Coronavirus - Symptômes et transmission

Février 2017

Les coronavirus forment une famille de virus variés touchant aussi bien l’homme que l’animal. Leur nom signifie "virus en couronne" et vient du fait qu’ils possèdent tous un aspect en forme de couronne lorsqu’ils sont observés au microscope. Il s’agit de virus causant des maladies émergentes, c’est-à-dire des infections nouvelles dues à des modifications ou à des mutations du virus. Les coronavirus humains causent principalement des infections respiratoires, allant du simple rhume sans gravité à des pneumopathies sévères parfois létales. Ils peuvent aussi s’accompagner de troubles digestifs tels que des gastro-entérites.


Définition

Il existe actuellement six formes différentes de coronavirus humains. Parmi elles, les deux plus sévères sont le SARS-CoV (ou SRAS pour Syndrome Respiratoire Aigu Sévère) identifié en 2002 en Chine, et le MERS-CoV (anciennement appelé N-CoV pour «nouveau coronavirus») découvert en 2012 en Arabie Saoudite. Ces deux virus causent des symptômes proches de ceux de la grippe : une forte fièvre supérieure à 38°C, des difficultés à respirer, une forte toux, des douleurs musculaires et des frissons. Le temps d’incubation, durée entre l’exposition au virus et à la manifestation des premiers symptômes est évalué entre 10 et 14 jours pour ces deux virus.
La transmission de ces virus semble nécessiter un contact rapproché et prolongé avec une personne malade, comme c’est le cas lorsque des soins sont procurés sans protection adaptée. Le taux de mortalité est relativement élevé pour le SRAS et le MERS-CoV, avec respectivement près de 15 % et plus de 36 % de décès des personnes atteintes. Les personnes les plus sensibles sont celles âgées de plus de 65 ans, celles souffrant de pathologies respiratoires et les immunodéprimées.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.


Caractéristiques

Le coronavirus est un virus à ARN possédant un taux de mutation élevé à l'instar de celui de la grippe ou du virus HIV. Les coronavirus sont présents dans de très nombreuses espèces animales et circulent assez facilement d'une espèce à l'autre ce qui peut entrainer la mort. Les coronavirus peuvent également infecter les hommes et provoquer des symptômes banals comme des rhumes. En 2011, des chercheurs ont émis l'hypothèse que ce nouveau coronavirus, baptisé nCOV, présent dans la péninsule arabique n'a pas causé de manifestations chez l'homme mais a permis sa contamination auprès d'animaux le rendant très dangereux l'année suivante et potentiellement mortel pour des êtres humains.

Provenance

La majorité des personnes infectées ont séjourné dans la péninsule arabique ou bien y résidaient. Le patient admis en réanimation à Lille le 12 Mai 2013 a été dans la même chambre qu'un patient infecté par le coronavirus et qui avait séjourné dans un hôtel à Dubai.

Premiers symptômes

10 jours environ séparent la durée d'incubation du virus de l'apparition des premiers symptômes. La personne infectée semble être contagieuse lorsqu'elle manifeste ses premiers symptômes.

Transmission

Le coronavirus se transmet d'homme à homme, lors de contacts rapprochés avec une personne présentant les symptômes respiratoires du virus, à une distance de moins d'un mètre, et probablement par voie aérienne lors notamment d'épisodes de toux ou de postillons. Le contact avec des animaux infectés, ce qui est possible dans les pays de la péninsule arabique, représente un risque important de contagion.

Hommes / femmes

Il semble que les hommes soient plus touchés que les femmes par ce virus.

Symptômes

Les manifestations du Cnov font leur apparition moins de 24 heures après l'infection. Il s'agit notamment d'une perte de l'appétit, de fièvre, d'une accélération de la respiration, d'une toux, de frissons (chair de poule) et d'une posture voûtée. Les personnes affectées par le nouveau coronavirus souffrent d'une infection pulmonaire sévère et provoquer une pneumonie.

Mort

Les décès constatés semblent survenir davantage chez des personnes immunodéprimées.

Traitement

Aucun traitement ni vaccin n'est disponible à la date du 12 mai 2013. Le transfert dans un service de réanimation s'impose en cas d'aggravation des manifestations.

Protection

Le lavage régulier des mains ainsi que le port de masques peut permettre d'enrayer la propagation du virus.

Dispositif de surveillance

L'Institut de Veille Sanitaire, l'INVS, a mis en oeuvre un dispositif de surveillance depuis décembre 2012 et le Haut Conseil de la Santé publique a émis, dès le 19 mars 2013, un avis relatif à la prise en charge des patients suspectés d'infections causées par le coronavirus. L'OMS et l'European Centre for Divease Prevention and Control (ECDC) ont déployé une surveillance.

Numéro vert d'information

Un numéro vert d'information, 0800 130000, est disponible du Lundi au Samedi de 9h00 à 19h00.

Enquêtes épidémiologiques

Après la confirmation d'un second cas d'infection du nouveau coronavirus (NCoV) en France, la ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, a détaillé le dispositif des trois enquêtes nationales d'investigation épidémiologique: la première concerne les 124 personnes qui ont été en contact avec le 1er malade durant ses séjours hospitaliers qui ont toutes été contactées. La seconde porte sur les 39 personnes ayant participé en avril au même voyage que le premier malade organisé aux UAE. La troisième concerne les 38 personnes ayant été en contact avec le second malade avant son hospitalisation en isolement, le 9 mai 2013 à Lille. Des conseils individualisés leur seront délivrés.

Sources: Ministère des affaires sociales et de la santé

En savoir plus

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde. Dernière mise à jour le 30 novembre 2016 à 09:32 par hfanet.
Ce document intitulé « Coronavirus - Symptômes et transmission » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.