Mal de dos - Que faire ?

Juillet 2017

80% des Français sont ou seront touchés par le mal de dos. Pour 10% d’entre eux, cela est même invalidant. Or, il existe différents moyens de soulager ces maux, et surtout des les prévenir. Les problèmes de dos peuvent prendre plusieurs formes : lombalgie (douleur au niveau des vertèbres), lumbago (souvent appelé « mal aux reins »), arthrose (usure du cartilage)...


Le mal de dos touche des millions de personnes en Europe et l'on estime que 80% de la population sera amenée à souffrir d’un mal de dos au cours de leur vie. Motif de consultation médicale le plus courant, il représente une cause importante de handicaps plus ou moins sévères et peut avoir différentes causes.

La sédentarité est un facteur de risque du mal de dos. Bouger, monter les escaliers à pied, marcher 30 minutes par jour...sont des petits gestes de la vie quotidienne qui peuvent éviter le mal de dos. Faire du sport, au minimum deux fois par semaine. La natation est un des sports les plus indiqués car elle permet de développer la musculature dorsale. La nage papillon nécessite un avis médical. Il est préférable de prendre l'avis du médecin, surtout lorsque la pratique de certains sports comme par exemple le ski ou le judo est envisagée. Le dos souffre davantage pour maintenir le corps en position verticale lorsque celui ci est trop lourd. Les excès de kilos surchargent les disques intervertébraux.

Lombalgies

Les lombalgies correspondent à des douleurs situées en bas du dos, au niveau des vertèbres lombaires, en dessous de la dernière vertèbre qui porte une côte. Les lombalgies peuvent être aiguës et se calmer au bout de quelques jours ou devenir chroniques et se prolonger depuis plus de 3 mois.

Lumbago

Le lumbago est une douleur qui survient brutalement dans la région lombaire, en bas du dos, parfois d'un seul côté, le plus souvent après un « faux mouvement ».

Arthrose

L'arthrose est provoquée par une usure précoce du cartilage. C'est une maladie chronique qui évolue lentement et insidieusement. Elle peut toucher toutes les articulations. Lorsqu'elle atteint les vertèbres lombaires, l'arthrose entraine des douleurs lombaires.

Hernie discale

Un disque intervertébral est situé entre chaque vertèbre de la colonne vertébrale. Son rôle est de conférer à la colonne vertébrale sa souplesse et d'amortir les chocs. La hernie discale représente une saillie anormale de ce disque intervertébral. La hernie discale peut déclencher des douleurs lombaires, si la hernie ne vient pas au contact du nerf ainsi qu'une sciatique, si la hernie arrive au contact d'une racine du nerf.

Sciatique

Une sciatique est provoquée par une saillie d'une hernie discale située entre les 2 derniers disques lombaires. La hernie discale peut être localisée entre les deux vertèbres lombaires les plus basses (respectivement L4 et L5) ou entre la dernière vertèbre lombaire (notée L5) et la première vertèbre du sacrum (notée S1). Elle provoque une douleur sur le trajet du nerf sciatique qui irradie de la fesse, jusqu'au pied en passant par la cuisse.

Lombo-sciatique

La lombosciatique entraîne une douleur en bas du dos qui descend le long d'une jambe. Elle est déclenchée par l'irritation des racines du nerf sciatique secondaire à une lésion d'un disque intervertébral.

Traitement

Le repos, la prise d'anti-inflammatoires ou d'antalgiques et les séances de kiné peuvent être prescrits pour soulager la douleur. Dans tous les cas, la prévention est essentielle. Il faut pratiquer une activité physique régulière, faire du sport, éviter les mauvaises positions, surveiller son poids et apprendre à se relaxer.

Quand le mal de dos est installé ou qu’il arrive brusquement, il y a plusieurs possibilités pour le soulager. Pour calmer la douleur, plusieurs traitements sont disponibles : antalgiques (aspirine, paracétamol), anti-inflammatoires, décontracturants musculaires... Avant de prendre quoi que ce soit, il faut tout de même demander conseil à son médecin ou à son pharmacien. L’application locale d’une pommade ou d’un gel peut également compléter le traitement.

