Sigmoïdite - Symptômes et traitement

Mars 2017

La diverticulose colique est est très fréquente avec l'âge. Rare avant 30 ans, le risque augmente après 60 ans où elle concerne 50% de la population de (contre moins de 10% avant 50 ans). Dans 90% les diverticules sont situés sur le côlon sigmoïde. Explications.


Définition

La sigmoïdite est une inflammation ou une infection de la partie du côlon appelée sigmoïde et plus particulièrement des diverticules qui y sont présents. Les diverticules sont des petites hernies de la muqueuse, paroi interne de nombreux organes, situées dans le gros intestin. Ils se forment au niveau de zones de faiblesse de la paroi : on parle de diverticulose. Lorsqu'ils apparaissent, ils créent des sillons où peuvent se loger les bactéries, ce qui peut provoquer une inflammation : on parle alors de diverticulite sigmoïdienne, ou sigmoïdite diverticulaire.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Symptômes

La sigmoïdite est une pathologie qui se manifeste par de fortes douleurs dans le bas du ventre, principalement au niveau de la fosse iliaque gauche, la fosse iliaque étant la partie basse de l'abdomen ; une sensation de mollesse à ce niveau de l'abdomen ainsi qu'une fièvre généralement modérée. Si la sigmoïdite n'est pas prise en charge rapidement, cela peut entraîner des complications : formation d'un abcès, caractérisé par une exacerbation des signes cliniques, ou rupture de la paroi du côlon soit dans la cavité péritonéale (membrane qui entoure les organes abdominaux), responsable d'une péritonite, soit dans un autre organe situé à proximité, auquel cas on parle de fistule.

Diagnostic

Pour confirmer la sigmoïdite, des examens complémentaires sont prescrits comme le bilan sanguin, pour rechercher des marqueurs de l'inflammation ainsi que le scanner, qui est le meilleur examen pour confirmer la diverticulite sigmoïdienne.

Traitement

Dès la confirmation du diagnostic, le patient doit être laissé à jeun : il ne doit plus s'alimenter ni boire pendant quelques heures. Des antibiotiques sont également donnés, généralement pour une dizaine de jours. Dans les cas les plus graves, une sigmoïdectomie est effectuée chirurgicalement : elle consiste en l'ablation de la portion du côlon sigmoïde atteinte, ce qui empêche de risquer l'infection d'un nouveau diverticule. Durant une dizaine de jours, le régime alimentaire fait également partie du traitement. Le patient doit respecter un régime sans résidus, ce qui permet de mettre les intestins au repos. Divers aliments riches en fibres doivent être évités, comme les légumes, les fruits, le pain, le lait et les laitages, les charcuteries... Les aliments autorisés sont les viandes, les poissons, les pâtes, le riz et autres céréales, les produits sucrés, les fromages à pâte cuite, les biscottes. Certains aliments peuvent être consommés selon certaines règles de préparation. Les repas doivent par ailleurs être pris à heures régulières, et une bonne hydratation est nécessaire.

Prévention

Pour prévenir la survenue de la diverticulose et donc de la sigmoïdite, une alimentation équilibrée sans excès de fibres doit être préconisée.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Sigmoïdite - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.