Trop de femmes enceintes boivent de l'alcool

Août 2017


Statistiques


Selon une étude publiée dans la revue Alcoholism Clinical and Experimental Research en 2008, plus de 50% des françaises ont bu de l'alcool durant leur grossesse. L'enquête, menée par des scientifiques français, portait sur 837 femmes enceintes française entre 2003 et 2004 (Sources Relax News).

Résultats de l'enquête


52,2% des femmes interrogées reconnaissent avoir bu de l'alcool au moins une fois pendant qu'elles étaient enceintes. 13,7% d'entre elles indiquent même avoir consommé 5 verres d'alcool ou plus durant cette même période.

La consommation d'alcool durant la grossesse chez les françaises ressemble ainsi plus à des épisodes ponctuels de consommation excessive plutôt qu'une consommation régulière, c'est-à-dire un verre plus d'une fois par semaine.

Sous-information


Pour les chercheurs à l'origine de l'étude, ces résultats seraient liés à une méconnaissance des risques de l'alcool pour le bébé de la part des françaises.

Conséquences de l'alcool chez le futur bébé


La consommation d'alcool durant la grossesse, même lorsqu'elle est prise en faible quantité, est susceptible d'avoir des conséquences graves sur la santé de l'enfant car l'alcool ingéré par la mère passe dans le sang du fœtus, via le placenta.

Plus cette consommation a lieu tôt durant la grossesse, plus les risques sont élevés :

Troubles causés par l'alcoolisation foetale (HAS)


Troubles causés par l'alcoolisation foetale : repérage. Fiche mémo de la Haute Autorité de Santé (HAS)

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Trop de femmes enceintes boivent de l'alcool » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.