Tumeurs et cancers de la moelle épinière

Décembre 2016


Définition

Les tumeurs de la moëlle épinière sont rares et parfois compliquées à aborder d'un point de vue médical. Elles constituent pourtant une part non négligeable des tumeurs affectant le système nerveux central. Il existe des tumeurs intramédullaires situées directement dans la moëlle épinière, principalement représentées par les gliomes (épendymomes et astrocytomes), et les tumeurs intradurales et donc extramédullaires, essentiellement les schwannomes (anciennement appelés neurinomes) et les méningiomes, qui siègent dans une des membranes qui enveloppent la moëlle, que l'on appelle la dure-mère et qui comprime cette moëlle. Il existe également des tumeurs situées en dehors de la dure-mère, appelées tumeurs extradurales, qui sont essentiellement représentées par des métastases. Parmi toutes ces tumeurs, certaines sont bénignes comme les schwannomes et les méningiomes, mais d'autres sont potentiellement malignes comme les gliomes, ou directement malignes comme les métastases, issues de la migration de cellules cancéreuses provenant d'un autre organe.

Symptômes

Qu'elles soient bénignes ou malignes, les tumeurs extramédullaires ne sont responsables de symptômes que lorsqu'elles exercent une compression sur la moëlle épinière. D'une manière générale, les tumeurs de la moëlle épinière engendrent des symptômes secondaires aux phénomènes de compression et dépendant de la hauteur de l'atteinte de la moëlle :
  • des douleurs au niveau de la colonne vertébrale en regard de la zone atteinte ;
  • des douleurs associées à une perte de sensibilité mais aussi de motricité dans le territoire correspondant à la hauteur de la localisation de la tumeur ;
  • une perte de motricité, une rigidité musculaire et une perte de sensibilité de toutes les zones innervées par des nerfs naissant en dessous de la hauteur de la lésion ;
  • parfois, des troubles de la continence avec fuites urinaires ou difficultés à retenir ses selles.

Pour exemple, une atteinte au niveau de la deuxième vertèbre lombaire donnera des douleurs en bas du dos, au niveau de la face antérieure de la cuisse avec perte de sensibilité et de motricité, mais aussi une rigidité et une baisse de motricité et de sensibilité sur tout le reste des deux jambes.

Diagnostic

Devant ce type de symptômes neurologiques, une consultation est nécessaire, et après examen clinique neurologique permettant d'identifier la hauteur suspecte d'atteinte, des radiographies de la colonne vertébrale puis une IRM de la moëlle épinière seront réalisées. Elles permettront de voir si la tumeur est située dans la moëlle épinière, dans la dure-mère, ou en dehors de la dure-mère, et donc de pronostiquer sa nature. En cas de cancer, un bilan d'extension recherchant les autres localisations de cellules cancéreuses dans l'organisme est nécessaire.

Traitement

Le traitement habituel des cancers de la moëlle épinière est d'ordre chirurgical. Il consiste en une résection complète de la tumeur. Si le cancer est une métastase, le cancer à l'origine de cette métastase doit également être traité spécifiquement.

Vidéo


A voir également :

Publi-information
Ce document intitulé « Tumeurs et cancers de la moelle épinière » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.