Allergies ophtalmiques et traitements

Août 2017


Les allergies ophtalmiques peuvent se révéler sous plusieurs formes, qui sont principalement, la conjonctivite, la kérato-conjonctivite et la bépharo-conjonctivite.

Prise en charge de l'allergie


Le traitement de l'allergie comprend les mesures d'éviction quand elles sont possibles. Elles représentent le premier des traitements afin d'éviter tout contact avec l'allergène et ou de diminuer l'apparition des symptômes.

La désensibilisation, encore appelée immunothérapie spécifique ou encore vaccinothérapie des allergies, constitue à ce jour le seul traitement pouvant permettre de guérir de certaines allergies comme par exemple celle liée aux acariens, aux pollens et aux hymenoptères. Cette méthode consiste à réhabituer progressivement l'organisme à l'allergène mis en cause, en lui administrant des doses croissantes d'un vaccin allergénique, jusqu'à obtenir la dose efficace. Les médicaments anti histaminiques quant à eux peuvent contribuer à l'amélioration des manifestations allergiques ophtalmiques.

Mesures préventives


Le port de lunettes solaires permettant une protection des yeux, l'application de compresses froides et l'instillation de larmes artificielles représentent des gestes simples qui peuvent soulager les premiers symptômes.

Les collyres

Les collyres anti histaminiques


Les collyres anti histaminiques comme l'allergodil® ou le lévophta® font parti de l'arsenal thérapeutique des conjonctivites allergiques.

Les anti dégranulants mastocytaires


Les antidegranulants mastocytaires comprenant du Cromoglicate de sodium, se prescrivent dans la prévention de la conjonctivite allergique pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois. Citons parmi les plus utilisés, l'opticron®, le multicron®, le cromedil®, et le cromabak®.

Les collyres associant les propriétés des collyres antiH1 et des collyres anti-dégranulant,


L'association de collyres associant un effet anti histaminique H1 et antidégranulant comme l'Opatanol® est souvent prescrit.
Le Levofree® ou le Zalerg® quant à eux ne comportent pas de conservateurs.

Les corticoïdes locaux


Les corticoïdes locaux ne peuvent être prescrits pendant de courte durée que par un ophtalmologue afin de faire preuve de grande prudence en cas de glaucome, herpès et cataracte.



Sources : ABA, Actualités bibliographiques en allergologie, Allergie Oculaire, Données récentes, Dr Jean-Luc Fauquert & Dr Farid Marmouz, 2012
Pathologies allergiques en ophtalmo : http://allergo.lyon.inserm.fr/affiches/OPH_Allergo_FAUQUIER.pdf

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Allergies ophtalmiques et traitements » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.