Tendinopathie chronique

Janvier 2017


Définition


La tendinopathie chronique désigne l'inflammation des tendons qui perdure. Elle s'oppose à la tendinopathie aiguë, de survenue ponctuelle et disparaissant après une période de repos et un traitement bien conduit. La tendinopathie fait partie des troubles musculo-squelettiques et peut toucher autant les sportifs que les personnes dont le métier impose l'exécution de gestes répétitifs. Elle est due aussi à de mauvaises postures ou à des microtraumatismes qui, à la longue, entraînent une inflammation d'un ou de plusieurs tendons. Cette inflammation peut entraîner une dégradation voire une dégénérescence du tendon à l'origine de la tendinopathie chronique. Certaines pathologies ou médicaments peuvent également en être responsables. La tendinopathie chronique touche les tendons des articulations de l'épaule, du genou, du coude, du poignet, de la hanche, mais aussi le tendon d'Achille.

Symptômes


Les symptômes de la tendinopathie chronique sont les suivants :
  • des douleurs vives dans la zone touchée ;
  • un gonflement, une rougeur et une augmentation de la chaleur parfois au niveau de ces zones ;
  • des douleurs lors de la mobilisation des muscles reliés à ces tendons ;
  • une limitation des mouvements.

Diagnostic


Le diagnostic de la tendinopathie chronique peut être posé après description des douleurs, de leur localisation et de leurs circonstances d'apparition ou d'aggravation, sur un examen physique et une palpation. La mobilisation active du membre atteint entraîne des douleurs, car les muscles et les tendons sont sollicités pour effectuer le mouvement, alors que lors de la mobilisation passive exercée par l'examinateur, les douleurs sont absentes. Dans certains cas, une radiographie permettra de révéler l'existence d'une calcification tendineuse, notamment au niveau de l'épaule. D'autres fois, une échographie ou une IRM seront pratiquées pour visualiser directement le tendon.

Traitement


Le traitement de la tendinopathie chronique varie en fonction de la localisation de l'inflammation et de sa cause. Le traitement de base est celui qui associe repos, prise de médicaments antidouleurs à base de paracétamol ou d'anti-inflammatoires. Si les douleurs persistent, on recourt à l'injection locale de corticoïdes, mais leur nombre doit être limité. La rééducation est l'étape qui suit et se fait par le biais de la kinésithérapie et de massages réguliers, favorisant la cicatrisation du tendon. Dans les cas très handicapants, une attelle d'immobilisation peut être proposée. La chirurgie est le recours ultime dans les cas où, malgré un traitement bien conduit, le retentissement sur la vie de l'individu est toujours majeur.

Prévention


La prévention de la tendinopathie chronique se fait en adoptant de bonnes pratiques comme des séances d'étirements systématiques dans la pratique sportive. Les gestes répétitifs et les traumatismes doivent être évités. Lors de la survenue de tendinite, un repos précoce associé à une prise en charge bien conduite prévient l'évolution vers la tendinopathie chronique.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff. Dernière mise à jour le 13 février 2013 à 23:07 par Jeff.
Ce document intitulé « Tendinopathie chronique » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.