Scoliose

Janvier 2017

La scoliose est une déviation latérale de la colonne vertébrale due à une angulation des vertèbres. Cela donne un aspect de rotation au rachis (autre nom de la colonne vertébrale). La colonne est néanmoins souvent déplacée non pas dans un seul plan, mais dans les trois plans de l'espace. Il est nécessaire de distinguer la scoliose vraie, où certaines vertèbres sont effectivement décalées de l'axe central, d'une attitude scoliotique, où l'aspect de l'inspection du dos donne une impression de scoliose, mais où les vertèbres sont bien rectilignes : ceci est dû à une mauvaise posture. La scoliose est une maladie qui apparaît fréquemment au cours de l'adolescence, au moment de la croissance. De par un agrandissement conséquent des structures osseuses à cet âge, elle peut se développer relativement vite, d'où l'intérêt d'un diagnostic rapide. La scoliose peut être primitive, spontanée, mais également secondaire à une pathologie autre qu'il convient de rechercher.


Définition

La forme la plus répandue de scoliose est l’attitude scoliotique : elle consiste en une incurvation latérale droite ou gauche de la colonne vertébrale. Cette incurvation est visible lorsque l’on est debout mais disparaît si l’on se penche en avant. Les scolioses dites vraies sont beaucoup plus handicapantes. Elles débutent souvent dans l’enfance et s’aggravent par la suite. La courbure est beaucoup plus prononcée et se caractérise par son aspect tridimensionnel : il y a torsion d’une ou plusieurs vertèbres, ce qui entraîne une déformation du dos.

Causes

Elles sont variables selon les individus et le type de scoliose constaté.L’attitude scoliotique est souvent due à une différence de longueur entre les deux jambes, le bassin se trouve déséquilibré et le dos n’est plus droit. Ce phénomène est fréquent à l’adolescence.
Quant aux scolioses vraies, elles peuvent être causées par des malformations congénitales d’une ou plusieurs vertèbres, une déformation des vertèbres suite à un traumatisme ou encore un problème neuromusculaire. A noter toutefois que dans la majorité des cas, on ne parvient pas à identifier la cause de la scoliose. On parle alors de scoliose idiopathique, beaucoup plus fréquente chez les filles que chez les garçons.

Symptômes

La scoliose est visible et se manifeste dans un premier temps par une mauvaise attitude en position assise comme debout, avec une impression de déviation de l'axe du dos. Selon le type de scoliose, des douleurs dorsales d'origine osseuse et musculaire peuvent également se présenter. Dans le cadre d'une scoliose, la colonne vertébrale prend la forme d'un S ou d'un C.

Diagnostic

Pour diagnostiquer une scoliose, le médecin procédera à un examen clinique en s'attardant sur le dos, la colonne vertébrale, mais aussi le bassin et les jambes. S'il s'agit simplement d'une attitude scoliotique, aucun examen complémentaire n'est nécessaire. En cas de doute, une radiographie de la colonne vertébrale est prescrite. Dans certains cas, une radiographie du bassin, un scanner, une IRM, voire une scintigraphie peuvent s'avérer nécessaires en cas de doute clinique ou radiologique sur une scoliose secondaire à une autre pathologie.

Traitement

Le traitement de la scoliose dépend entièrement de sa gravité et de son évolution. Une scoliose modérée sera traitée avec :
  • des séances de kinésithérapie ;
  • la pose d'un corset ou d'un plâtre.

Les scolioses secondaires nécessitent le traitement spécifique de la pathologie identifiée. Les scolioses importantes n'ayant pas répondu à un traitement classique sont parfois soignées grâce à la chirurgie.

Différentes options de traitements sont envisagées selon l'importance de la scoliose, son origine, son évolution et l'âge du malade. L'objectif des traitements de la scoliose est d'éviter l'aggravation de la courbure du dos, voire de la corriger dans certains cas.

Traitement orthopédique

Le traitement orthopédique a pour but de stopper l'aggravation inéluctable d'une scoliose lors de la croissance. Il repose sur l'utilisation de corsets et est indiqué seulement chez l'enfant, devant la preuve d'une scoliose évolutive, ou grave d'emblée. La pose d'un corset est indiquée pour les formes moyennes à sévères de scoliose, soit à 20 à 40% de courbure. Un traitement orthopédique n'est pas indiqué à la fin de la croissance.

