Amblyopie - Oeil paresseux chez l'adulte - Traitement

Juillet 2017

L'amblyopie est l'une des principales causes de malvoyance d'un oeil. Elle peut être traitée facilement si elle est dépistée précocement dans l'enfance. Plus difficile à traiter chez l'adulte, elle peut néanmoins faire l'objet d'une prise en charge. L’amblyopie est une maladie qui entraine la perte de vision d’un œil et qui frappe dès le plus jeune âge. D'où la nécessité de déceler au plus tôt les anomalies de l'œil afin d'orienter à temps l'enfant vers le médecin ophtalmologiste et lui permettre de préserver le développement de sa vision.


Définition

L'amblyopie est caractérisée par une diminution de certaines aptitudes visuelles en l'absence de cause oculaire décelable. Elle peut atteindre un seul ou les deux yeux. Elle apparait dès la petite enfance, voire dès la naissance, et nécessite une prise en charge précoce. Un strabisme chez un enfant doit la faire suspecter et envisager un examen ophtalmologique. Elle peut-être due à une maladie de l'oeil ou un trouble de l'accommodation (myopie, hypermétropie, strabisme). L'amblyopie peut être corrigée par le port de lunettes, l'occlusion de l'oeil non amblyope ou un traitement chirurgical. L'amblyopie chez l'adulte est rarement traitée.

Qu'est-ce que l'amblyopie ?

L'amblyopie, communément appelée « oeil paresseux », se caractérise par une vision faible ou floue d'un oeil, ou des deux yeux (plus rare), en l'absence de cause oculaire établie. La baisse de l'acuité visuelle est liée à un défaut de connexion entre le cerveau et les organes visuels. L'amblyopie apparaît généralement dans les premières années de la vie et touche environ 3% de la population.

Causes

Les enfants concernés naissent généralement avec une acuité visuelle très basse (1/50) due à une immaturité de tous les composants de la voie visuelle ascendante.

Types d'amblyopie

L'amblyopie est de deux types :
  • Amplyopie organique : le défaut visuel est lié à une lésion oculaire, curable ou non (ex : cataracte congénitale unilatérale, anomalie de la cornée, ptosis).
  • Amblyopie fonctionnelle : la diminution de l'acuité visuelle peut être liée à un strabisme ou à différents troubles de la réfraction de l'oeil (ex : myopie, hypermétropie, astigmatisme, anisométropie).

Dépistage précoce

Différents examens ophtalmiques permettent de dépister l'amblyopie à un âge précoce.

Symptômes

Il n’y en a pas forcément. Pour autant, le strabisme peut être une piste : le strabisme et l’amblyopie étant étroitement liés. Lorsqu’on a un strabisme, on voit double, même si l’on n’en a pas conscience. Pour lutter contre cette vision double, le cerveau de l’enfant va oublier l’image d’un œil d’abord temporairement puis définitivement. C’est pourquoi la moitié des strabismes ont une amblyopie. Devant tout strabisme permanent, il faut craindre l’amblyopie et avoir un rendez-vous de consultation spécialisée chez l’ophtalmologue rapidement.

Diagnostic

Un diagnostic précoce est important. Il est possible dès la naissance.
Deux tests essentiels par un professionnel non spécialisé (les parents) peuvent être effectués :
  • La manœuvre d’occlusion : elle compare le comportement de l’enfant quand on cache un œil puis l’autre (avec la main ou un pansement). Le comportement doit être symétrique, sinon il faut demander un avis spécialisé.
  • Le cover-test : en attirant l’attention de l’enfant par un petit jouet ou une lumière pas top éblouissante, on ainsi un œil puis l’autre. Il ne doit pas y avoir de mouvement des yeux. Dans le cas contraire, il faut demander l’avis d’un spécialiste.

Ces deux méthodes peuvent être utilisées à tout âge.
Toutefois, des tests spécialisés plus performants existent :
  • La mesure de l’acuité visuelle vers 3-4 ans : d’abord de près puis de loin.
  • L’évaluation de la réfraction par un réfractomètre qui permet de déceler les anomalies réfractrives (astigmatisme, myopie et hypermétropie) responsables d’une mauvaise vision.

Evolution

Traitée avant l’âge de 4 ans, la maladie peut disparaitre (95% des cas). Alors qu’après 6 ans, la récupération est beaucoup plus faible (20%). Après 8 à 10 ans, les chances de récupération sont nulles.

Traitement

L'ambliopie peut être corrigée par le port de lunettes (pour restaurer la focalisation binoculaire), l'occlusion de l'oeil non amblyope (à l'aide d'un pansement ou d'un cache) ou un traitement chirurgical.

Pendant plusieurs années, l'amblyopie était considérée comme non traitable chez l'adolescent et le jeune adulte. Il était en effet établi que le système visuel et les parties du cerveau traitant la vision étaient déjà programmés à l'âge de 8/9 ans. Plusieurs études ont récemment remis en question cette notion. L'amblyopie peut être renversée chez environ un tiers des adultes et des enfants, par occlusion d'un oeil et le port de lunettes. Cependant, si le traitement n'apporte aucune amélioration de la vision en 3 mois, il est peu probable qu'il soit efficace au-delà.

Nouvelle approche thérapeutique

Une équipe de chercheurs canadiens a récemment mis au point une technique visant à augmenter le niveau de plasticité du cerveau pour traiter spécifiquement l'amblyopie de l'adulte. Celle-ci repose sur l'utilisation du célèbre jeu vidéo de casse-tête, Tetris. Elle consiste à faire travailler les yeux ensemble sur la présentation d'informations différentes (présentation « dichoptique »), un oeil étant focalisé sur une partie du jeu, l'autre sur une zone différente. La vision de l'oeil faible des participants ayant joué au jeu de manière dichoptique s'est sensiblement améliorée, selon les résultats de cette étude.

Pour aller plus loin

  • Strabisme et amblyopie chez l'adulte (PDF), Professeur Stephen P. Kraft, Département d'ophtalmologie et des sciences visuelles, Université de Toronto.
  • Compte-rendu de l'étude menée par une équipe de chercheurs canadiens sur l'utilisation d'une technique innovante pour le traitement de l'amblyopie (en anglais).

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Amblyopie - Oeil paresseux chez l'adulte - Traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.