Noyade - Gestes de premier secours

Avril 2017

Chaque année, près d'un millier de personnes sont victimes d'un décès par noyade. Un accident dramatique souvent lié à une imprudence ou à une négligence et évitable par quelques mesures de précaution. Les noyades surviennent le plus souvent l'été. Connaitre les gestes qui sauvent permet de secourir certaines victimes et d'éviter des accidents.


Définition

La noyade est provoquée par l'irruption brutale d'eau dans les poumons entraînant un blocage de l'arrivée de l'air pouvant ainsi conduire à une asphyxie. Elle est suivie de décès dans une proportion moyenne de 1 mort pour 4 noyades. Les suites tragiques surviennent dans une proportion plus importante chez les enfants.

Le mot "noyade" définit une asphyxie liée à une entrée d’eau brutale dans les bronches à la suite d’une immersion. Pour autant, beaucoup utilisent à tort le terme de noyade pour parler en réalité d'un "aquastress" : la victime, épuisée, est consciente et n'a pas inhalé d'eau dans les bronches.

Deux origines distinctes

Schématiquement, on distingue deux origines à la noyade. Dans les deux cas, la victime risque de couler à pic :
  • La noyade primitive, due le plus souvent à un épuisement suivi d'une submersion. La victime, encore consciente, va inhaler de l'eau.
  • La noyade secondaire à un malaise, un accident cardiaque, une crampe, un traumatisme crânien, et surtout à une hydrocution, autrement dit un choc thermique provoqué par la différence de température entre une eau froide et le corps (37°C) qui entraîne un malaise et parfois un arrêt cardiorespiratoire.

Ce qu'il ne faut pas faire

Se jeter à l'eau sans réfléchir, pour porter secours à la victime, surtout si vous ne savez pas bien nager.

Que faire ?

Essayer de sortir la personne de l'eau sans se mettre en danger. La placer sur une zone permettant de s'appuyer correctement. Attirer l'attention d'autres personnes. Appeler ou faire appeler les secours : le 15 (Samu) ou le 18 (les pompiers).

Si la personne est en arrêt cardiorespiratoire, faites un massage cardiaque et un bouche-à-bouche (après avoir nettoyé ce qui peut l’obstruer). Avant le bouche-à-bouche, appuyez fortement sur l’abdomen du noyé, couché sur le dos, afin d’expulser hors des poumons l’eau qui pourrait s’y trouver.

Si la personne est inconsciente, mais respire normalement, placez-la en position latérale de sécurité. Recouvrez toujours un noyé afin de lutter contre l'hypothermie. Et bien sûr, appelez le 18 (pompiers) ou le 15 (SAMU).

Le principe des gestes de secours est de faire passer dans les poumons de l'enfant ou de l'adulte de l'air frais contenu dans les voies aériennes du sauveteur.

Vérifier que la victime respire : regarder si son torse se soulève et essayer de sentir son souffle sur votre joue. Si la personne respire normalement, la tourner sur le côté en la plaçant en position latérale de sécurité de façon à ce qu'elle ne s'étouffe pas si elle est prise de vomissements. Ne pas tenter d'essayer d'extraire l'eau des poumons. Ne pas faire vomir la victime. Alerter les secours.

Si la victime ne respire pas : effectuer un bouche à bouche. Le principe du bouche à bouche est de faire passer dans les poumons de l'enfant de l'air frais contenu dans les voies aériennes du sauveteur.

Chez un adulte

  • Basculer la tête de la victime vers l'arrière et soulever le menton.
  • Placer une main sur le front et pincer le nez d'une main entre le pouce et l'index.
  • De l'autre main, ouvrir la bouche et relever le menton.
  • Inspirer normalement, se pencher vers la victime et couvrir entièrement sa bouche par la vôtre.
  • Puis souffler dans la bouche jusqu'à ce que la poitrine se soulève.
  • Insuffler lentement et régulièrement de l'air dans la bouche de la victime tout en vérifiant que sa poitrine se soulève.
  • Chaque insufflation dure environ 1 seconde.
  • Commencer par deux insufflations (bouche-à-bouche).
  • En cas de réaction (toux, mouvements...) continuer le bouche-à-bouche.
  • Maintenir la tête de la victime basculée en arrière et son menton relevé,
  • Se redresser pour vérifier que sa poitrine s'abaisse à l'expiration.
  • Inspirer de nouveau normalement et pratiquer une seconde insufflation.
  • Si la victime ne réagit pas, faire des cycles de massage cardiaque et de bouche-à-bouche pendant une minute et alertez les secours.
  • Si possible, faites alerter les secours par une autre personne et continuez les manoeuvres jusqu'à l'arrivée des secours.

Chez un enfant et un bébé

  • La tête de l'enfant doit être renversée en arrière, sinon sa langue risque de boucher le passage.
  • Chez le nourrisson, appliquez largement la bouche ouverte à la fois sur son nez et sa bouche.
  • Chez l'enfant, soufflez dans la bouche, en pinçant les narines.
  • Pour être efficace, l'insufflation doit obtenir un début de soulèvement de la poitrine de la victime, sans excès.
  • La fréquence des insufflations est de 15 à 20 par minute.

Le massage cardiaque

Le principe du massage cardiaque consiste à comprimer le cœur pour entretenir la circulation sanguine, en pratiquant un cycle alternant bouche-à-bouche (insufflation) et compression thoracique. Si la victime a moins de 8 ans, le cycle est de : UNE insufflation et CINQ compressions. Au-delà de cet âge, le cycle est de : DEUX insufflations et QUINZE compressions. Dans tous les 2 cas, prévenez ou faire prévenir les secours dès la première minute.

Donner l'alerte en une minute

Donner l'alerte en une minute le plus rapidement possible, idéalement dans la minute qui suit.
  • Pompiers : 18 ou Samu : 15.


Si vous n'êtes pas seul, chargez un tiers de le faire pendant que vous pratiquez les premiers gestes de secours. Si vous êtes seul, pratiquez les gestes de secours.

Sources : INPES, Croix Rouge.

Prévention

Surveillez toujours vos enfants. Quelques secondes d'inattention suffisent pour une noyade, même dans une baignoire ! Équipez votre piscine privée d'un dispositif de sécurité.

Ne vous baignez pas dans les 3 à 4 heures qui suivent un repas copieux et/ou alcoolisé (risque d'hydrocution). Évitez de plonger tête la première dans l'eau si vous vous êtes exposé longuement en plein soleil. Pour entrer dans l'eau, mouillez-vous de façon progressive, sans oublier la nuque où circulent des artères cérébrales très sensibles aux variations brutales de température. Et enfin… apprenez à nager !

Pour en savoir plus

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Noyade - Gestes de premier secours » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.