Diversification alimentaires - Allergies alimentaires

Mai 2017


Les recommandations concernant l'exclusion d'aliments au cours de la grossesse ou au cours de la 1 ère année du bébé qui ont longtemps été préconisées ont été remises en question car ces mesures n'ont pas empêché le développement des allergies alimentaires chez les enfants et ceci même lorsqu'il existait une atopie, terrain familial prédisposant au développement des allergies.

Grossesse et allaitement


Plusieurs études ont montré que l'exclusion de l'arachide par les mamans durant leur grossesse et leur allaitement mais également par leurs enfants durant ses premières années de vie, n'avait pas empêché la survenue d'allergies à l'arachide chez ces enfants. D'autre part, les restrictions alimentaires ayant pu être recommandées pouvant entraîner des troubles nutritionnels du fœtus et de la maman, aucune éviction d'aliment n'est désormais recommandée.

Nouvelles recommandations chez le bébé : une diversification précoce


Une exposition précoce à divers aliments permet aux bébés de ne pas se sensibiliser en raison des mécanismes mis en place par le système immunitaire. Le retard de diversification alimentaire qui a été longtemps conseillé, surtout dans les familles atopiques, n'a non seulement pas permis d'enrayer l'explosion des allergies, mais a surement favorisé la survenue d'allergies à certains aliments. Une étude américaine parue en Décembre 2013 a montré que les femmes qui ne sont pas allergiques aux cacahuètes peuvent en manger sans problème durant leur grossesse, situation ne provoquant pas de risque que leur bébé ne développe une allergie à l'arachide.

Le lait


L'allaitement au sein exclusif est recommandé jusqu'à l'âge d'au moins 4 mois. Si la maman ne souhaite pas ou ne peut pas allaiter au sein, il est conseillé de donner une préparation hypoallergénique qui sera prescrite par un médecin.

Diversifier l'alimentation dès 4 mois révolus


La recommandation est donc de débuter la diversification alimentaire entre 4 et 6 mois révolus pour tous les nourrissons, et ceci même si lé bébé est né avec un terrain atopique familial. L'avis du médecin traitant, pédiatre ou allergologue peut moduler cette recommandation en fonction de chaque enfant et famille et lorsque des manifestations allergiques surviennent dès les premiers mois du bébé.

Introduire un aliment à la fois


Introduire un nouvel aliment à la fois, dans le biberon ou à part, permet d'observer la possibilité de survenue de manifestations allergiques. Ceci permet également au bébé de s'adapter progressivement au nouvel aliment. Il est conseillé de cuire l'aliment car la cuisson abaisse le potentiel allergénique d'un aliment.

Légumes et fruits


Il est conseillé de débuter la diversification dès le 5 è mois en commençant par les légumes, puis d'introduire les fruits sous forme de compote par exemple.

Les viandes


Les viandes peuvent être introduites vers la fin du 6 è mois.

Céréales et poissons


Céréales et poissons peuvent être introduite aux environs du 7 é mois.

Les œufs


La consommation d'œufs cuit sous forme d'omelette, ou d' œuf à la coque par exemple peut se faire dès la fin du 4 é mois. Il est conseillé de manger des œufs cuits cuit vers l'âge de 4 à 6 mois, pourrait ainsi protéger l'enfant de voir survenir une allergie à l'œuf.

En savoir plus


Allergies alimentaires : conseils pratiques

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Diversification alimentaires - Allergies alimentaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.