Allergie aux poissons et aux crustacés chez l'enfant

Juillet 2017


_
La consommation de poissons et de crustacés peuvent provoquer des manifestations d'urticaire pouvant évoquer une allergie. Des réactions plus sévères comme un choc anaphylactique peuvent également survenir. L'allergie au poisson et aux crustacés peut évoluer chez l'enfant pendant de nombreuses années.

Les allergies aux poissons


Le thon, le colin, la morue, le saumon et le cabillaud sont les principaux poissons mis en cause. Ils présentent tous en commun une protéine appelée parvalbumine.

Les allergies aux crustacés et mollusques


Les crevettes, les langoustines, le homard, les moules et les calamars, sont les principaux crustacés mis en cause. Ils présentent tous en commun une protéine appelée tropomyosine.

Allergies croisées

Absence d'allergies croisées entre poissons et crustacés


Aucune allergie croisée n'est constatée entre le poisson, les crustacés et mollusques en raison de l'absence de réactivité croisée entre la parvalbumine, présente dans les poissons et la tropomyosine présente dans les crustacés et mollusques.

Allergies croisées entre crustacés et acariens ou blattes


Il existe des allergies croisées entre les crustacés et les acariens ou les blattes en raison d'une homologie entre la tropomyosine présente dans les 2 espèces.

Éliminer une réaction non allergique


Les manifestations observées ne sont pas toutes d'origine allergiques. Elles peuvent être provoquées par une toxine ou par des sulfites.

Toxines:Anisiakis


Les toxines les plus fréquentes sont provoquées par l'Anisiakis, vers rond de la famille des nématodes, qui parasite les poissons.

Sulfites


Les sulfites, utilisés lors de la mise en conserve, peuvent provoquer des de manifestations « pseudo allergiques » sévères.

Diagnostic

Les tests cutanés


Le diagnostic de l'allergie au poisson et aux crustacés s'effectue à l'aide de tests cutanés utilisant des extraits commerciaux. Mais ces tests ne sont pas très spécifiques. Les tests cutanés pratiqués avec les aliments natifs suspectés, les différents poissons ou crustacés permettent un meilleur diagnostic. Pour les crevettes, on a remarqué par exemple, que les extraits cuits étaient plus allergisants que les crus.

Les Rast


Le dosage des IgE spécifiques, Rast, concerne essentiellement le cabillaud ou le colin. Le dosage des Rast crustacés n'est pas spécifique.

Les tests de provocation


Un test de provocation permet de confirmer totalement le diagnostic, lorsque les manifestations ou les tests cutanés ne sont pas suffisamment probants. Ils permettent également d'éliminer le diagnostic d'allergie au poisson ou aux fruits de mer et le régime qui pourrait en découler. Il estcontre-indiqué chez les enfants de moins de 3 ans et inutile lorsque les symptômes sont évidents.

Le traitement : ne pas manger de poisson ou de fruits de mer


Lorsque l'allergie est confirmée, le traitement consiste à ne pas manger de poisson ou de fruits de mer.

Réévaluer régulièrement la positivité


Il est important de réévaluer régulièrement la présence de l'allergie, en fonction des manifestations observées, ceci afin d'éviter un régime inutile et contraignant.

Sources : Pr. Claude Molina, Dr Jacques Gayraud.

Archives bibliographiques en allergologie, ABA, NOV 2012

Crédit photo : Alexander Raths - fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Allergie aux poissons et aux crustacés chez l'enfant » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.