboemboliques (phlébite, embolie pulmonaire).

Complications

Les complications liées à la chirurgie de ptôse mammaire sont heureusement très rares. Néanmoins, la patiente doit en être toujours informée: risque d'infection (nécessitant un traitement antibiotique et parfois un drainage chirurgical), survenue d'un hématome (gonflement subit) nécessitant une réintervention rapide, risque de nécrose retardant la cicatrisation (d'où la nécessiter d'arrêter le tabac les jours précédant t l'intervention), risques de troubles de la cicatrisation (cicatrices chéloïdes nécessitant des traitements longs). Les défauts (hypercorrection, asymétrie) ou insuffisance de résultats peuvent nécessiter une retouche au bloc.

Tarifs et remboursement par la sécurité sociale

Le coût d'une cure de ptôse dépend des honoraires du chirurgien plasticien, des honoraires du médecin anesthésiste et du tarif de la clinique (chambre, bloc opératoires, prestations, ...). Il est rare qu'une intervention de ptôse mammaire soit prise en charge par l'assurance maladie, car cette intervention est jugée comme purement esthétique. Pour un remboursement par la sécurité sociale et la mutuelle, l'opération de correction de ptôse doit être associée à une réduction mammaire de plus de 300 grammes de glande ôtée par sein et être réalisée dans le cadre d'une malformation mammaire (asymétrie, seins tubéreux, ...).

Suites

Pour les ptôses pures, sans autres gestes complémentaires, l'évolution post -opératoire est très rapide et très peu douloureuse. Pour les ptôses associées à une réduction mammaire, ou une augmentation par prothèse, les douleurs peuvent être un peu plus modérées et la prise d'antalgiques permettra de contrecarrer aisément ce désagrément. La présence d'ecchymoses (bleus) et d'un œdème (gonflement) est normale et consécutive à l'intervention. Ces phénomènes prolongent les suites opératoires mais ne perturbent aucunement le résultat final. Le pansement modelant est retiré le lendemain ou le surlendemain de l'intervention. La patiente doit porter un soutien-gorge de maintien de type sportif pendant un mois environ. L'éviction des activités intenses et physiques doit être observée le mois suivant l'opération.

Résultats

La chirurgie de ptôse mammaire offre d'excellents résultats, apportant un impact très positif sur la psychologie des femmes. Elles retrouvent une féminité épanouie, une meilleure confiance en elles et une séduction certaine. La poitrine retrouve sa tenue, sans nécessiter l'artifice du soutien-gorge. La cure de ptôse agit comme un lifting des seins, permettant un aspect rajeuni de l'ensemble de la poitrine: le décolleté n'est plus déshabité, la forme du sein est arrondie, la poitrine est régalbée. Pour conserver tous les bénéfices d'une intervention de mastopexie, il est conseillé d'éviter les trop grandes variations de poids.

A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé «  Ptôse mammaire - Seins qui tombent - Définitions et causes  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.