Augmenter ses chances de tomber enceinte

Mars 2017

Aujourd’hui un couple sur cinq souffre d’infertilité et doit affronter un véritable parcours du combattant qui aboutit souvent à une procréation médicalement assistée. Or, une part notable de facteurs environnementaux favorise l'infertilité: alimentation appauvrie en micronutriments, sédentarité, stress... Comment augmenter ses chances de tomber enceinte ? Voici une liste non exhaustive de mesures hygiéno-diététiques et bonnes pratiques susceptibles d'aider à raccourcir le délai de conception. Avec un focus sur certaines astuces connues mais dont l'efficacité n'est pas encore démontrée.


Déterminer le jour d'ovulation

L'ovulation, période à laquelle la fécondation est possible dans le cadre d'un rapport sexuel, survient environ 14 jours après le premier jour des règles.

Varier son alimentation et pratiquer une activité physique

Une étude parue dans la revue « Obstetrics and Gynecology » met en évidence le lien entre régime alimentaire particulier, contrôle du poids, activité physique régulière et augmentation des chances de grossesse.

Maîtriser son stress

Certaines études ont mis en évidence un lien probable entre stress et augmentation du délai de conception chez la femme. Les techniques de relaxation pourraient avoir un effet bénéfique de ce point de vue.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Arrêter de fumer, réduire sa consommation d'alcool

La fumée de cigarette comprend plus de 4 000 composés chimiques : parmi lesquels la nicotine, les hydrocarbures polyaromatiques, et les métaux lourds, dont le cadmium. Ces composés sont susceptibles d'interférer avec la possibilité de concevoir un enfant, aussi bien chez l'homme que chez la femme. « Le tabagisme à l'âge adulte, durant la période de recherche de grossesse, chez l'homme comme chez la femme, est associé à une augmentation du délai pour obtenir une grossesse », précise l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) qui rappelle également que l'intoxication alcoolique chronique peut affecter la fertilité masculine.

Eviter l'exposition à certains composés chimiques

Le bisphenol A (présent dans certains contenants alimentaires), et les composés chimiques perfluorés (qui revêtent certains ustensiles de cuisine) sont susceptibles de perturber la fertilité et d'affecter le cycle menstruel féminin.

Adapter la prescription de médicaments

Certains médicaments comme les antidépresseurs, les antihistaminiques et les antinauséeux (antiémétiques) peuvent augmenter le taux sanguin de prolactine, ce qui a pour effet de perturber l'ovulation.

Maîtriser son poids

L'obésité est facteur d'infertilité ou de difficultés à concevoir chez l'homme et la femme. L'INSERM rappelle que « trois études épidémiologiques de grande envergure observent une relation entre l'indice de masse corporelle de l'homme et l'hypofertilité du couple. Chez la femme, le risque de mettre plus d'un an à concevoir est augmenté de 27% en cas de surpoids de la femme, et de 78% en cas d'obésité ». De même, l'anorexie est un facteur de risque d'infertilité féminine.

Tomber enceinte : idées reçues

Certaines positions sexuelles (comme la position du missionnaire) sont dites plus propices à la conception. Aucune étude scientifique n'a cependant permis de valider cette hypothèse. Augmenter la fréquence des rapports sexuels ne permet pas d'accroître les chances de tomber enceinte. Arrêter de consommer du café ne permet pas d'être plus fertile, contrairement à une idée reçue. Aucune étude n'indique que maintenir les jambes en l'air pendant plusieurs minutes après un rapport sexuel augmente les chances de tomber enceinte.

Pour aller plus loin

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Augmenter ses chances de tomber enceinte  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.