Troubles de l'anxiété généralisée

Février 2017

L'anxiété généralisée est une névrose, d'origine psychiatrique, qui s'observe surtout chez les femmes et les hommes jeunes. L'anxiété généralisée est caractérisée par des angoisses récurrentes et une obsession autour de ces angoisses. Trois autres symptômes doivent apparaître pour parler d'anxiété généralisée, parmi lesquels une hyperactivité, de la fatigue, des problèmes de concentration, une irritabilité, des troubles du sommeil, des douleurs abdominales, des troubles alimentaires et un épuisement. L'anxiété généralisée provoque des crises d'angoisse, des crises d'asthme, de la tétanie, des problèmes sexuels. Caractérisée par un état d’inquiétude permanent et une difficulté à relativiser les soucis de la vie, l’anxiété pathologique se soigne par une psychothérapie, éventuellement associée à des médicaments.


Définition

Les troubles de l'anxiété généralisée, ou troubles anxieux généralisés, font partie de l'ancienne classification des névroses d'angoisse. Plus souvent présents chez les jeunes adultes et les femmes, il s'agit de manifestations d'angoisses permanentes, d'inquiétudes difficilement contrôlables. Plus généralement, ce trouble assez répandu touche environ 2% de la population.

Anxiété

L'anxiété est un trouble de l'humeur qui se caractérise par un souci excessif du sujet, non motivé par sa situation réelle. Avoir un tempérament anxieux n'est pas en soi une maladie. Le phénomène est plutôt courant chez les êtres humains... et il présente même plusieurs avantages.

Tout d'abord, la personne anxieuse a le souci de bien faire. Elle redoute certaines situations car elle a peur de ne pas réussir comme elle le souhaite. Le deuxième avantage de l'anxiété concerne la vie en société. L'anxiété joue ici le rôle d'un inhibiteur de nos pulsions égoïstes. Elle nous oblige à réfléchir à nos obligations, ce qui repousse la conquête de gratification immédiate. Le troisième avantage concerne le rapport à la nouveauté. En situation inconnue ou exceptionnelle (choc, conflit, crise, choix nouveau), il vaut mieux y réfléchir à deux fois avant de se décider. L'anxiété permet de mobiliser l'attention et la vigilance, donc de nous adapter au mieux aux situations jugées incertaines ou dangereuses.

L’anxiété devient pathologique lorsqu’elle persiste malgré la disparition de la situation qui l’a créée ou lorsque le système d’alerte se met en route alors qu’aucun événement ne le justifie réellement. Lorsqu’ils s’immiscent dans la vie courante, les troubles anxieux peuvent fortement perturber le quotidien jusqu’à en devenir vraiment handicapants. Les personnes souffrant de troubles anxieux adoptent des raisonnements torturés et tortueux qui les amènent à penser que tout va ou va aller de travers. En France, l'anxiété généralisée touche entre 3% et 5% de la population. Les femmes sont deux fois plus nombreuses à en souffrir que les hommes, surtout après 40 ans où le ratio atteint une femme anxieuse pour 10…

Statistiques

Le trouble anxieux généralisé n'est pas rare : sur une année, sa prévalence est estimée entre 3 et 4% ; sur une vie, elle s'élève entre 5 et 7%. Certaines formes spécifiques d'anxiété sont encore plus répandues : les phobies spécifiques sont présentes dans environ 11% de la population et la phobie sociale dans 13%. Les femmes sont globalement plus touchées que les hommes : elles représentent de l'ordre de 55 à 65% des patientes selon les pays.

Causes

Les spécialistes n’ont pas réussi à déterminer de causes particulières à l’anxiété généralisée. Comme beaucoup de maladies psychiques, son apparition résulterait d’un ensemble de facteurs. Prédisposition génétique, événements familiaux traumatisants ou choc traumatique seraient autant d’éléments qui pourraient alimenter l’anxiété du patient.

