Cancer spinocellulaire - Définition, traitement, prévention

Juillet 2017

Le carcinome spinocellulaire ou carcinome epidermoide concerne environ 20% des cancers de la peau et touchent principalement les personnes âgées ;


Définition

Le carcinome spinocellulaire peut se développer sur des lésions dites précancéreuses, les kératoses actiniques mais également sur des cicatrices de brûlure ou des plaies chroniques. Le carcinome spinocellulaire est plus agressif que le carcinome basocellulaire : c'est un cancer invasif qui peut infiltrer le derme profond et s'étendre vers les ganglions ou d'autres organes entraînant ainsi des métastases.

Symptômes

Le carcinome spinocellulaire prend le plus souvent la forme d'une lésion surélevée entourée d'un halo rougeâtre qui présente au centre une légère ulcération pouvant saigner. Il peut également apparaître sous la forme d'un nodule ou d'une petite plaque. Il peut se localiser sur les lèvres chez les personnes qui fument, sur la langue et les muqueuses génitales.

Diagnostic

La biopsie de la lésion suivie d'un examen histologique permet le diagnostic précis du carcinome spinocellulaire.

Facteurs de risque

L' exposition solaire prolongée, une surexposition au soleil dans l'enfance, le recours aux lampes à bronzer ainsi que le tabagisme sont les principaux facteurs déclenchant d'un carcinome spinocellulaire.

Bilan

Le bilan permet de rechercher d'autres lésions cutanées ou la présence de métastases qui apparaissent lors de la migration des cellules cancéreuses dans le système lymphatique ou sanguin. Une IRM ou un scanner sont essentiellement réalisés lorsque la tumeur est volumineuse, récidivante ou située dans certaines zones. Lors d'une atteinte des ganglions, une radiographie des poumons ou un scanner abdominal est souvent recommandé.

Traitement

L e traitement varie selon les critères de mauvais pronostic. L'absence de mauvais pronostic correspond à un risque très faible de récidive et/ou d'apparition de métastases. La présence d'au moins un facteur de mauvais pronostic, comme une épaisseur supérieure à 3 mm de hauteur, est liée à un risque de récidive et :ou de l'apparition de métastases. Une intervention chirurgicale est le premier traitement conseillé afin d'enlever totalement la tumeur ainsi que les tissus situés tout autour. Une reconstruction est souvent nécessaire et peut s'effectuer dans un second temps La radiothérapie est proposée lorsqu'une intervention chirurgicale n'est pas possible, en cas d'atteinte ganglionnaire ou en complément de la chirurgie pour des carcinomes spinocellulaires risquant de récidiver. La chimiothérapie peut également faire parti de l'arsenal thérapeutique. Un curage ganglionnaire est envisagé lors de la présence de métastases ganglionnaires.

Surveillance

Une surveillance médicale régulière auprès d'un dermatologue permet d'éviter une récidive.

Prévention

La destruction de cellules précancereuses permet de prévenir apparition d'un carcinome spinocellulaire. Le recours à la cryothérapie, àl'azote liquide, àl'application d'une crème comme l'Aldara® ou à photothérapie dynamique peuvent être proposés. Se protéger du soleil et arrêter de fumer sont deux mesures importantes pour éviter l'apparition de ce cancer.

Vidéo


Sources :
  • Institut Gustave Roussy.
  • e-cancer: Prise en charge d'un carcinome épidermoide.

En savoir plus

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Cancer spinocellulaire - Définition, traitement, prévention » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.