Verrues

Mars 2017

Les verrues touchent 7 à 10% de la population générale et un tiers des enfants de 4 à 12 ans. Ces excroissances bénignes, souvent indolores, se situent le plus souvent au niveau des mains et des pieds. Certaines plantes peuvent aider à les soigner.


Définition

La verrue est une tumeur généralement bénigne qui siège sur la peau. Il s'agit d'une prolifération de cellules due à un virus du type papillomavirus (HPV), dont de nombreux types existent. Elle est donc contagieuse. Il existe différentes formes de verrues : verrue vulgaire, verrue plantaire, verrue plane. Les verrues peuvent être récidivantes et recouvrir une zone dermique plus ou moins importante. La verrue relève du domaine du dermatologue qui peut proposer plusieurs techniques thérapeutiques. Les verrues touchent fréquemment les enfants et les adultes jeunes. Lorsque l'infection à HPV touche une muqueuse comme celles situées au niveau des organes génitaux ou de l'anus, on ne parle pas de verrue, mais de condylome. Et du fait du caractère contagieux du virus HPV, les condylomes sont donc une infection sexuellement transmissible. A noter que certains types d'HPV peuvent être à l'origine de cancer du col de l'utérus chez la femme.

Verrue vulgaire

Les verrues vulgaires ont souvent la forme de petites surelevations de la peau, de couleur claire et ayant une surface rugueuse, sur les mains notamment.

Verrue plane

Les verrues planes sont de petites surelevations de peau, de couleur chair et à surface plane et lisse, notamment sur les jambes, les avant-bras, les mains et le visage.

Verrue plantaire

Comme leur nom l'indique, les verrues plantaires sont présentes sur les plantes des pieds et peuvent etre profondes (myrmécies) ou "en mosaique".

Papillome verruqueux

Les papillomes verruqueux forment une sorte de petite corne posée sur un dôme de peau, notamment sur le visage et les membres.

Causes

Elles sont dues a des papillomavirus humains (PVH ou HPV) responsables aussi des condylomes (verrues genitales). Les papillomavirus ayant tendance à infecter la peau sont les PVH 2, 4, 8, 14, 29, 36, 46... Le papillomavirus infecte la cellule cutanée et lui fait produire d'autres virus (il se réplique) mais aussi de la corne cutanée (kératinisation), d'ou l'aspect verruqueux. L'infection par PVH a generalement lieu lors d'un contact direct avec une verrue ou avec des squames infectées, notamment s'il existe une petite breche cutanée (eczema, petite plaie...) favorisant la penetration du virus dans la peau. L'infection par PVH est donc frequente dans les conditions ou la peau est fragilisée et traumatisée (piscine, salle de sport...).

Symptômes

Les manifestations sont propres à chaque type de verrue. La verrue vulgaire apparaît généralement sur les doigts et les mains, plus fréquemment le dos de ces parties. De couleur brune, sa surface est irrégulière, dure, cornée. Du fait de la localisation aux mains, elles peuvent envahir d'autres régions du corps par contact. La verrue plantaire dans sa forme typique est très douloureuse à la marche puisqu'elle touche la plante du pied. Elle se révèle vite handicapante, ce qui pousse à consulter. La verrue plane se manifeste surtout sur les doigts, les mains, le front. C'est une petite lésion à surface lisse qui peut persister des années. Les condylomes touchent de façon préférentielle les organes génitaux externes : vulve chez la femme, gland chez l'homme, mais peuvent aussi être situés au niveau de l'anus. On distingue les condylomes plans et les condylomes acuminés, également appelés crêtes de coq. D'autres formes plus rares existent.

Diagnostic

Aspect et localisation suffisent généralement à diagnostiquer le type de verrue dont il s'agit et aucun recours à des examens complémentaire n'est utile.

Traitement

Les verrues cutanées peuvent se traiter par différentes techniques : des molécules de type « kératolytiques » peuvent être appliquées directement sur la peau. La verrue peut être éliminée par l'application d'azote liquide, ou une autre technique utilisant un laser. Au niveau des condylomes, l'azote liquide ou le laser sont également possibles. Une alternative est une crème en application locale.

Remède naturel

Saule

Le saule blanc est un arbre connu pour être à l'origine de l'aspirine, grâce à l'acide salicylique qu'il contient. En usage externe (décoction ou emplâtre), les feuilles de saule sont employées pour soigner les plaies, mais aussi les verrues.

Chélidoine

L'autre nom de la chélidoine : herbe à verrues. Cette plante, considérée comme magique au Moyen-âge, est surtout utilisée pour son suc. En application locale, la sève de chélidoine est indiquée pour traiter les verrues, mais aussi les cors et durillons.

Bouleau

Comme le saule, le bouleau contient de l'acide salicylique. En décoction à usage externe, l'écorce et les feuilles de bouleau sont traditionnellement utilisées pour soigner les affections bénignes de la peau, dont les verrues.

Prévention

Les tranches de la population les plus touchées par les verrues vulgaires et plantaires sont les enfants et les adultes de moins de 35 ans, plus particulièrement les sujets adeptes des terrains de sport, des piscines. Le port de chaussures en plastique est conseillé pour fréquenter les piscines. Mieux vaut éviter également de garder les pieds humides.

Pour aller plus loin

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Verrue - Mains, doigts et pieds » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.