Gynécomastie (Hypertrophie mammaire masculine) - Causes

Novembre 2017


Hypertrophie mammaire masculine

Phénomène fréquent, la gynécomastie se définit par une hypertrophie des seins chez l'homme, due un développement excessif de la glande mammaire. Elle peut être symétrique ou asymétrique, et se présenter unilatéralement ou bilatéralement. La gynécomastie est souvent associée à un excès graisseux.

Diagnostic différentiel

Lorsque l'hypertrophie mammaire est due à une accumulation de graisse sous-cutanée, il s'agit d'une adipomastie, encore appelée pseudo-gynécomastie. La consistance d'une adipomastie, est molle à la palpation, voire parfois gélatineuse. L'aspect est donc différent de la réelle gynécomastie, dure à la palpation, car glandulaire. La cause de l'adipomastie est la plupart du temps une cause de surcharge pondérale. Un bilan clinique puis un bilan morphologique (mammographie, échographie mammaire) peut être pratiqué afin de confirmer le diagnostic d'adipomastie et l'absence d'excès de glande mammaire. Le traitement chirurgical d'une adipomastie repose uniquement sur la liposuccion.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :



Causes

Le praticien procède à un interrogatoire et un examen clinique complet. Un bilan systématique endocrinien est prescrit afin de déterminer les dosages hormonaux et de retrouver un éventuel trouble endocrinien qui pourrait être la conséquence d'une pathologie ou d'une toxicité médicamenteuse. Une échographie et une mammographie sont programmées afin d'évaluer les composantes glandulaires.

Causes pathologiques

Les causes possibles sont les suivantes: Les maladies du rein (insuffisances rénale, cancer du rein), de la thyroïde, la cirrhose du foie, les tumeurs (du testicule, de la surrénale, de l'hypophyse, du poumon), certaines insuffisances hormonales testiculaires, le syndrome de Klinefelter (lorsque l'homme possède des chromosomes surnuméraires), la maladie d'Addison, l'acromégalie, la dystrophie myotonique de Steinert.

Causes iatrogènes

Les causes iatrogènes sont liées à une prise médicamenteuse ou de stupéfiants: Les médicaments contenant des œstrogènes, des antiandrogènes, la spironolactone (Aldactone, Aldactazine), le kétoconazole, la cimetidine (Tagamet), certains neuroleptiques, les amphétamines. Les stupéfiants tels que les opioïdes, la marijuana ou les stéroïdes anabolisants peuvent également provoquer une croissance excessive du tissu glandulaire.

Causes physiologiques

Durant la période de puberté, la gynécomastie est fréquente et liée à un désordre hormonal typique. La gynécomastie physiologique pubertaire rentre dans l'ordre spontanément au bout de 2 à 3 ans le plus souvent. Chez les hommes à partir d'un certain âge, où la gynécomastie est due à un déséquilibre hormonal suite au processus de vieillissement et une baisse naturelle de la production de testostérone.

Gynécomastie essentielle

Lorsqu'aucune cause n'est retrouvée, on parle de gynécomastie essentielle ou idiopathique.

Traitement

Lorsqu'une cause est retrouvée, c'est cette cause qui est traitée en priorité. Pour les gynécomasties dues à une prise médicamenteuse, les médicaments seront remplacés dans la mesure du possible. Concernant les gynécomasties dues à une pathologie, un traitement hormonal pourra être prescrit par un endocrinologue.

En savoir plus


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Gynécomastie (Hypertrophie mammaire masculine) - Causes  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.