Transpiration excessive (hyperhidrose)

Mai 2017

Certaines personnes transpirent plus que d'autres pour réguler la température corporelle. Elles présentent une hyperhidrose, pathologie provoquée par une production importante de sueur. Elles ont une transpiration excessive au niveau des pieds, des aisselles ou des paumes des mains, plus rarement au niveau du cou et des jambes. Cette transpiration est gênante, incommodante pour les proches et peut représenter un véritable handicap. L'hyperhidrose peut être de forme simple, modérée ou sévère. Elle peut être localisée à une partie du corps, les mains ou les aisselles par exemple ou généralisée à tout le corps.


Définition

[image: |325px|right]L'hyperhidrose désigne la production excessive de sueur par les glandes sudoripares, et concerne entre 1 et 3% de la population (hommes et femmes). La transpiration est dite "excessive" lorsqu'elle devient incommodante et peut être localisée : les mains, les aisselles ou les pieds, ou être générale. Dans ce cas, elle serait provoquée par une pathologie.

Transpiration des mains

Transpirer des mains handicape quotidiennement ceux qui doivent serrer des mains par exemple. Cet excès de transpiration des mains empêche de pratiquer correctement certains métiers ou hobbies comme le piano par exemple..

Transpiration des aisselles

Le fait de transpirer des aisselles provoque de mauvaises odeurs ainsi que des auréoles sur les vêtements.

Transpiration des pieds

La transpiration des pieds provoque de mauvaises odeurs mais également des infections bactériennes ou des mycoses. L'apparition d'un eczéma au niveau des pieds est favorisé par une transpiration excessive.

Pourquoi transpire-t-on ?

Transpirer est un phénomène physiologique normal qui permet de réguler la température corporelle et de maintenir une température constante d'environ 37°C. La transpiration permet au corps de se refroidir. La régulation de la température du corps est effectuée par la sueur produite par les glandes sudoripares. L'activité physique ou une chaleur humide augmentent la température du corps. Le corps réagit afin d'abaisser sa température en produisant de la sueur qui va s'évaporer dans un second temps.
Le corps contient environ 2 à 4 millions de glandes sudoripares réparties à la surface de la peau sur tout le corps. Les glandes sudoripares permettent corps d'évacuer l'excès de chaleur en produisant de la sueur : l'évaporation de la sueur permet ainsi une perte de chaleur corporelle. Leur nombre varie d'une zone du corps à l'autre.
La plupart des glandes sudoripares se trouve au niveau de la plante des pieds, de la paume des mains, de l'aine et des aisselles. Elles sont dix fois plus présentes au niveau des pieds et des mains que dans le dos. Chaque glande sudoripare, localisée sous la peau, est rattachée à un pore. Elle possède une forme de tube creux assez long, composé de cellules. On distingue 2 types de glandes sudoripares, les glandes eccrines et les glandes apocrines. Les glandes eccrines couvrent la majorité des parties du corps. Elles sont nombreuses au niveau de la tête, des paumes des mains et des plantes des pieds. Elles sont fonctionnelles dès la naissance. Les glandes apocrines ne sont pas réparties sur tout le corps. Elles se trouvent dans les régions génitales et axillaires. Elles ne sont actives qu'à partir de la puberté.

Quantité de sueur produite

Environ 1 litre de sueur est produit par jour par les glandes sudoripares. Cette production peut atteindre voire dépasser 10 litres par jour lors d'une transpiration excessive survenant au cours de l'hypertrichose.

Thermorégulation

Par exemple lors de la pratique d'une activité sportive, la chaleur s'accumule ce qui fait ainsi augmenter la température corporelle. Afin de ne pas dépasser une température constante de 37 degrés, la transpiration permet alors au corps de se réguler. Lors de la thermorégulation, la sueur provenant des glandes sudoripares s'évapore par l'intermédiaire des pores de la peau.

Odeur

La sueur secrétée par les glandes sudoripares est inodore. Les mauvaises odeurs de transpiration, parfois très nauséabondes, proviennent des déjections des bactéries présentes à la surface de la peau qui se nourrissent de cette transpiration.

