Palpitations cardiaques - Causes, symptômes et traitement

Mai 2017

Les palpitations cardiaques constituent un terme médical désignant des battements cardiaques suffisamment intenses pour être uressentis par un individu à l'intérieur de son thorax, voire même de sa boîte crânienne. Bien qu'elles soient souvent anodines, les palpitations peuvent mettre en évidence une maladie, cardiaque ou non, et nécessitent de consulter un médecin. Le point sur les causes, les symptômes, et la conduite à tenir en cas de palpitations.


Définition

Les palpitations cardiaques correspondent à la perception, souvent désagréable, des battements du cœur. Ce symptôme est relativement fréquent mais reste, dans la majorité des cas, bénin. La palpitation est le signe révélateur d'un changement du rythme cardiaque tel que la tachycardie ou les extrasystoles ventriculaires sporadiques. Ces manifestations surviennent majoritairement sur des cœurs sains et ne constituent pas un élément pathologique pour autant. La réalisation d'un électrocardiogramme permet de poser un éventuel diagnostic. Dans certains cas, l'administration de bêtabloquants ou d'anxiolytiques est préconisée.

Causes

Les palpitations ont des causes diverses. Elles peuvent être dues à des facteurs cardiaques (trouble du rythme cardiaque, hypertension artérielle), ou être liées à d'autres maladies comme l'hyperthyroïdie, l'anémie et les troubles du sommeil. Les palpitations cardiaques peuvent également résulter d'une adaptation du cœur à une situation particulière : stress, anxiété, effort physique. Elles sont habituellement bénignes dans ce cas.

Les palpitations peuvent survenir dans des troubles ponctuels et généralement sans gravité du rythme cardiaque : sur une courte durée, les battements se font beaucoup plus intenses et rapides : on parle de tachycardie paroxystique. Dans la plupart des cas cependant, cela arrive en l'absence de toute pathologie cardiaque et survient en cas de stress, après un effort physique, en cas de grosse fatigue ou avant la survenue d'un malaise vagal.

Toutes les palpitations ne sont pas le signal d'une atteinte du rythme cardiaque. Elles peuvent être liées à un stress accru, à une ingestion alimentaire trop importante ou encore à un effort soutenu.

Facteurs de risque

La consommation de substances excitantes (thé, café, alcool) ou de drogues, et la prise de certains médicaments peuvent être à l'origine de palpitations cardiaques.

Diagnostic

Seule la pratique d'un électrocardiogramme permet de confirmer ou d'infirmer la présence de pathologie cardiaque sous-jacente ou de trouble du rythme avéré.

Symptômes

Les palpitations cardiaques se traduisent par des coups dans la poitrine et par une sensation de battements du cœur plus forts que d'ordinaire à l'intérieur du thorax. Elles se manifestent également par une tachycardie passagère : une accélération du cœur suivie d'un retour à un rythme normal. Les palpitations peuvent être brèves ou prolongées, selon les causes. Généralement, elles provoquent une sensation d'anxiété.

Conduite à tenir

Si les palpitations s'accompagnent de symptômes tels que de la fièvre, des douleurs dans la poitrine, une perte de connaissance, ou des difficultés respiratoires, il est vivement recommandé d'appeler le SAMU (15 ou 112). Si les palpitations surviennent pour la première fois, sans cause apparente, et en cas de suivi pour une maladie cardiaque, il est conseillé de consulter un médecin rapidement.

Traitement

Le traitement de la maladie causant des palpitations permet de réguler le rythme cardiaque. Le médecin prescrit un traitement médicamenteux après avoir identifié l'origine des palpitations. Un traitement de phytothérapie est envisageable pour soulager les palpitations non dues à une autre maladie, en utilisant des plantes aux vertus calmantes. Mais un avis médical est indispensable.

Prévention

Certains types de palpitations peuvent être prévenues avec des conseils très simples. Il est donc préférable d’éviter les excitants comme l’alcool, le café, les boissons contenant de la caféine, le thé, les boissons contenant de la caféine et les drogues. Il faut également bien sur essayer d’arrêter de fumer car le tabagisme peut représenter un facteur de risques d’apparition de troubles du rythme cardiaque. D'autre part, la pratique d'une activité physique régulière, de la méditation ou de la relaxation permet de diminuer le stress, facteur de risque important de la survenue de palpitations bénignes.

Ce qu’il faut faire lors de la survenue de palpitations

Il faut avant tout s’assoir et respirer régulièrement pendant quelques minutes, essayer de ne pas s’énerver, ne pas fumer bien sur ni boire de café ou de thé, penser à prendre son pouls et contacter son médecin. Si du café a été bu juste avant, boire beaucoup d’eau afin de l’éliminer rapidement.

Palpitations bénignes : valériane, aubépine et parsiflore

La survenue de palpitations nécessite un avis médical et un bilan, même si elles sont bénignes dans la majorité des situations. Les causes des palpitations sont nombreuses comme par exemple les troubles du rythme cardiaque, la trop forte consommation de caféine, la prise de certains médicaments, une anémie, une angine de poitrine, une hyperthyroïdie, une hypertension artérielle, un déficit en potassium.... Le terme de palpitations bénignes est évoqué lorsqu’une cause sérieuse a été éliminée. Les palpitations bénignes de l’adulte liées au stress le plus souvent peuvent être soulagées par des plantes ayant un effet calmant

La valériane

La valériane, ou herbe à chat, plante de la famille des Valerianaceae, a un usage dit bien établi.
Elle est indiquée en cas de troubles du sommeil et d’insomnies passagères et est souvent proposée en cas de palpitations chez l’adulte. Les substances présentes dans la plante, acide valérénique, valépotriates, glutamine, semblent avoir un effet positif lorsqu’elles sont toutesprésentes. La valériane est un des tranquillisants végétaux les plus efficaces et également chez ceux qui présentent une anxiété importante .. La valériane est contre-indiquée en cas de troubles du foie et est déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes. Elle peut provoquer, dans de rares cas, des céphalées et une fatigue matinale

L’aubépine

Les extraits d’aubépine contiennent des flavonoïdes et des proanthocyanidines qui auraient des effets positifs sur le cœur.

La passiflore

La passiflore, très souvent utilisée comme sédatif en raison de ses effets est souvent conseillée en cas d'insomnie et de stress. La passiflore peut interagir avec d’autres plantes qui ont des effets sur le système nerveux ou la coagulation sanguine comme la valériane, le millpertuis ou le gingembre.

Risques de somnolence

Il faut faire preuve de prudence car ces plantes peuvent entrainer une baisse de la vigilance au cours de la journée.

Interactions avec d’autres médicaments

Ces plantes pourraient augmenter le risque de somnolence de nombreux médicaments comme les somnifères, les tranquillisants, antidépresseurs, antiépileptiques, neuroleptiques antipsychotiques, antalgiques ou antitussifs dérivés de l’opium.

Ces plantes sont des médicaments

Il faut bien être conscient que ces plantes sont de véritables médicaments et qu’il faut toujours prendre l’avis de son médecin ou de son pharmacien.
Sources : Eurekasanté.vidal.fr



Crédits photo : © ruigsantos - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Palpitations cardiaques - Causes, symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.