Lorsque les médicaments ne font pas d’effet et que la douleur est importante, les infiltrations peuvent être un recours. Cela consiste à injecter de la cortisone, directement à l’endroit de la douleur.

D’autre part, les kinésithérapeutes et ostéopathes peuvent être d’une aide précieuse.
De même, une étude sur la pratique du yoga a montré les effets bénéfiques de cette activité sur le mal de dos, notamment lorsqu’il est dû au stress. En effet, elle permet d’acquérir une véritable connaissance de son corps et une bonne maîtrise de sa respiration. Elle pousse également à la décontraction.

Notre vidéo


Prévention

Tour d’abord, il est nécessaire d’adopter, dans toutes les tâches de la vie quotidienne, des postures adaptées. Ainsi, lorsque l’on ramasse quelque chose, il ne faut pas faire le dos rond mais plier les genoux et saisir l’objet, s’il est lourd, des deux mains. De même, lorsqu’on porte des sacs de courses, il ne faut pas les prendre à bout de bras mais bien serrés contre soi.
En outre, lorsque l’on est au volant de sa voiture, que l’on emprunte les transports en commun, ou que l’on est assis à son bureau, il faut veiller à être bien installé au fond du siège, à maintenir son dos bien droit et à avoir les pieds bien à plat, par terre. En effet, le bas du dos doit être légèrement arrondi, mais surtout pas cambré.

Enfin au lit, il est préférable de dormir sur le côté, ou sur le dos et si possible avec un oreiller de maintien. Si la personne est d’un faible poids (moins de 50 kg), elle doit préférer un matelas plutôt souple, et inversement si son poids est important.

Afin de prévenir le mal de dos, il est aussi nécessaire de renforcer sa masse musculaire. Cela doit aider le dos à faire face aux « chocs » qu’il peut subir. Mais attention, mieux vaut se faire conseiller par un spécialiste afin de développer ses muscles de manière équilibrée dans tout le dos. Par ailleurs, la pratique de la marche a des effets bénéfiques sur le dos, en développant sa capacité d’amortissement. La natation est également conseillée car elle sollicite et muscle tout le corps.

Eviter les mauvaises positions

Ne pas faire de mouvement brusque ou de torsion, qui favorisent l'apparition d'une hernie discale. Lors des positions assises, se tenir droit, regard bien droit, épaules en arrière. Dans un fauteuil, garder le dos soutenu par un coussin. Lors des positions debout, se tenir bien droit en marchant.

Eviter le port de charges lourdes

Prendre de mauvaises positions pour porter des charges trop lourdes peut déclencher une hernie discale. Eviter de porter des charges lourdes afin d'éviter les mauvaises positions qui pourraient favoriser l'apparition d'une hernie. En cas de port d'une charge lourde, il est conseillé de ne pas se pencher vers l'avant, de maintenir le dos bien droit et de s'accroupir pour prendre l'objet plutôt que de se pencher. D'une manière générale, mieux vaut pousser les objets plutôt que les porter.

Porter une ceinture lombaire

Le port d'une ceinture lombaire peut permettre au dos de se maintenir bien droit.

Talons hauts

Porter des talons hauts est déconseillé : ces talons déséquilibrent le corps et favorise les douleurs du dos.

Literie : matelas et sommier

Nous passons plus de 30% de notre temps dans notre lit. Un mauvais matelas et un mauvais sommier peuvent être des facteurs favorisant. Penser à changer de matelas au bout de 8 à 10 ans d'utilisation. Un bon sommier et un matelas souple mais ferme sont recommandés.

Apprendre à se détendre et à maitriser son stress

Le stress peut avoir des répercussions négatives sur le mal de dos, comme d'ailleurs sur la plupart des maladies.

En savoir plus

Mal de dos - Comment l'éviter ?
Mal de dos - Que faire ?
Mal de dos - Chez l'enfant
Etirement du dos
Définition et conséquences de l'hypertrophie mammaire.

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Mal de dos - Que faire ? » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.