Causes

Stress

Le stress est une cause fréquente de transpiration excessive. Lors d'un épisode de stress, l'augmentation du taux sanguin de certaines hormones comme l'adrénaline) entraîne une surexcitation des glandes sudoripares, à l'origine de cette situation.

Ménopause

La transpiration excessive, survenant principalement la nuit, fait partie des signes dits
« climatériques » de la ménopause, avec les bouffées de chaleur.

Causes fréquentes

La chaleur et les effort physiques, les infections, l'hyperthyroïdie, le diabète, et l'hypoglycémie sont d'autres causes fréquentes d'hypersudation.

Conséquences

Le risque majeur concerne la déshydratation entrainée par une production importante de sueur qui peut atteindre 10 Litres par jour. Il existe également des risques d'infections des pieds et des ongles, des risques d'eczéma de contact et une mauvaise circulation sanguine.

La transpiration excessive peut parfois perturber la qualité de vie des personnes touchées. Une transpiration excessive peut entraîner de réels désordres psychologiques handicapant la vie quotidienne, que ce soit dans la privée ou dans la vie professionnelle. Les personnes affectées se sentent mal dans leur peau, n'osent plus se confronter au regard des autres. Certaines personnes s'isolent, ne veulent plus sortir de peur d'affronter les railleries des personnes qu'elles pourraient croiser. D'autre part, l'angoisse déclenchée par la sueur aggrave davantage la production de sueur. Le fait de transpirer beaucoup trop a des conséquences esthétiques, relationnelles, psychologiques, voire même professionnelles.

Traitement

Plusieurs méthodes peuvent permettre d'agir limiter l'exposition aux situations stressantes répétées comme les thérapies cognitives et comportementales parfois indiquées et la relaxation/ sophrologie.

L'utilisation d'un anti transpirant efficace et sans risque pour la santé, c'est à dire sans paraben ni alcool, ni MIT, contribue à stabiliser le flux de transpiration dans le cadre d'une utilisation régulière.

Certains déodorants possèdent ces propriétés. Ils permettent en outre de neutraliser les odeurs liées à la transpiration.

Injections de botox

Le traitement repose sur l’injection sous la peau de la toxine du germe botulique. La toxine botulique est très bénéfique chez les personnes présentant une transpiration importante en provoquant un blocage de la libération d’acétylcholine, médiateur du système nerveux, au niveau de la zone de l’injection, empêchant ainsi les glandes sudoripares de sécréter de la sueur. Le botox consiste ainsi, à empêcher le système nerveux de transmettre aux glandes sudoripares son message de sécrétion.

La toxine botulique est active au bout de deux ou trois jours. L'efficacité du traitement dure environ de 4 à 6 mois : il est donc nécessaire de refaire des injections à intervalles réguliers.

L’injection de botox est utilisée dans le cas d'hyperhidrose des aisselles ou des pieds. En cas d’excès de transpiration des aisselles, 10 injections environ sont nécessaires.

Ionophorèse

La ionophorèse consiste à faire pénétrer des médicaments sous la peau à l’aide d’un courant électrique. Ce traitement pourrait entraîner une insensibilité des glandes sudoripares aux médiateurs à l’origine de la sécrétion de sueur. La ionophorèse est conseillée dans les cas d’hypertrichose modérée des mains ou des pieds. 2 à 4 séances par semaines de 20 minutes environ sont recommandées jusqu’à l’apparition d’une amélioration. Les mains ou les pieds sont trempés durant 20 minutes dans des bacs remplis d'eau dans lesquels on fait passer un courant électrique. Les dermatologues recommandent de continuer à effectuer quelques séances chaque mois au rythme d’une séance par semaine.

Chirurgie

La chirurgie est envisagée lorsque toutes les autres méthodes n’ont pas permit d’amélioration. D’autre part, la chirurgie est davantage conseillée lors de transpiration excessive des mains, car les injections de botox au niveau des mains représentent un risque de paralysie de nerfs indispensables à la prise d’objets. Plusieurs types d’intervention peuvent être proposée : excision chirurgicale de la zone cutanée, ablation de glandes sudoripares, inactivation de certains nerfs des membres supérieurs…

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Hyperhidrose - Transpiration excessive - Causes et solutions » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.