Parkinsonisme - Syndrome Parkinsonien

Janvier 2017

Le syndrome parkinsonien est une maladie neurologique dont les manifestations sont proches de celles décrites dans la maladie de Parkinson.


Définition

Le parkinsonisme définit un syndrome associant les symptômes principaux présents dans la maladie de Parkinson ; on parle également de syndrome parkinsonien. Il s'agit donc de tremblements, d'une augmentation du tonus musculaire appelée hypertonie, et d'une akinésie, lenteur à l'initiation et à la réalisation des mouvements. Mise à part la maladie de Parkinson (cf. fiche spécifique), une maladie neurodégénérative due à la destruction progressive de certains neurones du cerveau, bien évidemment responsable de parkinsonisme, d'autres causes peuvent entraîner un syndrome parkinsonien. Parmi ces causes, on retrouve la maladie de Wilson, due à une surcharge en cuivre accumulée dans l'organisme, le syndrome parkinsonien dû aux neuroleptiques lors de l'utilisation de ces médicaments, et d'autres maladies dégénératives comme notamment la démence à corps de Lewy.

Causes

Il peut être dû à une authentique maladie de Parkinson secondaire à une dégénérescence de certains neurones du cerveau entrainant un déficit en un neuromédiateur, la dopamine, mais d'autres causes comme une quantité anormalement élevée de cuivre dans le corps (maladie de Wilson), une prise de médicaments neuroleptiques ou d'autres pathologies dégénératives touchant le système nerveux peuvent en être à l'origine.

Symptômes

Le syndrome parkinsonien entraîne différents symptômes avec une akinésie, c'est-à-dire un ralentissement et une rareté des mouvements, des tremblements de repos ainsi qu'une rigidité musculaire dite plastique : la mobilisation d'un muscle, testé souvent sur le bras, a tendance à céder par à-coups et lors de l'arrêt de la mobilisation, le membre reste dans la position qui lui est donnée. Il fait partie des syndromes dits extrapyramidaux.

Les symptômes du parkinsonisme sont les suivants : des tremblements, une hypertonie, exagération du tonus musculaire de certains muscles, une akinésie, avec des mouvements réalisés lentement et après une mise en place longue. Par ailleurs, suivant la maladie à l'origine du syndrome parkinsonien, d'autres signes peuvent être présents parmi lesquels, des troubles cognitifs dans la démence à corps de Lewy, des signes de cirrhose du foie dans la maladie de Wilson à des stades évolués...

Diagnostic

Le diagnostic du parkinsonisme se fait par le biais d'une observation minutieuse des premiers symptômes de la maladie ; l'association de ces trois symptômes principaux précités suffit à faire le diagnostic de syndrome parkinsonien. Il est plus compliqué de déterminer la maladie en cause. En cas de prise de neuroleptiques connue, la disparition des symptômes à leur arrêt signe cette origine médicamenteuse, la maladie de Wilson est confirmée par la découverte de signes caractéristiques à l'examen de la cornée, et le diagnostic de la démence à corps de Lewy peut être bien orienté par des tests neuropsychologiques. Fréquemment, une IRM cérébrale sera réalisée.

Traitement

Le traitement des symptômes du parkinsonisme n'est pas possible, si la cause n'est pas identifiée et prise en charge spécifiquement. Il passera par exemple par l'arrêt des neuroleptiques, ou un médicament spécifique appelé D-pénicillamine pour la maladie de Wilson. Les maladies dégénératives à l'origine d'un syndrome parkinsonien sont bien plus difficilement traitables.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff. Dernière mise à jour le 4 septembre 2016 à 14:20 par Jeff.
Ce document intitulé « Parkinsonisme - Syndrome Parkinsonien » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.