Symptômes

Les troubles de l'anxiété généralisée possèdent de nombreuses manifestations :
  • anxiété de fond permanente ;
  • appréhension exagérée pour des choses habituellement non génératrices d'angoisse ;
  • sensation de ne pas contrôler ses inquiétudes ;
  • fatigue et trouble du sommeil ;
  • muscles tendus, parfois douloureux ;
  • concentration difficile ;
  • agitation, surexcitation ;
  • tendance à s'énerver facilement, à être irritable ;
  • douleurs et spasmes au ventre ;
  • Difficultés à s’endormir.
  • Douleurs musculaires.
  • Palpitations.
  • Tremblements.
  • Mains moites.
  • Vertiges.
  • Maux de tête ou de ventre.
  • Diarrhées ou constipation.
  • Impression d’étouffer.
  • parfois une association avec d'autres troubles anxieux comme l'existence d'attaques de panique (apparition soudaine d'un état d'anxiété majeur, disparaissant rapidement).


Peur de mourir, de tomber malade, de ne pas réussir, crainte injustifiée d’un attentat ou d’une catastrophe : l’anxieuxest un éternel inquiet. Voici quelques exemples de raisonnements d’anxieux :
  • Penser que c’est toujours sur vous que ça tombe
  • Tendance à vouloir trop contrôler, à ne pas laisser de place à l’imprévu.
  • Tirer des conclusions sans preuve.
  • Se centrer sur un détail et en oublier le contexte général.
  • Généraliser à partir d’un événement.
  • Exagérer les conséquences d’un fait.
  • Faire des associations erronées entre les choses.

Diagnostic

Pour établir le diagnostic, le médecin devra effectuer des tests permettant d'éliminer toute cause physique réelle. Il faut que l'anxiété soit permanente et connaisse des pics d'angoisse. Le diagnostic est posé grâce à un interrogatoire de la personne se plaignant de troubles anxieux. Dans le cas de troubles anxieux généralisés, ces troubles empêchent la personne de vaquer normalement à ses activités du quotidien et durent depuis plusieurs mois.

Traitement

Les éléments sources d'angoisse doivent être évités au maximum. Certains conseils sont préconisés, comme l'arrêt du tabac, de l'alcool, la diminution de la quantité de café consommée et une activité physique régulière. Un type de thérapie, dite cognitivo-comportementale, rencontre de bons succès. Elle est souvent accompagnée de la prise de médicaments contre l'angoisse ou anxiolytiques, parfois même des antidépresseurs. Apprendre à reconnaître ses sources d'angoisses et apprivoiser leurs manifestations, fait partie du traitement. Les autres traitements pouvant s'avérer très efficaces sont les méthodes de relaxation, la psychothérapie de soutien (par l'écoute et la dédramatisation), ainsi que la psychothérapie, psychanalytique ou de groupe.

Quelques exercices de relaxation, de respiration et la pratique régulière d’une activité physiques peuvent aider à dissiper l’inquiétude permanente. Généralement, le traitement de l’anxiété comporte un pan psychothérapeutique et un pan médicamenteux. Sur le plan psychothérapeutique, l’accompagnement psychologique est nécessaire pour que le traitement soit efficace, que ce soit par l’intermédiaire de psychothérapies, de techniques de relaxation etc.
Quant au traitement médicamenteux, il se fait en deux temps :
  • Prescription d’anxiolytique dans un premier temps pour réduire les manifestations physiques de l’anxiété. L’efficacité se mesure à court terme.
  • Prescription d’antidépresseurs en traitement de fond, sans pour autant que cela ne soit obligatoire. A noter que la prise de médicaments doit nécessairement s’accompagner d’une psychothérapie, sans quoi ces derniers ne seraient que d’une efficacité relative.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff. Dernière mise à jour le 7 novembre 2016 à 16:10 par Jeff.
Ce document intitulé « Troubles de l'anxiété généralisée » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.