Otoplastie, chirurgie oreilles : risques, cicatrices, et suites

Mars 2017


L'otoplastie est une intervention chirurgicale des oreilles décollées, qu'elle soit esthétique ou réparatrice, mais aussi des oreilles souffrant d'autres malformations.
Le point sur les risques et les suites opératoires ainsi que sur les cicatrices laissées par cette intervention.

Les cicatrices

Cicatrices discrètes


Toute chirurgie, qu'elle soit esthétique ou non, laisse des cicatrices. Lors d'une otoplastie, l'incision étant réalisée dans le pli naturel situé à l'arrière de l'oreille (le sillon rétro-auriculaire), la cicatrice est discrète.
Elle peut être rosée et indurée les semaines suivant l'intervention. Son aspect définitif ne peut s'observer qu'après une année, la maturité cicatricielle étant un processus progressif.
Lors d'importantes hypertrophies, une incision supplémentaire peut être réalisée sur la façade antérieure de l'oreille, mais cette incision est dissimulée dans les replis et reliefs naturels.

Conseils


Afin d'obtenir une bonne cicatrisation, il est conseillé d'éviter l'exposition des cicatrices au soleil les mois suivant l'opération, ou à défaut d'appliquer un écran total et de porter un chapeau.

Suites opératoires

  • Les douleurs peuvent être modérées. La prise d'antalgiques classiques et d'anti-inflammatoire permet de les estomper.
  • Après l'intervention, un gros pansement de type casque est porté durant 24h, puis est remplacé par un bandeau de contention (type bandeau de tennis) qui sera porté d'abord jour et nuit les 2 premières semaines, puis seulement la nuit une semaine encore.
  • Un aspect trop collé des oreilles est fréquent les premiers jours suivant l'intervention, mais ce phénomène est normal et il ne s'agit en aucun cas d'une hyper correction. Les oreilles prennent leur positionnement définitif quelques semaines après.
  • L'apparition d'un oedème est normale et fait suite à l'intervention. Des ecchymoses (bleus) peuvent se présenter. La résorption s'effectue spontanément au bout de quelques semaines.
  • Il n'y a aucun fil à retirer puisqu'ils sont résorbables.

Risques de l'intervention


Les patients doivent toujours être informés des risques, qu'ils soient liés à l'anesthésie ou au geste opératoire: hémorragie, infection, nécroses cutanées, phénomènes cicatriciels inhabituels (cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes), asymétrie de résultat, irrégularité de reliefs ou résultat non escompté...
L'exposition aux très grands froids est à éviter les premieres semaines suivant l'intervention en raison de la sensibilité temporaire des oreilles (risque de gelure et nécrose).
Si les complications et les risques sont rares, le recours à un chirurgien qualifié pour ce type d'intervention et exerçant dans un hôpital ou une clinique agréée selon les normes en vigueur, limite considérablement les risques sans les supprimer totalement. Le suivi post-opératoire doit toujours être rigoureux et effectif.


Article sur l'opération de l'otoplastie écrit par le Docteur David Picovski, chirurgien plastique et esthétique à Paris, qualifié par l'Ordre des Médecins. Site : http://docteur-picovski.com/

En savoir plus


Otoplastie : Les différentes malformations, quand opérer ?, remboursement sécurité sociale..

Chirurgie des oreilles: déroulement de l'intervention

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Otoplastie, chirurgie oreilles : risques, cicatrices, et suites  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.