Les corsets offrent une aide active afin que la croissance s'effectue dans la position la plus corrigée possible. Ils visent à stabiliser les déviations et déformations de la colonne vertébrale. Ils sont adaptés à la forme des courbures et à l'âge des enfants et sont réglables en fonction de la croissance du rachis.

Le choix des différents types de corsets plâtrés ou plastiques diffèrent selon les situations, et s'effectue également selon l'expérience du thérapeute. Le corset de type Chêneau-Toulouse-Munster dit « passif » est le traitement de prédilection des scolioses évolutives de type lombaire, thoraco-lombaire, thoracique et double majeure. L'ajustement de la correction s'effectue par des appuis. Il est réalisé sur moulage. Le corset dit de Milwaukee est utilisé pour traiter les scolioses thoraciques chez le jeune enfant et pour le traitement des scolioses thoraciques supérieures et cervicales. Il repose sur le principe mécanique d'élongation : doté d'un collier qui provoque des auto-étirements chez l'enfant, ce corset dit « actif » est particulièrement efficace chez l'enfant avant 10-11 ans. D'autres corsets peuvent être utilisés, selon les cas : corset de Caen, de Boston, corset 3D, corset Garchoix, corset thoraco-lombaire, etc.

Le corset est habituellement porté jour et nuit, généralement pendant plusieurs années. Il peut être retiré pour la toilette et pour la pratique des activités physiques et sportives. Une surveillance régulière pendant le traitement est nécessaire afin de s'assurer de son efficacité et adapter le corset selon les changements morphologiques liés à la croissance.

Associée à des séances de rééducation, l'immobilisation par corset peut être envisagée pour traiter les scolioses d'apparition tardive chez l'adulte.

Kinésithérapie

La kinésithérapie est généralement associée au traitement orthopédique. Elle a pour objectif d'augmenter la musculature du thorax, de corriger les mauvaises postures et d'améliorer les capacités respiratoires. Plus généralement, elle permet également de sensibiliser à l'utilisation du corset et aide à la prise de conscience par l'enfant de la déformation causée par la maladie. La kinésithérapie est complémentaire d'un traitement orthopédique et ne permet pas à elle seule d'éviter l'aggravation d'une scoliose évolutive. Elle peut également être indiquée chez l'adulte après une intervention chirurgicale, ou pour soulager les douleurs liés aux scolioses pour lesquelles la chirurgie n'est pas indiquée.

Chirurgie

La chirurgie est seulement indiquée dans les formes les plus graves de scolioses (au-delà de 45% de courbure), chez l'enfant. Elle peut être indiquée chez l'adulte dans le cas d'une scoliose acquise pendant l'enfance et qui continue d'évoluer, en ou en cas de scoliose dégénérative apparaissant plus tardivement dans la vie. L'opération consiste à souder entre elles les vertèbres déformées afin de corriger la courbure et rétablir l'esthétique de la colonne vertébrale. Une « arthrodèse » (greffe des vertèbres) est pratiquée à cette fin. Elle s'accompagne de la pose de tiges métalliques permettant de maintenir l'alignement corrigé des vertèbres. Cette intervention est particulièrement lourde, même si la prise en charge s'est améliorée ces dernières années.

Prévention

Prévenir la scoliose est possible. Pour cela, il faut ménager son dos. Afin d'éviter la scoliose, il est essentiel de :
  • avoir une bonne literie ;
  • se muscler le dos grâce à la pratique d'une activité physique régulière ;
  • maintenir un poids de forme ;
  • se tenir bien droit.

Evolution

La scoliose apparaît dans la plupart des cas dans l’enfance ou à l’adolescence. On considère qu’elle arrête d’évoluer avec la fin de la croissance. Entretemps, des radios tous les quelques mois permettent de déterminer si la déformation continue ou non d’évoluer.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff. Dernière mise à jour le 13 octobre 2016 à 12:55 par Jeff.
Ce document intitulé « Scoliose - Symptômes, diagnostic et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.