Poliomyélite - Polio - Causes, symptômes et traitement

Août 2017

La poliomyélite est maladie infectieuse très contagieuse, due à un virus, nommé « poliovirus », qui s'attaque au système nerveux pouvant entraîner une paralysie totale. La poliomyélite antérieure aiguë est la forme la plus fréquente et touche surtout les enfants âgés de moins de 5 ans. Chez l'adulte, une maladie proche est appelée paralysie spinale aiguë de l'adulte. La poliomyélite détruit les cellules nerveuses permettant la contraction des différents muscles du corps : il s'agit des neurones moteurs localisés dans la moëlle épinière. Cela peut mener à une paralysie plus ou moins étendue.


Définition

La poliomyélite antérieure aiguë est couramment désignée par le terme simplifié « poliomyélite ». Il s'agit d'une maladie infectieuse, due à un virus, nommé « poliovirus », qui s'attaque au système nerveux pouvant entraîner une paralysie totale. La poliomyélite antérieure aiguë est une maladie très contagieuse et touche surtout les enfants âgés de moins de 5 ans. Dans 95% des cas, l'infection passe inaperçue, mais dans 1 cas sur 200, elle est responsable de symptômes graves, par atteinte des neurones du mouvement, situés dans les cornes antérieures de la moëlle épinière. Chez l'enfant, la maladie est également appelée maladie de Heine-Medin, mais elle peut également toucher directement l'adulte où elle prend le nom de paralysie spinale aiguë de l'adulte.

Symptômes

Les symptômes de la poliomyélite antérieure aiguë dans sa forme grave appelée paralysie spinale aiguë sont les suivants :
  • apparition brutale de fièvre ;
  • de maux de tête ;
  • une raideur de la nuque et du dos ;
  • puis des courbatures au niveau de certains muscles inaugurant des douleurs musculaires profondes avec atrophie de ces muscles, c'est-à-dire leur diminution de volume ;
  • un arrêt de développement des os, ce qui génère d'importantes déformations ;
  • des paralysies irrégulières qui touchent plusieurs zones du corps évoluant vers une paralysie définitive.

Diagnostic

Le diagnostic de la poliomyélite antérieure aiguë est difficile à poser au tout début de la maladie, compte tenu des symptômes infectieux qu'elle provoque. Elle peut passer pour une simple rhinopharyngite ou gastro-entérite. La forme paralytique est aisément évoquée devant l'apparition des signes décrits ci-dessus chez une personne non ou mal vaccinée. Une ponction lombaire, voire une analyse sanguine avec sérologie, peuvent confirmer le diagnostic.

Traitement

Si la poliomyélite antérieure aiguë est de forme bénigne comme dans la majorité des cas, le traitement consistera en beaucoup de repos avec la prise d'antalgiques et d'antipyrétiques pour stopper la fièvre et les douleurs. Dans les cas graves (exceptionnels, voire inexistants dans les pays ayant développé la vaccination obligatoire), le seul traitement est une prise en charge de symptômes associés à la rééducation post-polio. Cette rééducation permettra d'éviter les déformations du squelette ainsi que les atrophies musculaires. Les séquelles de « polio » pourront être alors diminuées par l'utilisation de prothèses ou de traitements orthopédiques.

Prévention

La vaccination en France est obligatoire depuis de nombreuses années pour prévenir la poliomyélite antérieure aiguë. Un schéma d'injections, où le vaccin contre la « polio » est associé à ceux contre la diphtérie et le tétanos, est réalisé à 2, 3 et 4 mois, entre 16 et 18 mois, vers l'âge de 6 ans, entre 11 et 13 ans, 16 et 18 ans, puis tous les 10 ans toute la vie.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Poliomyélite - Polio - Causes, symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.