Syndrome prémenstruel

Janvier 2017

Le syndrome prémenstruel également appelé SPM correspond à tous les symptômes que présentent de nombreuses femmes dans les jours précédant l'apparition de leurs règles. Un tiers environ des femmes sont concernées par ce syndrome. Ces symptômes bénins mais généralement invalidants sont liés à l'apparition des règles et concernent un grand nombre d'organes.


Définition

Le syndrome prémenstruel, encore appelé SPM correspond à toutes les manifestations que présentent de nombreuses femmes dans les quelques jours précédant l'apparition de leurs règles.

Il est possible de diminuer les manifestations souvent invalidantes qui surviennent au cours de cette période. Modifier certaines habitudes et apprendre à se détendre permet de prévenir ou de diminuer l'intensité des manifestations du Syndrome prémenstruel. D'autre part, il est important de rappeler que les symptômes observés ne relèvent d'aucune gravité.

Causes

Le syndrome prémenstruel est un ensemble de symptômes apparaissant juste avant la période des menstruations (plus couramment appelées règles). Le corps s'est préparé durant tout le cycle menstruel à accueillir un éventuel embryon. Il se modifie et cela peut provoquer les différents désagréments que vous pourriez ressentir. Les hormones responsables de ce syndrome sont essentiellement les oestrogènes (elles favorisent notamment la rétention d'eau) qui peuvent être en quantité trop importante par rapport à la progestérone lors de la deuxième phase du cycle ovarien. Selon certaines études, la sérotonine présente dans le cerveau entre aussi en jeu dans ce syndrome et expliquerait les symptômes d'ordre psychologique.

Symptômes

Les manifestations apparaissent en général entre 5 et 7 jours avant l'apparition des règles et disparaissent assez rapidement lors de leur survenue. Une augmentation de la sensibilité des seins, une tension voire une douleur des seins peuvent survenir au cours de cette période.

L'apparition de maux de ventre ou de crampes abdominales, d'une sensation de pesanteur, d'une constipation ou d'une diarrhée sont souvent constatées.

Des bouffées de chaleur, douleurs lombaires, céphalées et migraines, pesanteur des membres infèrieurs et douleurs musculaires peuvent survenir ainsi que des problèmes cutanés comme des démangeaisons, une fatigue et une perte d'appétit.

De nombreuses manifestations psychologiques peuvent survenir au cours de cette période que de nombreuses femmes ne vivent pas très bien : irritabilité, aggressivité, état dépressif, baisse de performances, manque de tonus, troubles de l'humeur, angoisses, difficultés à se concentrer... A noter également la survenue d'un manque de désir et de troubles du sommeil.

Traitement

Des traitements sont parfois nécessaires pour passer plus sereinement cette période.

Médicament

Des médicaments antalgiques et anti¬-inflammatoires peuvent parfois être prescrits pour soulager les douleurs. Des anxiolytiques permettent également dans certaines situations d'angoisse et de stress insupportables de passer cette période. Le recours aux veinotoniques lors de l'apparition de jambes lourdes est parfois envisagé.

Phytothérapie et homéopathie

La phytothérapie, comme l'aubépine, la camomille, le houblon, ou la valériane pour soulager l'anxiété ou l'homéopathie peuvent également participer à mieux vivre cette période. En savoir plus : http://sante-medecine.commentcamarche.net/contents/714-des-plantes-contre-l-anxiete

Hormonothérapie

L'hormonothérapie peut être prescrite lorsque les mesures préconisées et les traitements médicamenteux n'ont pas apporté d'amélioration. Les progestatifs de synthèse peuvent être conseillés mais leurs indications dans le syndrome prémenstruel ne font pas l'unanimité auprès des spécialistes et leurs effets ne sont pas toujours très positifs. Ce traitement se prend 2 à 3 jours avant le début des manifestations du syndrome prémenstruel et s'interrompt la veille de la date des règles. La prise d'un estro-progestatif oral est une autre solution qui peut être envisagée. Ce traitement permet de mettre l'ovaire au repos. La progestérone peut également être appliquée sous forme de gel au niveau des seins.

Prévention

Diminuer la consommation de produits contenant de la caféine et du sucre et réduir fortement la consommation d'alcool permet de diminuer l'intensité des symptômes observés. Des repas légers accompagnés d'une diminution de la quantité de sel sont également déconseillés.

La diminution de la quantité de cigarettes fumées quotidiennement est conseillée. Cette période qui se répète chaque mois peut être l'occasion d'essayer d'arrêter le tabagisme.

Faire régulièrement de l'exercice physique contribue à atténuer les manifestations provoquées par le syndrome prémenstruel. Cela permet également de se détendre, de moins se focaliser sur ses symptômes et de diminuer l'anxiété. Natation, marche, vélo, gymnastique peuvent aider à se détendre pendant cette période. L'activité physique permettant ainsi de diminuer les manifestations de tension et irritabilité.

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde. Dernière mise à jour le 4 novembre 2016 à 11:37 par Jeff.
Ce document intitulé « Syndrome prémenstruel - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.