Thyroïdite auto-immune - Symptômes et traitement

Février 2017


Définition

La thyroïde est une glande située à la partie inférieure du cou, dont le rôle est la sécrétion et la régulation des hormones thyroïdiennes exerçant de nombreuses fonctions dans l'organisme. La thyroïde peut être le siège de maladies dites auto-immunes, par action des propres anticorps de l'organisme contre des cellules thyroïdiennes. On distingue la maladie de Basedow dans laquelle des auto-anticorps se fixent sur la thyroïde et stimulent sa sécrétion d'hormones : il en résulte une hyperthyroïdie. D'autres maladies auto-immunes touchent la thyroïde et entraînent son inflammation : on parle de thyroïdite auto-immune dont l'exemple le plus typique est la thyroïdite de Hashimoto. Les thyroïdites auto-immunes sont dues à un dérèglement immunitaire avec la production d'anticorps qui s'attaquent à la glande thyroïde. Initialement, les thyroïdites entraînent une majoration de sécrétion des hormones thyroïdiennes, puis, à l'inverse, une hypothyroïdie s'installe. A des stades avancés, le retour au fonctionnement normal est possible, mais dans certaines formes comme la thyroïdite de Hashimoto, l'hypothyroïdie perdure.

Symptômes

La thyroïde auto-immune se manifeste le plus souvent par l'apparition d'un goitre, sauf dans un cas spécial, la thyroïdite atrophique, où au contraire elle rapetisse. L'apparition de ce goitre ne cause pas de douleur. Les manifestations sont donc souvent en rapport avec le stade de la thyroïdite. Au stade initial la destruction des cellules thyroïdiennes déclenche une libération d'hormones thyroïdiennes et les symptômes sont ceux d'une hyperthyroïdie parmi lesquels des signes cardiaques avec une tachycardie, des signes digestifs, avec un amaigrissement en dépit d'une bonne prise alimentaire et une diarrhée, des troubles de l'humeur, des tremblements, une hausse de la température avec des sueurs et une fonte musculaire...

Rapidement la glande thyroïde diminue de volume et les signes de l'hypothyroïdie apparaissent avec globalement des symptômes opposés à ceux de l'hyperthyroïdie : ralentissement du rythme cardiaque, prise de poids, fatigue et ralentissement psychomoteur, dépression, frilosité, crampes et douleurs musculaires...

Diagnostic

Le dosage de la TSH, hormone chargée de stimuler la sécrétion des hormones thyroïdiennes, sera défini. Une échographie de la thyroïde puis le dosage des anticorps spécifiques en cause permettront de confirmer le diagnostic de thyroïdite auto-immune.

Traitement

Lorsque la thyroïdite ne présente pas de symptômes gênants, aucun traitement n'est demandé. Dans le cas inverse, les symptômes gênants seront traités grâce à des hormones thyroïdiennes de synthèse. Le traitement peut être nécessaire à vie en l'absence de résolution des symptômes.

Prévention

Dans le cadre d'une prévention de la thyroïdite auto-immune, il n'existe pas réellement d'attitude à adopter afin d'éviter la thyroïdite auto-immune. Cependant, il peut être bon de surveiller certaines personnes présentant différents facteurs de risques. Les populations les plus touchées sont les femmes (entre 30 et 60 ans). Il faut également surveiller les personnes ayant des antécédents familiaux ou personnels de maladie auto-immune.

Causes des dérèglements thyroïdiens

Causes des dérèglements thyroïdiens

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff. Dernière mise à jour le 27 avril 2016 à 22:10 par Jeff.
Ce document intitulé « Thyroïdite auto-immune - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.