Accident ischémique transitoire - AIT - Comment éviter l'AVC

Juin 2017

Quelque 30.000 personnes présentent chaque année en France un accident ischémique transitoire (AIT) qui peut entraîner un accident vasculaire cérébral (AVC) s'il n'est pas pris en charge immédiatement. Cet AVC peut être provoqué par l'oblitération d'un vaisseau sanguin par un caillot de sang entraînant alors une diminution de la circulation sanguine cérébrale. On parle alors d'AVC ischémique cérébral ou infarctus cérébral. Le second type d'AVC est provoqué par la rupture d'un vaisseau sanguin à l'intérieur du cerveau entraînant une hémorragie à l'origine de l'AVC hémorragique.

Définition

L'AIT est un accident neurologique ischémique transitoire qui se prolonge quelques instants, en général moins d'une heure, et pour lequel aucune lésion cérébrale ischémique n'est visible au cours d'une IRM par exemple. L'AIT survient lorsque la circulation sanguine cérébrale est bloquée. Il régresse et ne laisse pas de séquelles lorsque le caillot disparaît.

Vidéo


Statistiques

5% des personnes présentant un AIT non pris en charge en urgence présente un AVC ou un infarctus cérébral dans les 48 heures et 10% dans la semaine suivante. L'AVC qui concerne chaque année plus de 770.000 personnes en France (dont 33 000 décèdent) est la 3ème cause de mortalité (mais la première cause chez les femmes), après les cancers et infarctus du myocarde, la 2ème cause de démence après la maladie d’Alzheimer et la 1ère cause de handicap acquis de l’adulte.

Causes

L'Accident vasculaire ischémique représente plus de 80% des accidents vasculaires cérébraux. Deux types peuvent s'observer: l'accident vasculaire cérébral ischémique « thrombotique » et accident vasculaire cérébral ischémique « embolique ». Le premier est provoqué par un caillot sanguin qui se forme localement à l'intérieur d'une artère cérébrale: une plaque d'athérome (facteurs de risque : excès de cholestérol, tabac, hypertension artérielle...) obstrue l'artère cérébrale, favorisant ainsi la formation d'un thrombus. Le second type d'accident vasculaire cérébral, l'AVC « embolique » est provoqué par un caillot qui se forme ailleurs dans l'organisme (une artère irriguant le cœur par exemple), qui migre et parvient au cerveau par la circulation sanguine. L'obstruction transitoire d'un vaisseau cérébral peut ainsi être provoquée par une plaque d'athérome ou par la migration d'un embole. Environ les 2/3 des AIT sont liés à une sténose carotidienne et 1/3 à des troubles du rythme cardiaque.

Caractéristiques majeures

L'AIT apparait brutalement et disparait très rapidement sans laisser de séquelles.

Savoir repérer les incidents sans gravité apparente

Ne pas négliger l'apparition de manifestations qui semblent sans gravité : difficultés à bouger un ou 2 membres du même côté, difficulté à bouger une moitié de son visage, difficultés à articuler, à s'exprimer, perte de la vision d'un seul oeil, vertiges, fourmillements d'un côt du corps... Devant l'apparition de ces manifestations, il faut téléphoner au 15 immédiatement.

Téléphoner au 15 immédiatement

Un IRM et un scanner permettent de vérifier l'arrêt de l'incident et l'abscence d'hémorragie cérébrale. La mise en place d'un traitement anti aggrégant, comme l'aspirine, permet de prévenir l'apparition immédiate d'un AVC.

Notre dossier AVC



Crédit photo : AfricaStudio - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Accident ischémique transitoire - AIT - Comment éviter l'AVC » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.