Polynévrite - Symptômes et traitement

Septembre 2016

La polynévrite est une atteinte des nerfs périphériques, situés hors du système nerveux central c'est-à-dire hors du cerveau et de la moëlle épinière. Habituellement, ce sont les fibres nerveuses des nerfs les plus longs à leur partie terminale qui sont atteintes, d'où la fréquence des troubles au niveau des pieds et des membres inférieurs. L'atteinte est souvent symétrique, touchant autant un côté du corps que l'autre.


Définition

La polynévrite, aussi appelée polyneuropathie, est une affection qui touche le système nerveux périphérique, c'est-à-dire les nerfs issus du cerveau et de la moëlle épinière (constituant à eux deux le système nerveux central). Elle touche généralement les fibres nerveuses les plus longues et entraîne des troubles sensitifs et moteurs dans les territoires innervés par ces nerfs. La polynévrite peut être due à plusieurs facteurs dont les principaux sont l'évolution d'un diabète, l'intoxication chronique par l'alcool, et certains médicaments pris notamment au cours de chimiothérapies. Des causes plus rares concernent d'autres substances toxiques, des infections, certaines maladies héréditaires. L'évolution de la polynévrite est généralement lente.

Causes

L'alcoolisme chronique avec la polynévrite alcoolique, le diabète avec la neuropathie diabétique, des médicaments notamment au cours des chimiothérapies ou encore une insuffisance rénale peuvent en être la cause.

Symptômes

Les symptômes de la polynévrite sont l'apparition insidieuse et progressive, touchant généralement les deux membres, surtout inférieurs, de manière symétrique et plutôt vers les extrémités :
  • des fourmillements, des picotements regroupés sous le terme de paresthésies ;
  • une impression de brûlure ;
  • une diminution de la sensibilité ;
  • des douleurs musculaires ;
  • une atrophie musculaire ;
  • les atteintes motrices sont généralement moins fréquentes.

Diagnostic

Le diagnostic de la polynévrite s'effectue par le biais d'un examen neurologique évaluant la force globale des membres et la sensibilité dans les territoires atteints. Parfois, une biopsie neuromusculaire ainsi qu'un électromyogramme seront effectués, pour mesurer la vitesse de conduction nerveuse et le temps de réaction des organes aux différentes stimulations pratiquées.

Traitement

Il existe autant de traitements que de causes de la polynévrite. S'il s'agit d'une chimiothérapie, le traitement consistera en un équilibrage des doses du traitement. En cas de diabète, un contrôle étroit de la maladie limitera l'évolution de l'atteinte des nerfs périphériques. Le sevrage éthylique sera recommandé en cas d'intoxication due à l'alcool, de même que l'arrêt des autres toxiques potentiellement en cause. S'il s'agit d'une carence alimentaire, une cure de vitamines B1 pourra être prescrite au patient.

Prévention

Certains facteurs de la polynévrite peuvent être évités comme l'alcool. Il est donc indispensable d'en modérer la consommation et d'avoir un régime alimentaire équilibré. Il est aussi fortement recommandé d'éviter de trop manipuler et se protéger des matières toxiques.

A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé « Polynévrite - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.