Douleurs des yeux - Les différentes causes

Mai 2017

Les douleurs oculaires sont des symptômes fréquents, associées à de multiples pathologies, troubles visuels et traumatismes bénins ou plus sérieux. Voici une liste non exhaustive des causes liées à cette manifestation.

Fatigue oculaire

La fatigue oculaire est principalement liée aux sessions de travail prolongées devant un écran et se traduit par deux symptômes, la sensation d'irritation des yeux et l'oeil "sec". La fatigue oculaire peut également être le signe révélateur de troubles visuels non corrigés comme un astigmatisme ou une hypermétropie.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Douleurs oculaires : causes traumatiques

Parmi les traumatismes légers ou potentiellement graves à l'origine de douleurs oculaires, citons l'érosion superficielle de la cornée qui résulte d'un micro-traumatisme (ex : doigt dans l'oeil) ou de la présence d'un corps étranger superficiel dans l'oeil, la contusion oculaire, lésion liée à un projectile (ex : balle de tennis) qui peut être plus ou moins grave. Ce type de traumatisme peut entraîner un œdème ou hémorragie rétinienne, ou encore un décollement rétinien, des brûlures (ex : projection de produits chimiques) ou perforation du globe oculaire. En cas de doute sur la gravité d'un traumatisme oculaire, il est impératif de consulter rapidement un médecin.

Douleurs oculaires : causes non traumatiques

Douleurs associées à un oeil rouge

Lire également : L'oeil rouge
Le glaucome aigu, l'uvéite, la kératite et l'épisclérite peuvent être associés à un oeil rouge.

Au cours d'un glaucome aigu la douleur est majeure et s'accompagne d'une baisse de l'acuité visuelle et parfois de céphalées. Le glaucome aigu représente une urgence ophtalmologique absolue (risque de séquelles graves si non traité dans les 6 heures suivant les premiers symptômes) . L'uvéite (inflammation de l'uvée) : plus fréquente chez la femme adulte, cette affection a de multiples causes, locales ou générales, et présente certains risques de complications (perte de la vision). La douleur, assez marquée, s'accompagne d'une baisse de l'acuité visuelle, modérée à importante. L'inflammation est traitée par l'administration de corticoïdes locaux.

La kératite (inflammation de la cornée) : la douleur s'accompagne généralement d'une sensation de corps étranger dans l'oeil, et d'une baisse de l'acuité visuelle. Elle est traitée par antiseptique et AINS locaux si elle est d'origine virale. L'épisclérite (inflammation de la membrane fibreuse de l'oeil) : la douleur n'est pas associée dans ce cas à une baisse de l'acuité visuelle. Le traitement repose sur l'application d'un collyre anti-inflammatoire.

Douleurs oculaires sans oeil rouge (« oeil calme »)

Parmi les douleurs oculaires qui ne sont pas accompagnées de douleurs, citons l'anomalie de la réfraction (hypermétropie ou astigmatisme non corrigés, voir plus haut) avec des douleurs amplifiées par l'effort visuel (travailler devant un écran), la névrite optique rétro-bulbaire qui correspond à une inflammation du nerf optique, et qui peut causer une perte partielle ou totale de la vision, mais également l'anomalie de la vision binoculaire (trouble de la convergence, ou du parallélisme du regard) et l'orgelet ou le chalazion (douleurs situées sur le bord libre de la paupière).

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Douleurs des yeux - Les différentes causes  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.