Surdité - Déficience auditive - Causes, symptômes et traitement

Décembre 2017

La déficience auditive ou surdité, est une dégradation définitive de l'audition provenant d'une altération du système auditif. 5 millions de personnes environ en France présentent des difficultés d'audition. 40% des malentendants sont âgés de moins de 55 ans. Plus de 2/3 des personnes âgées de plus de 65 ans présentent une presbyacousie, liée à l'effet inéluctable du vieillissement. Une perte auditive provoque des répercussions dans la vie quotidienne et peut très rapidement écarter les personnes qui en sont atteintes de toute vie sociale.


Définition

La surdité est une baisse importante ou totale des capacités d'audition d'un individu, qui peut toucher les deux oreilles ou un seul côté. Globalement, on sépare deux types de surdité en fonction de la localisation anatomique en cause dans la perte auditive : la surdité de transmission et la surdité de perception.

La surdité est un état pathologique qui se caractérise par la perte totale ou partielle de l'ouïe. On parle d'hypoacousie quand l'audition est diminuée mais encore possible et de surdité quand aucun son n'est perçu. Il existe plusieurs types de surdité : une surdité de transmission, due à un facteur touchant l'oreille externe ou l'oreille moyenne au niveau du tympan, et une surdité de perception, dont la cause est située au niveau de l'oreille interne ou sur le trajet de l'information nerveuse apportée au cerveau (on parle aussi, dans ce dernier cas, de surdité centrale).

Surdité de transmission

La surdité de transmission concerne les structures au niveau de l'oreille externe et l'oreille moyenne et peut être due à un obstacle situé dans le conduit auditif externe, ou une pathologie touchant le tympan, membrane transmettant les vibrations à l'oreille interne.

Surdité de perception

La surdité de perception touche les structures situées à partir de l'oreille interne, dont le rôle est de transformer les vibrations en informations nerveuses interprétables par le cerveau. La pathologie en cause peut donc provenir de l'oreille interne directement comme c'est le cas dans certaines infections comme les oreillons, ou l'atteinte par des médicaments dits ototoxiques, ou concerner les structures nerveuses comme dans la sclérose en plaques ou le neurinome, tumeur au niveau du nerf. La distinction entre les deux types de surdité se fait à l'aide de tests utilisant un diapason que l'on fait vibrer. Fréquemment, une imagerie cérébrale sera nécessaire pour en identifier la cause et la traiter.

Causes

La baisse de l'audition peut être provoquée par le vieillissement lent et progressif de l'audition, une exposition au bruit, qu'il soit d'origine professionnel ou de la musique, une tumeur bénigne du nerf auditif, de médicaments...

Certaines pathologies, telles que la maladie de Menière, une méningite, les infections de l'oreille, un neurinome touchant le nerf auditif ou même des médicaments, peuvent causer une surdité.

Elle peut aussi être congénitale, présente dès la naissance ou encore due à des traumatismes sonores majeurs ou répétés. Parfois, les causes sont banales et facilement curables, comme lors d'un corps étranger situé dans le conduit de l'oreille, ou des bouchons de cérumen dus à l'accumulation de la cire normalement sécrétée par l'oreille. Avec l'âge, une diminution des capacités auditives s'installe également peu à peu. La surdité peut s'installer brutalement ou être progressive.

Symptômes

Les symptômes évoquant un début de surdité sont notamment des difficultés à entendre les sons qui entourent le sujet et des difficultés à suivre des conversations. En cas de surdité brutale, le patient remarque une rupture importante avec ses capacités auditives antérieures. Chez les enfants, les signes permettant de suspecter une surdité congénitale sont l'absence de réaction aux bruits, un retard dans l'apprentissage de la parole, des troubles du comportement et des difficultés scolaires.

Diagnostic

Le diagnostic de la surdité nécessite toujours au préalable un examen physique, réalisé à l'aide d'un otoscope, petit instrument pourvu d'une lumière qui permet de regarder le conduit auditif externe jusqu'au tympan. Le médecin examinera l'intérieur de l'oreille pour être sûr qu'il n'existe pas un obstacle ou une infection. Un test utilisant la vibration d'un diapason permet de distinguer si la surdité est de transmission ou de perception et ainsi d'orienter les examens complémentaires. L'audiométrie est un autre test, permettant de mesurer le degré de perte auditive. Suivant les résultats de ces différents examens, d'autres examens spécialisés ou une IRM peuvent être pratiqués suivant l'origine suspectée de la surdité. Chez l'enfant, l'utilisation dès la petite enfance de tests de dépistage permet de repérer précocement une surdité congénitale en cas de découverte d'un manque de réaction aux sons, inexpliqué par une cause organique : les PEA ou potentiels évoqués auditifs sont notamment utilisés.

Traitement

Les traitements varient en fonction du type de surdité et surtout de la cause identifiée. Les bouchons de cérumen doivent être enlevés, les infections traitées... Certains problèmes d'ordre anatomique sont parfois accessibles à la chirurgie. En cas de persistance des troubles chez l'adulte, une prothèse auditive est parfois proposée. Dans la surdité congénitale, l'apprentissage de la langue des signes, associée à une scolarité adaptée, peuvent permettre de limiter l'exclusion générée par ce handicap, malheureusement encore trop présente.

Prévention

Il est possible de prévenir la surdité en réduisant son exposition aux sons excessifs, par l'usage de protections auditives, lors de concerts par exemple ou au cours de l'utilisation de certaines machines très bruyantes. Il est aussi recommandé d'éviter d'écouter de la musique trop fort avec un casque. La vaccination des enfants, notamment contre les oreillons, est aussi conseillée pour éviter les risques de maladies infectieuses pouvant entraîner une surdité.

Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Surdité - Déficience auditive - Causes, symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.