Laits de chèvre, brebis, soja : grande prudence pour le bébé

Février 2017



De plus en plus de maman proposent à leurs bébés d'autres laits que le lait de vache comme le lait de chèvre, de jument ou de brebis ou des laits végétaux comme le lait de soja ou d'amandes. La survenue de plusieurs cas graves chez des enfants ayant consommé ce type lait a poussé l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation,l'Anses à faire une mise au point sur les risques liés à l'alimentation avec des boissons autres que le lait maternel et ses substituts.

Des besoins nutritionnels non couverts


L'Anses précise que ces boissons qui n'ont pas été formulées pour l'enfant de moins de un an ne permettent pas de couvrir intégralement les besoins nutritionnels spécifiques des nourrissons.

Des manifestations liées au nombre de semaines de consommation et à l'exclusivité


Les manifestations constatées chez les bébés alimentés avec ce type de lait sont plus sévères lorsque leur usage se prolonge sur plusieurs semaines ou plusieurs mois et qu'il est est exclusif.

Une malnutrition


De telles pratiques peuvent en effet entrainer en quelques semaines.
Lors d'une utilisation de quelque semaines peuvent apparaitre des signes de malnutrition ou des anomalies métaboliques sévères pouvant conduire à des complications infectieuses voire au décès de l'enfant.

Ne pas utiliser avant 1 an


L'Anses conseille donc aux parents de ne pas utiliser ces produits que soit à titre exclusif ou même partiel, chez l'enfant de moins de un an.

Lait maternel


L'Anses rappelle également que le lait maternel apporté au cours de l'allaitement est l'aliment de référence adapté aux besoins du nourrisson. Lorsque la maman n'allaite pas, l'Anses recommande les préparations pour nourrissons et les préparations de suite comme le lait premier âge et deuxième âge).

Bien s'alimenter au cours de la grossesse et l'allaitement


Une alimentation équilibrée de la maman pendant la grossesse et d'allaitement permet d'éviter un déficit d'apport en vitamines et minéraux qui peut avoir des conséquences pour le bébé
Les femmes ne consommant aucun produit d'origine animale comme par exemple lors d'un régime végétalien nécessitent un apport complémentaire en vitamine B12 pendant la période de la grossesse et de l'allaitement.
Bien s'alimenter au cours de la grossesse et l'allaitement



Sources : Anses

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde. Dernière mise à jour le 5 avril 2013 à 11:32 par p.horde.
Ce document intitulé « Laits de chèvre, brebis, soja : grande prudence pour le bébé » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.