Schizophrénie - Symptômes, diagnostic et traitement

Mai 2017

Définie pour la première fois par Bleuler en 1911, la schizophrénie est une psychose caractérisée par une désagrégation de la personnalité, ainsi que par une perte de contact vital avec la réalité. La schizophrénie débute majoritairement chez les adolescents et les jeunes adultes de moins de 35 ans. On estime qu'une personne sur cent est schizophrène. Souvent dépeinte de manière caricaturale, la schizophrénie est une maladie mentale qui fait peur. Difficile à détecter, elle peut rester longtemps silencieuse.


Définition

La schizophrénie est une maladie mentale référencée dans le Manuel Diagnostique et Statistique des troubles mentaux, si cher aux psychiatres. Elle affecte la pensée, le système émotionnel ainsi que les comportements de la personne qui en souffre. Cette maladie qui apparaît généralement au début de l'âge adulte touche environ 1 % de la population. La schizophrénie est une pathologie psychiatrique qui évolue sous une forme chronique dans le temps. Elle se traduit par l'association de troubles du fonctionnement mental regroupés sous l'appellation de syndrome dissociatif, et d'un délire permanent du patient, c'est-à-dire des idées et des pensées fausses qui sont en désaccord complet avec la réalité des faits. La schizophrénie ne peut pas être soignée, mais sa prise en charge permet au patient d'avoir une qualité de vie la plus normale possible. Les causes de cette pathologies ne sont pas connues précisément.

Schizophrénie dysthymique

La schizophrénie dysthymique (parfois appelée trouble schizo-affectif ou psychose aiguë schizo-affective) est une forme de schizophrénie qui affecte en particulier les émotions et les facultés cognitives. Les crises sont généralement accompagnées de dépressions avec une tendance suicidaire. Le sujet peut être victime de manie, de délires et de paranoïa. Le traitement repose sur la psychothérapie et la prise de neuroleptiques (médicaments tranquillisants), combinés parfois à des antidépresseurs.

Causes

Les causes de la schizophrénie sont nombreuses. Aucune d’entre elles ne fait l’unanimité et n’est validée intégralement : perturbation de la relation mère-enfant, conflits familiaux, dysfonctionnements cérébraux, vulnérabilité génétique, etc.

Symptômes

Les manifestations de la schizophrénie sont très diverses. Globalement, elles reposent néanmoins sur l'existence d'un syndrome dissociatif, l'association à un délire et une évolution vers un « repli autistique », c'est-à-dire un repli sur soi avec une diminution voire une perte totale des relations à l'autre, et un isolement.

L'existence d'un syndrome dissociatif se caractérise par des troubles du fonctionnement normal du cerveau, ou dissociation intellectuelle, pouvant prendre la forme de troubles de la logique avec des propos absurdes, une pensée désorganisée se manifestant par des coq-à-l'âne ou des troubles du langage avec utilisation de mots n'existant pas ; des troubles du comportement, le schizophrénique étant fréquemment qualifié de bizarre ou d'original ; des troubles émotionnels, avec une certaine indifférence ou au contraire une exagération des affections. Enfin, l'association à un délire peut se traduire par exemple par un sentiment de persécution ou des convictions absurdes de certaines capacités, comme le fait de pouvoir influer sur les autres par la pensée ou que des choses extérieures s'adressent particulièrement à soi.

Diagnostic

Le diagnostic de la schizophrénie n'est pas facile à établir. Pour être pris en compte, les symptômes doivent persister plus de six mois, et un certain retentissement doit avoir lieu sur la personne. Des critères précis sont définis pour porter le diagnostic de schizophrénie. Un bilan complémentaire avec un bilan sanguin, l'absence d'intoxication et une imagerie cérébrale sont néanmoins nécessaires pour éliminer une cause organique.

Traitement

Pour traiter la schizophrénie, les médecins préconisent un traitement pluridisciplinaire avec une prise en charge par un psychiatre, un psychologue, un assistant social et un infirmier. La famille joue souvent un rôle prépondérant dans cette prise en charge. Un traitement médicamenteux est également indispensable. Il se compose d'antipsychotiques, de neuroleptiques et l'association à des traitements anxiolytiques ou antidépresseurs au besoin. Les traitements de la schizophrénie sont particulièrement rigoureux et se prennent à vie.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Schizophrénie - Symptômes, diagnostic et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.